Paroles de résistants des minorités

 Une politique de chien envers les gens

   " .. les tortionnaires négatifs, prêts à générer des agences diaboliques de torture à chaque instant ne sont pas une nouveauté pour nous. Ils nous ont toujours appelés des 'criminels' alors que nous n'avions que le statut d'esclaves.

  Ils cachent leurs macabres sermons plutôt que de s'occuper du bien-être de la société, des tranches de population qui ont réellement besoin de secours comme les personnes agées qu'on laisse mourir à l'abandon, qui n'ont aucune idée d'un rôle protecteur et bienveillant de l'Etat, qui ont perdu toute idée d'altruisme et de service auquelles les politiciens devraient en principe penser en premier, qui sont en fait des chiens dévorants parce que dévorés d'ambition eux-mêmes, prêts à sacrifier toute la société au nom de leur intérêt politique, qui prennent tous les citoyens pour des nègres mais pègre eux-mêmes, .... La pire des pègres et des racailles. Voyez le démon des manipulations qui est issu d’eux, et dites nous s’il y a quelque bonté en lui.

  Ce démon lui-même, qui ne cherche en fait qu'il ne souhaite que pendre les personnes des minorités, dit “qu’il va recommencer tous les jours”. C’est dire qu’il leur a sans doute échappé sans même qu’ils s’en doutent, tellement ils sont inconsistents, n’assumant pas les conséquences de leurs actes et incapables. Voilà le résultat d’une politique de droite qui (di)gère tous les jours du nazisme latent sans le remettre en cause. Quand on n’est pas dans un parti qui vous force à vous occuper fondamentalement du social comme les partis de gauche, voilà le résultat des choses: une politique de chiens envers les gens.".

Voir aussi

Les politi-"Ciano" (du nom du gendre de Mussolini, un délateur à la manière vichyste) ainsi que nommés par les assistants du fondateur disparu.

Leurs oppresseurs

Interview du colonel vert

O.S.D.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Par ailleurs, les forces réactionnaires d'extrême-droite ne donnent pas une grande idée de la France en se complaisant dans de petits scénarios de tyrannie contre les minorités issues de l'immigration, alors que tous les scénarios évoqués de confrontation par eux avec des phrases de torture grandiloquentes ressemblant à l'assertion de "plus grande affaire de tous les temps" (i.e. "axe du mal", etc..) passent sans complexe sur les chaînes américaines lors des actions de guerre (cf. extraits lors de la 2e intervention en Irak).
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

  Les minorités peuvent s'autoriser à réfléchir aux scénarios de rapprochements notamment Nord-Sud en vue du codéveloppement, comment positiver les imbrications de l'Europe avec le monde Arabe, l'Afrique, l'Amerique latine, etc., aux conditions de transformation de la société francaise, et aux grands problèmes de la planète. Il y va même de l'intérêt de la future Europe que les minorités européennes s'organisent et apportent des solutions. A travers cela nous pouvoir percevoir les prémisses d'une Europe qui aurait résolu ses problèmes (cf. la direction 'neu europa', 'intégration en Europe', et 'Lutte du rassemblement pour la naissance d'une Europe politique'), et nous allons sans doute dans cette direction avec l'intégration de la Turquie et la disparition du conflit Israélo-Palestinien si l'Europe joue le rôle d'une puissance médiatrice tampon. En considérant les avançées des sommets Europe-Asie, on peut même songer à des rapprochements plus lointains avec des communautés avec lesquelles les français d'origine sont peu accoutumés, comme les régions d'Asie.

  On a considéré jusqu'à présent les minorités comme des gens ayant à priori une pensée impuissante.
  N'est-ce pas eux au contraire qui ont des attaches depuis des siècles avec l'ensemble des mondes connus (via la route de la soie, etc..), et qui auraient toutes les cartes de développement commerciaux en main?
  Au regard de tout cela, la torture qu'ont subi les minorités semble être la continuation d'une façon bien petite de jouer aux cartes, jusqu'à aujourd'hui. Cela ressemble à une tentative permanente de rabaisser les gens et de la part de l'extrême-droite à du néo-colonialisme imbécile. Le problème est que ces actions indues, les anciennes générations comprennent trop bien ce à quoi elles renvoient et sont maintenues dans un état de peur larvée permanente. Bien qu'ils en disent que ce ne sont que des actions de gouvernement 'sans foi ni loi': autrement dit, de gouvernements terroristes, qui depuis Vichy, continuent d'ignorer assidûment les aspirations de la population (pas de consultations en direct, pas de référendums populaires réguliers, etc..), ils sont effrayés. Le nouveau rassemblement veut émanciper les jeunes générations descendantes de l'immigration. C'est le sens essentiel de sa geste.

  Les réflexes de restriction de pensée de l'Europe sur le plan du codéveloppement interdisent les co-réflexions intercontinentales d'où peuvent apparaître les créations de nouvelles catégories d'emplois consentis par les minorités et les différentes couches de la population. Il faut sortir de la perspective européenne à terme qui sera pour tous la seule liberté de mourir sans ressources ou au RMI quelles que soient les générations et les couleurs, à cause des délocalisations incontrôlées.

   Il faut se battre contre l'attentisme légitimant implicitement les clanismes raciaux (même si on n'ose pas le dire). En réalité il n'y a aucun dégagement d'horizon en vue. Les autres partis n'ont tout simplement de solutions pour les autres citoyens de couleur s'organisent pour apporter des solutions à la majorité de souche.Et en plus de ne pas apporter de solutions, ils empêchent les autres d'en apporter.

Cf. Une explication de l'émergence des coalitions du Tiers-Monde et des pays émergents, à la conférence de Cancun de 2003
Cette fois-ci l'OSC semble appeler au Rassemblement de la Terre entière