NSD - POUR UNE NOUVELLE FEDERATION LIBERATRICE DE l'HORREUR ECONOMIQUE DES PSEUDO ET MEME FAUSSES "GESTIONS" JACOBINES NE SACHANT ETRE QU'ULTRA-LIBERALES SOUS DE BEAUX DISCOURS ET EN REALITE IGNARES EN ECONOMIE, INCAPABLES DE GERER LA NOUVELLE DONNE MONDIALISEE, ET QUI NE PREPARENT QUE L'APPAUVRISSEMENT DE TOUTES ET TOUS.  AFIN DE POUVOIR MIEUX S'INSERER DANS LES MOUVEMENTS ECONOMIQUES ET LE CONTROLE DES PRODUCTIONS MONDIALISABLES ET TENANT COMPTE DES PRODUCTIONS DEJA MONDIALISEES. POUR CETTE FEDERATION LIBERATRICE DES CAPACITES CITOYENNES QUI REDONNERA A LA MAJORITE DES CITOYENNES ET DES CITOYENS DE MEILLEURS MOYENS (EN PHASE AVEC LA REALITE) POUR SE REINTEGRER AU SEIN D'UN MONDE ECONOMIQUE GLOBAL, DEFENDRE LES DIFFERENCES, ET LEUR ASSURER DES CAPACITES DE CONSOMMATION EQUILIBREES
  ENTRAIDE POUR UNE MEILLEURE CREATION DE TRAVAIL. ACTIONS POUR LA DEFENSE DES CITOYENS, DES MINORITES ET LE SOUTIEN AUX ENTREPRISES DE TOUTES TAILLES A COMMENCER PAR LES MICRO-ENTREPRISES, LES P.M.E. ET TOUTES CELLES PROVENANT DES INITIATIVES CITOYENNES. TOUS ENSEMBLE AVEC LES NOUVELLES IDEES PROVENANT DE LA SOCIETE, DES LEADERS DE LA FEDERATION, ET DE LA DEFENSE DES SOLIDARITES ET DES LIBERTES. LUTTE CONTRE LES POLITIQUES JACOBINES DES GRANDS PARTIS NE DEFENDANT SOUVENT QUE LES PLUS RICHES ET TRAVAILLANT DE FAIT CONTRE LES EFFORTS DE TOUTES CELLES ET DE TOUS CEUX QUI CHERCHENT DES DEFENSES COMMUNES. POUR LA CREATION D'ENTREPRISES, QUELQUEFOIS SOLIDAIREMENT PAR LA REFLEXION,  POUR L'ACCES AU TRAVAIL ET POUR ENCOURAGER ET PROTEGER DE NOUVELLES INITIATIVES INDIVIDUELLES ET DES ENTREPRISES. LE SYNDICAT-PARTI DEFENDRA LES FEMMES ET LES ENFANTS CONTRE LES MENSONGES JACOBINS BASES SUR LES FAUSSES PROPAGANDES ET QUI ONT TROP DURE. SOUTIEN AUX EFFORTS DES OUVRIERES ET DES OUVRIERS DANS LEUR LUTTE POUR REMONTER LE COURANT AU TRAVERS DE LA DONNE QUI A ETE EXCESSIVEMENT MONDIALISEE PAR LES CONSERVATEURS INEPTES JACOBINS LIBERALISTES CONTRE L'HOMME. LA FEDERATION DES EFFORTS DANS TOUS LES DOMAINES, LOIN DE LEUR INHUMANISME, OUVRIRA DE NOUVELLES CHANCES A TOUTES ET A TOUS. DANS UN FUTUR TRES LOINTAIN UNE FEDERATION MAJORITAIREMENT HUMANISTE CONFERERA UNE OUVERTURE A TOUTES LES POSSIBILITES.

Le marché crée-t-il la pauvreté ?
Alexandra Schwartzbrod - Libération

Denis MacShane, député travailliste britannique, ex-ministre du gouvernement de Blair.

«Le marché ne crée pas la pauvreté mais l’inégalité. Sans l’idée d’un marché ouvert, on ne va pas créer la richesse qui pourra être redistribuée. […]

 Les pays européens qui ont le plus développé leur économie sont ceux qui ont accueilli le plus d’immigrés.

