Un des derniers refuges

   Les courses de pirogues sont appréciées depuis des temps très lointains en Asie, ces savoirs et habitudes ayant remonté les fleuves à partir des mers puis des deltas.

  La légende de l'Alliance médicale dit que c'est vers une telle place, à bord apparemment de minces vaisseaux, que les résistant(e)s s'enfoncèrent dans les brumes, et parvinrent à transporter archives et ressources de connaissances secrêtes du tiers-monde, hors d'atteinte des meutes de mort (sans doute les notes et les connaissances des colonelles médicales).

 Ayant embarqués temporairement, ils se retrouvèrent sains et saufs dans une autre région pacifique où personne ne les connaissaient (les bribes de leur histoire vint plus tard aux oreilles d'autres réfugiés.

  Pendant que le colonel et ses assistants menaient une lutte universelle contre les hordes barbares nazies, la Résistance protégée évacuait les ressources philosophiques et spirituelles du tiers-monde et des minorités amies (on voit que les eaux sont tranquilles sur l'image).

  Il existe des grottes dans des paysages semi-aquatiques, qui pourraient avoir été utilisées, sur ces routes maritimes de la Résistance. La similarité des paysages fait qu'on pourrait les avoir confondues avec des grottes dans des iles. Nous mentionnons ceci simplement pour rappeler la grande variété des paysages et des configurations géographiques sur terre.

 Ils échappèrent ainsi aux bombardiers qui cherchaient à écraser dans tous les villages environnants la résistance des pauvres, à réduire en charpie toutes les personnes, y compris les femmes, les enfants et les bébés, de très haut, là où leur lâcheté les mettaient à l'abri du poing des hommes et des femmes.

 C'est ainsi qu'ils emportèrent avec eux le graal de la générosité et de la compréhension humaine, peut-être près du tombeau de deux Fondateurs. L'ancien empire Cham (et sa fille) conservèrent de tous temps le secret de la place, du Cercle [hautement] symbolique dont la tâche [ou la souillure] pourrait entraîner la fin de l'humanité.

Voir aussi

La résistance légendaire de Haïphong
 (noter la forêt omniprésente que les poursuivants s'acharnaient à détruire)

Un graal de la tolérance et de la solidarité

Chevaliers de la forêt

Fragments perdus

Ndlr

1a1a -  Selon certains, elles auraient permis de remonter à l'emplacement d'un objet convoité par les papalistes [1a1b]. Le rassemblement issu de ces hommes et femmes a compris depuis que ce n'était pas les connaissances en sciences humaines recueillies par les fondateurs que cherchaient les papalistes paulards ultra-manichéens utilisant la bannière du clairvoyant Jésus et de leurs banquiers matérialistes avides associés [1a3], mais tout simplement à détruire le KBV montreur d'une voie résorbant les inégalités [1a4] qui s'opposait à eux, ce que les premiers porteurs ignoraient.

1a1b - L'Alliance issue de fondatrices compatissantes était influençée et pensait au départ à l'écriture sacrée d'une des minorités.

  Il est évident que cette version innocente n'était en rien celle des papalisto-coloniaux (une bande serpentiforme minoritaire dans l'empire colonial, ne progressant que par bonds et coups de mains sanglants vers son but, à la faveur du morcellement entre les minorités, les colonnes résistantes et les tentatives de redressement loyalistes en Annam du Nord et Chine du Sud et Centrale).

 Quand les fnv entendirent cette version leur réaction fut : - "C'est une version de femmes ! Ce sont ces femelles terroristes qui ont pollué Marguerite Duras".

 Ce à quoi il est facile de voir qu'elles jamais entendu parler de leurs buts issus de l'époque où l'Ordre lointain fut brûlé, et qu'il ne pouvait donc s'agir que de l'inverse (sans parler de pollution mais d'influence).

Ainsi donc, il est probable que Marguerite Duras et les dernières Grandes Résistantes soutenant leurs frères musulmans en disant que le but des bandes papalisto-coloniales en brûlant le palais d'été avait aussi été d'effacer certaines dernières preuves de leurs méfaits d'antan, était dans le vrai [1a1c].

