Les anciens Instituts théoriques de l'Alliance

  L'Alliance a toujours des contacts avec les Instituts historiques verts du (deux)-tiers-monde d'où l'école protectrice est issue. Parmi eux figurent les Instituts des des forêts, des écoles, etc. (aperçu des premiers buts choisis ici) où sont encore stockées une partie de ses archives.

  Leur fils est le nouveau congrès D'OUVERTURE de la Fédération.

  Ce camp est ami avec de nombreux mouvements tiers-mondistes.

Il y a des liaisons avec l'Histoire et les résistants syndicalistes de toutes les époques.

  Nous ne prétendons pas que les analyses soient complètes. Dans les mondes à entropie positive d'histoire par exemple, à l'opposé des périodes de guerre qui s'attaquent profondément au tissu économique et social des sociétés, on peut donner des exemples d'économies organisées suivant le modèle social-démocrate. Du point de vue social, elles défendent la société contre les actes des forces néo-capitalistes sauvages. On connaît que l'extrêmisme de ce type de capitalisme est celui qu'appellent les conservateurs les plus durs de leur voeux, avec dans les extrêmes l'acceptation de l'élimination de groupes sociaux (avec ou sans esclavage préliminaire). Dans ce cas les consommateurs disparaissent. Rappelons-nous que dans le raisonnement fou des nationalistes d'extrême-droite (et des communismes staliniens de type Corée du Nord), il n'est pas sûr que cela soit incompatible avec ce qu'ils appellent la démocratie (nazie ou d'extrême-gauche). A ce point, on peut se demander qui du social-capitalisme ou du camp des démocraties pourrait leur survivre.
 A ces niveaux de mises en cause de l'humanité par les nouvelles mesures abusives contre les mouvements sociaux, cela interpelle la société. D'où vint sans doute la naissance de l'Alliance.
 Une très grande partie du capitalisme classique, c'est à dire tout le capitalisme moins le capitalisme sauvage, est géré de façon usuelle par les social-démocraties. C'est ce qu'on appelle le social-capitalisme, qui sur le point de la libre-entreprise par exemple, n'a rien à envier au capitalisme classique. Mieux, nous pronons des mesures pour protéger le plus efficacement possible les jeunes entreprises. L'ensemble de toutes les possibilités économiques données par le camp social-démocrate d'ouverture est un faisceau qui contrebalance les tendances sauvages des groupuscules extrémistes. Au-delà de cette organisation plus harmonieuse de la société, ce qui est important reste la mobilisation des ouvriers aux cadres et aux entrepreneurs, pour répondre aux défis et aux menaces contre la société.

Modèle de société social-démocrate en deux collèges (modèle historique d'étude de l'Alliance)

Etudes économiques de l'Alliance

Vision Lakshmienne de l'Histoire
 
 
 

Ndlr

Un des types, et un autre.

Petite vidéo ici
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Aperçus des études structurales classiques effectuées par les Instituts modèles de l'Alliance
  (Vagues de mondialisation, voir autres pages)

 Si réellement les fondateurs historiques ont fait une allusion à une mer des correspondances (mappings) entre liens économiques et sociaux, cela signifie qu'ils pensaient que le nouveau camp social-démocrate d'ouverture pouvait recouvrir quasiment toutes les possibilités économiques. Ceci semble être attesté dans le texte original (originellement notée analyse social-démocrate extensive).

Comparaison entre analyses théoriques

  Dans une analyse marxiste classique on peut effectuer un parallèle entre l'histoire d'un monde et l'entropie thermodynamique. Dire qu'un monde d'histoire est positif signifie alors que son histoire est normale et est tournée vers le progrès et le développement. A contrario, les néo-nazis peuvent générer des mondes d'histoire négatifs, c'est à dire où l'entropie générée en défaveur des démocraties, est positive. Autrement dit, des mondes décadents (attention pour les trotskystes classiques: ne pas confondre avec les mondes incluant le camp des démocraties (régimes y compris, malgré les incompréhensions), qui sont ceux que l'Alliance dit qu'il faut accepter sous peine de se priver de moyens dans la lutte des fascistes f.n.v. (car les régimes démocratiques ont permis la survie de certains peuples qui autrement auraient été exterminés sous les bombes, comme le Vietnam). Les mondes démocrates de première génération doivent accepter l'ouverture afin que le camp des démocraties (régimes défenseurs y compris) connaisse une nouvelle ère. Ne pas croire que la (planisphère)-"mère" représente une femme. Elle peut également représenter une entité, par exemple un renouveau).

   Les mondes (les univers) peuvent entrer en décadence par exemple dans le cas ou l'étreinte de deux forces sociales et sociologiques en étreinte mortelle (deadlock) y empêchent réciproquement l'évolution de l'autre force. Tantôt une des deux forces l'emporte, tantôt l'autre, mais au total le monde gouverné par ces forces est extrêmement gêné dans son rayonnement de civilisation et dans son développement: il se développe moins bien qu'un monde normal (plus lentement). Il ne se développe que par les phases de déséquilibre, et non par l'expansion (ou peu). A part Mr Jacques Delors, certains économistes définissaient il y a peu encore la France comme étant un pays à économie socialiste-mixte d'Etat.