On ne peut pas bâtir autour de nous une ligne Maginot et laisser dans la pauvreté l’Afrique et une partie de l’Asie. La lutte contre la pauvreté doit être internationale. C’est pour ça qu’il faut plus de marché. Et surtout redonner du travail aux travailleurs. Nous, on a réussi à faire passer l’idée dans le monde que l’Angleterre était le pays où il fallait investir. Il faut faire de la France l’endroit où tous voudront investir.»

Martin Hirsch, haut-commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté, ancien président d’Emmaüs.

«Quand on voit la politique du crédit et du surendettement menée un peu partout, on voit bien que le marché crée de la pauvreté. Le marché crée à la fois de la richesse et de la pauvreté. Au-delà de la hausse des inégalités, il peut détériorer la situation matérielle des gens. Le problème, en France, c’est qu’on n’a pas vu que les mécanismes de réduction de la pauvreté instaurés dans les années 70 ou 80 n’étaient plus adaptés aux jeunes et aux actifs d’aujourd’hui.

Ceux qui sont sans emploi doivent absolument avoir la garantie de gagner davantage en acceptant un travail plutôt que de rester au chômage, c’est le but du revenu de solidarité active (RSA) dont l’expérimentation vient d’être adoptée. Il faut instaurer une fiscalité plus juste ; par exemple, si on fait des boucliers fiscaux pour les riches, on doit en faire aussi pour les pauvres. Je pense que l’on peut essayer de concilier marché et lutte contre la pauvreté à condition que ceux qui s’y engagent tiennent leurs objectifs. Tant que j’aurai le sentiment que mon action [au gouvernement, ndlr] peut être utile, je continuerai à me battre. Je garde une certaine utopie, même là où je suis.»
 
 






















































NSD - POUR UNE NOUVELLE FEDERATION LIBERATRICE DE l'HORREUR ECONOMIQUE DES PSEUDO ET MEME FAUSSES "GESTIONS" JACOBINES NE SACHANT ETRE QU'ULTRA-LIBERALES SOUS DE BEAUX DISCOURS ET EN REALITE IGNARES EN ECONOMIE, INCAPABLES DE GERER LA NOUVELLE DONNE MONDIALISEE, ET QUI NE PREPARENT QUE L'APPAUVRISSEMENT DE TOUTES ET TOUS.  AFIN DE POUVOIR MIEUX S'INSERER DANS LES MOUVEMENTS ECONOMIQUES ET LE CONTROLE DES PRODUCTIONS MONDIALISABLES ET TENANT COMPTE DES PRODUCTIONS DEJA MONDIALISEES. POUR CETTE FEDERATION LIBERATRICE DES CAPACITES CITOYENNES QUI REDONNERA A LA MAJORITE DES CITOYENNES ET DES CITOYENS DE MEILLEURS MOYENS (EN PHASE AVEC LA REALITE) POUR SE REINTEGRER AU SEIN D'UN MONDE ECONOMIQUE GLOBAL, DEFENDRE LES DIFFERENCES, ET LEUR ASSURER DES CAPACITES DE CONSOMMATION EQUILIBREES
  ENTRAIDE POUR UNE MEILLEURE CREATION DE TRAVAIL. ACTIONS POUR LA DEFENSE DES CITOYENS, DES MINORITES ET LE SOUTIEN AUX ENTREPRISES DE TOUTES TAILLES A COMMENCER PAR LES MICRO-ENTREPRISES, LES P.M.E. ET TOUTES CELLES PROVENANT DES INITIATIVES CITOYENNES. TOUS ENSEMBLE AVEC LES NOUVELLES IDEES PROVENANT DE LA SOCIETE, DES LEADERS DE LA FEDERATION, ET DE LA DEFENSE DES SOLIDARITES ET DES LIBERTES. LUTTE CONTRE LES POLITIQUES JACOBINES DES GRANDS PARTIS NE DEFENDANT SOUVENT QUE LES PLUS RICHES ET TRAVAILLANT DE FAIT CONTRE LES EFFORTS DE TOUTES CELLES ET DE TOUS CEUX QUI CHERCHENT DES DEFENSES COMMUNES. POUR LA CREATION D'ENTREPRISES, QUELQUEFOIS SOLIDAIREMENT PAR LA REFLEXION,  POUR L'ACCES AU TRAVAIL ET POUR ENCOURAGER ET PROTEGER DE NOUVELLES INITIATIVES INDIVIDUELLES ET DES ENTREPRISES. LE SYNDICAT-PARTI DEFENDRA LES FEMMES ET LES ENFANTS CONTRE LES MENSONGES JACOBINS BASES SUR LES FAUSSES PROPAGANDES ET QUI ONT TROP DURE. SOUTIEN AUX EFFORTS DES OUVRIERES ET DES OUVRIERS DANS LEUR LUTTE POUR REMONTER LE COURANT AU TRAVERS DE LA DONNE QUI A ETE EXCESSIVEMENT MONDIALISEE PAR LES CONSERVATEURS INEPTES JACOBINS LIBERALISTES CONTRE L'HOMME. LA FEDERATION DES EFFORTS DANS TOUS LES DOMAINES, LOIN DE LEUR INHUMANISME, OUVRIRA DE NOUVELLES CHANCES A TOUTES ET A TOUS. DANS UN FUTUR TRES LOINTAIN UNE FEDERATION MAJORITAIREMENT HUMANISTE CONFERERA UNE OUVERTURE A TOUTES LES POSSIBILITES.