Après avoir réétudié tous ces tenants et aboutissants, les analystes de l'Alliance pensent aujourd'hui que les trésors" qu'ils voulaient effacer des demeures des derniers templiers potentiels à défaut de pouvoir trouver ces derniers et de les eliminer, était la liste des noms des enfants Cathares qu'ils avaient exterrminé et au-delà peut-être, les résultats de leurs recherches remontant avant les usurpateurs Paulinistes (les archives sur leur collaboration avec Constantin, les tortures qu'ils avaient conseillé d'infliger aux premières chrétiennes comme Blandine, la vraie couleur de peau de Yesu et les archives non trafiquées concernant sa vraie naissance, etc., etc.). Remettre en cause ce couvercle de mensonges d'un poids immense revenait en effet à remettre en cause le faux fondement de légitimité sur lequel ils s'appuyaient.

1a1c - Bien entendu bon nombre les faux chrétiens s'étranglèrent en lisant cette phrase car selon leur langue "toutes les femmes et hommes sur terre sont soeurs et frères ... (mais sans les musulmans, les bouddhistes, ...)" [la liste d'antan est longue].

1a3 - Ceux là-mêmes qui s'étaient acharnés à la perte des voisins et des proches chez l'église Celte, les Cathares, et même leurs propres enfants envoyés par millions en marches à la mort rebaptisées croisades d'enfants.

1a4 - Défendant tous les peuples (et défendu par plusieurs parties).

1b1 - D'après des syndicalistes (des résistantes adhérentes du syndicat-parti), ils auraient plutôt emporté des archives de recherches de relais marxistes [des relais comme d'autres, d'archives pré-léninistes, l'Alliance ne voyant que dans une échelle positive le réseau marxiste vert déployé sur la planète pour la protéger] d'une valeur incalculable, raison pour laquelle l'Alliance ne pouvait que leur prodiguer des encouragements neufs les premières années de son existence. Les archives de la Résistance sous formes de pièces fragmentaires sont toutefois parfois la propriété personnelle des populations dans certaines régions. La protection de la Résistance essaie d'intervenir pour des archives rares ou anciennes.


 

1b2 - Une petite fratrie potentiellement ex-verte templière non paulinienne (autrefois nouvelle voisine de nestoriens en Corée ancienne) aurait donc figuré parmi les minorités Méos, Moïs, ethnies d'origine thaies, etc., protégées par le marxisme [1b3]. Depuis le Cid, les jacobins ex-colonialistes ont en effet pris le relais des anciens papalistes exterminateurs directs de métropolitain(e)s à temps complet (exerçant leur pastorat paulinien de bénisseurs de marchands de canons et d'inféodeurs de propagandistes diabolisateurs monarques puis jacobins, camouflés sous l'étendard du clairvoyant Jésus) et sont à leur tour devenus des spécialistes des pantomimes de diversion et des intoxications psychologiques pour camoufler leur vrai activité de voleurs de la Nation. La Résistance ne protège pas cette partie religieuse manichéo-diabolisante (2%) au détriment de l'autre a-manichéenne (98%), et protège bien entendu les Biens Communs (la plate-forme commune formée de l'Histoire de toutes les tentatives et gouvernances modérées ayant tenté des fédérations pacifiques). Les existentialistes furent ainsi protégés comme de grands défenseurs. L'Europe ainsi protégée pourra peut-être rejoindre et s'ancrer à l'Inde, l'Asie et les autres continents du (deux) tiers-monde vivant de l'a-manichéisme, la bonne entente et la joie de vivre.
 
 
 

1b3a1 - A noter que les marxistes verts n'eurent pas la partie facile. Par exemple les eaux sales et les déjections des animaux ont très longtemps constitué une flore pathogène extrêmement dangereuse pour l'homme, les populations souffrant des amibes du foie ou les empoisonnements du sang au quotidien étaient en grande partie conquises par les soulagements introduits par les Messieurs Yersin et autres grands docteurs de l'Institut Pasteur.

 Il fallut donc toute la férocité de ces bandes [1b3a2] pour faire pencher le plateau de la balance contrairement au rapprochement (il s'agit d'une histoire où se sont conjuguées les idéologies et les actes de plusieurs parties).

