Le concept de tolérance prompte à se défendre que la Fédération comprend de la part des  jeunes d'aujourd'hui

    Ce sont les jeunes du rassemblement qui ont apporté le rafraichissement du parcours de l'Alliance, par l'intermédiaire des manifestations du printemps 2002.

     La Résistance s'affranchit des aspects historiques de l'ancien PSD français (où il y avait peu ou pas de représentants des minorités visibles) pour accepter les personnes de toutes tendances qui sont dans une certaine idée du nouveau centre de la résistance.

   Le NSD a été le premier syndicat-parti a soutenir le monde pluriculturel de nouveau type

   Le conseil refondateur, à travers les voix des français de souche et des nouveaux français, relaie et prolonge les premières actions des militants d'origine issus des manifestations, et accepte que les minorités souffrant encore plus que les autres Communautés et qui ont bien connu ce que signifie Sétif, Cao Bang, etc. , sous des discours mensongers, s'organise dans formes syndicales coopératives si les habitants d'origine ne sont pas ou plus capables de comprendre et de réagir face au parquage de ghetto (mouroir) comme ils l'ont été du temps des gaulois.

Titre de l'image: "En bas de chez les jeunes résistants, l'enfer.jpg" (ici, à Montfermeil)