  Vous noterez que dans l'analyse ci-dessus, on dit qu'un monde démocrate fonctionne mieux s'il inclut (ou est capable d'inclure) de plus large parties d'économie à droite, voire "libre". Les mondes démocrates ou qui incluent des pans d'analyse économique comme ceux en provenance des partis sociaux-démocrates, peuvent étudier les mêmes domaines économiques (d'une façon positive, mais différente. Les Trotskystes d'ancienne génération doivent accepter cela). On se reportera par exemple à l'analyse des vrais paradis fiscaux pour comprendre des différences telles que "capitalisme pur" et "économie libre".

  Dans l'analyse social-démocrate d'ouverture aux minorités incluant les formes de capitalisme seulement partiellement encadré  au contraire des socialismes classiques (l'ensemble des actions permettant la création des entreprises et l'encouragement social, et non pas la capitalisation anarchique pour elle-même) que l'Alliance propose (même si cela paraît hérétique pour des anciens) il peut y avoir des parties d'économie libre (parfois même plus que dans un monde capitaliste autocratique). Pour comprendre les aspects complexes que nous introduisons ci-après, tels que les notions d'ouverture que nous suggérons d'intégrer dans l'analyse social-démocrate pour le début du troisième millénaire, les anciens peuvent nous poser des questions et demander confirmation à nos théoriciens comme aux économistes les moins mauvais du monde libre de faire qui lui plaît (par ex. Herbert Simon prix Nobel, et d'autres).

Fonctions économiques et codéveloppement
 Nous parlons ici aussi bien d'un codéveloppement aussi bien en interne entre fonctions économiques et sociales, qu'à l'extérieur, ce modèle d'optimisation s'élargissant au Sud et aux pays pauvres et préparant les coopérations.

  Pour évoquer ces notions de justes recouvrements nécessaires à un bon fonctionnement économico-social - qui signifie en termes mathématiques de cloture un recouvrement complet de la description du fonctionnement d'une société restant toujours ouvert aux échanges souples des univers économique et social (cf. fonctions social-démocrates open - ou d'ouverture - conçues pour optimiser en temps réel les bénéfices de chacun des acteurs de la société), l'analyse par les fonctions économiques d'ouverture recouvre l'ensemble des aspects économiques et les fonctions sociales.

   La social-démocratie, naturellement régulatrice par l'intégration régulière des nouvelles composantes économiques et sociales et leur brassage en son sein, en intégrant des régulations économiques d'ouverture qui sont les directives et les directions propres de l'Alliance (cf. régulation par le fonctionnement régulièrement alterné défini depuis l'origine), autorise de façon réentrante (c'est à dire à nouveau, et ainsi de suite) l'entrée en scène de nouveaux acteurs économiques et sociaux et devient ainsi sans doute le meilleur jeu de fonctions de gestion pour le codéveloppement tout autant que pour le développement durable de la société (définition au passage, d'un monde d'ouverture).

  Dans le monde réel, les travailleurs sont mus par de meilleures perspectives de travail et par de meilleurs gains issus d'un même travail. Cf. ici une explication à propos de la différence entre croire faire fonctionner et faire fonctionner réellement qui pourrait éclairer un peu.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Explication à propos de la différence entre croire faire fonctionner et faire fonctionner réellement

 Catégorie 1: ceux qui 'croient' faire fonctionner
     car ils 'utilisent' - au sens des manipulations d'influence - le verbe 'croire', mais en réalité n'agissent pas du tout dans la sphère économique.

Catégorie 2: ceux qui font fonctionner empiriquement
    Ils ne se posent pas de questions comme en France actuellement continuant le jacobinisme, car il leur suffit que leurs théories économiques ne se bloquent pas totalement.

Catégorie 3: ceux qui ont compris qu'ils peuvent mieux travailler dans un univers ouvert, régulé par des fonctions social-démocrates plus fluides, et prenant en compte les optimisations.

  Ceci fait référence à un/des univers ternaire(s) ou multipôlaire(s), qui est/sont à la base de la nouvelle vision Social-Démocrate d'ouverture sociétale prônée par l'Alliance (cf. égt. ici).

Note: ne pas prendre ternaire au pied de la lettre. Cela signifie plutôt d'aller vers l'abolition des pensées sectaires (par ex. exclusivement à 2 possibilités comme blanc / noir , gauche / droite, ..), lissage des interprétations rugueuses au profit d'interprétations mosaïques (voir applications pour la paix en ce qui concerne l'Alliance), acceptation de pensées neuves - comme celles proposées pour l'Europe du futur - etc..

Elargissement des frontières d'entente
Route nouvelle du camp social-démocrate des nouveaux français