Qu'est-ce qui est plus important lorsqu'il s'agit de défendre les aspirations populaires ?
(les ressorts économiques fondamentaux)

Nos réponses:

* Comprendre l'idée de mouvement d'entraide.

* Facililter le plus possible les moyens d'accès (par exemple aux connaissances sur les techniques agricoles alter-mondialistes).

* Faire se développer la branche des prêts micro-économiques et toutes les initiatives aidant les entreprises des jeunes et la compétitivité solidaire, qui est la comparaison des prix à l'export et à l'import avec les pays non-francophones.

Cf. par exemple La lutte pour la prise en compte d'aspects défensifs mais positifs, contre les mondialisations

  La partie centre-droite du mouvement (cf. fluctuations des frontières internes, et les différents types de 'barres') s'occupe plutôt d'économie et on pourrait croire que la composante concernant la solidarité a été oubliée. Les fondateurs du nouveau mouvement n'ont jamais ignoré les préoccupations du peuple. Ils pensent avoir compris qu'il y a des gens qui ressentent avoir des connaissances non reconnues par aucun parti de gauche ou de droite, et qui n'ont jamais pu trouver le support politique répondant à leurs aspirations. Le mouvement essaie de trouver des réponses à travers deux collèges différents.

Par rapport aux notions de paix et de sécurisation, notamment des enfants et des adultes responsables d'eux, ceux du mouvement (plutôt un mouvement Nord) doivent penser qu'il faut assumer la teinte ou l'origine sociale du mouvement, comme apte à défendre contre de potentiels assauts anti-démocrates ou anti-démocratiques. Ce n'est pas si simple.

Le mouvement pourra sans doute résoudre les dilemmes économiques et sociaux s'il peut partager ses connaissances.
Il trouvera ses limites lorsqu'on utilisera des croyances parfois erronées à la place des aides qu'il propose. S'il se trompe, il attend des adhérents et des nouveaux membres qu'ils pointent sur les réponses faibles.

 En ce qui concerne la défense des populations (c'est à dire le quart-monde et les personnes ambulantes sans travail), le mouvement pense que les néo-vichyssois qui haissent les pauvres au point de souhaiter leur mort, représentent la droite de l'extrême-droite française. On peut souhaiter une égalisation des partages de ressources et une révolution des idées sans avoir de mauvaises idées contre le peuple. Le nouveau congrès (l'Alliance) peut comprendre qu'il est nécessaire d'accueillir certaines idées et que sinon on ne parviendra jamais à rééquilibrer les partages, mais sans être non plus à l'extrême-droite, et sans se compromettre dans des alliances. Il est fondamentalement anti-vichysssois, et contre toutes les mesures dirigées à l'encontre du peuple. Il est donc obligé de favoriser l'économie. La réponse à ces problèmes réside sous la forme des deux collèges.

  Par rapport à ceux plus à droite anciennement qui ont reconnu qu'on pouvait être à droite sans être un fanatique vichyssois et qui souhaitent revenir vers un parti de centre modéré qui comprenne cependant le peuple, les enfants, les problèmes du sol, etc.. , le Mouvement essaiera de produire pour les gens défavorisés les méthodes adéquates pour qu'ils s'en sortent. Les problèmes concrets de leur famille, de leur terre, de leur communauté d'origine, etc.. une fois expliqués, le mouvement pourra sans doute mieux les traiter. C'est ce qu'il espère sincèrement.