Notre combat
Notes écrites par les cousins durant la résistance

  "Il s'agit du combat contre les terroristes étrangers, contre la bête nationaliste manichéïste goebbélienne (c'est à dire, le rejet des nationalistes qui sont simultanément racistes) qui vole dans les airs et plus généralement contre la Bête nationaliste immonde, celle que chacun héberge en lui dès que les combats ont cessé et qu'il élève ensuite durant des années sans le savoir dans la paix.

  C'est elle qui fait que l'on offre peu d'argent aux pays pauvres chaque année, alors que l'on mange largement soi et les siens.

  C'est elle qui fait que l'on honore ses propres morts, même les plus abjects (cf. visites des japonais au temple yakusuni, commémorations de stèles ou de murs hitlériens, ..), sans jamais avoir une pensée aux vrais résistants pauvres étrangers qui ont lutté à la fois pour leur propre indépendance mais aussi pour la stabilité du monde (une fois la Bête vaincue) et la paix, donc pour l'intérêt même de ceux qui leurs refusent une pensée".

Ci-contre, une image de Nara, l'exemple des résistants, contre l'exemple des terroristes femelles qui ont également un minois adorable, mais participent aux tortures sur les résistants dans les prisons, et non aucune pitié pour les femmes de la résistance et leurs enfants.

Un assistant:

 Les honorables membres du NSD ont évoqué cette Bête sous forme allusive ici.

NSD: Cf. égt. ici, à propos de la fraternité.

Nara aurait possédé une lame unique (que certains ont appelé épée [1] ). Elle aurait été capable d'ouvertures prodigieuses.

Assistant:

"Selon une autre version, c'est le colonel vert qui aurait parlé d'ouvertures à la racine. Mais ce n'est pas lui qui les aurait effectué (personne ne connaît les dessous de cette lutte à ce moment là d'ailleurs). Nous, nous parlons de notre côté, dans les années 1930.

 Nara aurait été la 'déesse' qui encourageait la lutte des jeunes-sociaux démocrates allemands dans leur soutien aux Français (la page de la Résistance, pas l'histoire bien connue des hitlériens).

 Pour des raisons mystérieuses, on retrouve des éléments de ce combat dans ces pages".
 

Note

1 - Ndlr : il s'agit probablement d'un jeu de mot classique, utilisé du temps de Nevers et probablement avant. Nara aurait en fait eut l'âme fine.

  On peut également penser à une "lame" pour ouvrir une porte, ce qui est non-manichéen.

  A propos de l'âme fine, c'est le type des actions de Galahad et des suivantes de Lakshmi auxquelles il est fait allusion (il ne s'agit pas d'une épée. Il peut s'agir d'une sonde respectant le vivant).