1b3a2 - Ainsi qu'on pourra effectuer la comparaison avec l'extrait des paroles de ce vert seth (t.m.) putatif; son dernier poursuivant de plus en plus perdu derrière lui dans la jungle et prenant un retard grandissant, tenta une ultime sur-diabolisation - "Sale terremuniste !" (compactage de "terroriste" + "communiste"). La planète a pris lentement conscience les quatre derniers siècles des dangereuses insidieuses tentatives de séparer à chaque fois en deux parties après avoir établi une première faille par sapement. Une fois qu'ils ont traité les uns de diables(se)s et les autres de saint(e)s, ils oeuvrent à agrandir les plaies naissantes entre les familles, les tribus, les nations. CE SONT LES DIVISIONNISTES adeptes fanatiques du "diviser pour régner" (les adeptes de la sénilisation de la terre pour résumer) depuis 2000 ans que l'on reconnaît à leur âme qui se recroqueville comme au contact d'une eau bouillante à chaque fois qu'on évoque devant eux l'abjuration du manichéisme comme en Chine depuis plus de 1000 ans. Observez bien que la Chine est honnie, et que ceux de ses vassaux qui ont accepté l'implantation de chapelles paulinistes (comme le Vietnam, condition de levage de son blocus par un honteux bakufu de nations coalisées) sont ensuite traitées en amies (vous avez maintenant entre les mains des cartes maîtresses vous permettant d'avoir une idée du futur de la planète selon votre estimation de l'issue d'une des principales courses de vitesse qui sont engagées).

1b3b - Un Supérieur qui avait plongé dans les parties effroyables de Chod fut interviewé - "Alors, Sathan n'était-il pas vraiment un méchant ?"
   [ne pas confondre Sathan avec les personnages évoqués ci-dessus].

Supérieur - "Vous vous trompez. Sathan est partiellement mon ami car lui il me promet constamment une balle dans la tête. Et j'en serais soulagé car je ne verrais plus les auteurs de ces turpitudes sur les enfants et les faibles !"

Interviewer - "Et à propos de la démocratie ."

Supérieur - "Je viens de vous en parler. Mieux vaudrait des chefs traditionnels (forts ou standards peu importe).

 Un système faible et des démagogues ultra-puissants, ceux-là peuvent fouler au pied n'importe quel système. Où avez-vous un système durable sans justice ?

 Ce système où l'on ne promet que l'égalité des citoyens est le plus basique des systèmes. Dans n'importe quel autre on y trouve au moins deux ou trois valeurs fondamentales admises par tous et renforcées par des millions d'années de pratique comme, ne pas massacrer son voisin, où bien soutenir et aider les plus faibles que les anciens vous désignent. Où avez-vous vu un système où on réélit perpétuellement ceux qui détruisent la santé des membres de la tribu, qui crachent sur ses tables sacrées [en France la Constitution où il est clairement stipulé qu'il est interdit de faire l'apologie de la violence] ou bien encore, parmi mille autres procédés pervers et menteurs [comme vendre des armes aux citoyen(nes) pour qu'ils s'entretuent ou entretenir des népotes ultra-voleurs comme eux] qui leur prétendent que les perpétuels massacres chez les autres tribus ne vont pas finir par leur attirer des ennuis [ndlr : voir Premiers conflits mondiaux] ? Que voulez-vous que je vous dise de ces types des firmes et de leurs charlatans bonimenteurs effrontément menteurs qui dépecent continuellement tous les peuples sur terre, corporellement et en ressources, à moi qui ne fais pas partie de votre système ? N'êtes-vous pas capable de répondre vous-même à votre question ? Et pourquoi venez-vous perpétuellement importuner comme des moustiques les peuples en paix avec vos questions ?"

2 - Il est possible que les descendantes akas soient retournées dans des régions connues d'elles depuis des millénaires, car elles étaient capables d'aller beaucoup plus loin qu'on ne pense.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


 
 

Dernières jonques de l'O.S.D. capables de tout faire, et acceptation de la famille associative des savoirs de ses voisins alentours (un exemple)


































































































 Ici j'ai retrouvé les signes simples de mon enfance.

 Nous ne voulions que de la pureté au départ, protéger les pélerins sans emphase, ouvrir des routes nouvelles pour toutes les populations. Mais d'après ce que nous ont dit les premières communautés chrétiennes en Afrique, les salauds de moines paulards ont corrompu notre âme.

 J'ai été soigné comme un enfant par ces ethnies.

 La vie est belle pourtant quand on ne menace pas son voisin, quand on soutient sa vieille mère et les voisins qui font de même envers leur fratrie.

 Comment en sommes-nous arrivés là ?

...

 Enfants et mères morts de notre main, pardonnez-nous.
 
 

Ndlr

1 - Il y eut à différentes époques des possibiltés éparses de coexistence pacifique, venant toujours de la base, c'est à dire des peuples eux-mêmes indépendamment des structures. Sur cette photo, les travailleurs syndiqués du pont en arrière-plan ne pensaient pas un seul instant déranger les autochtones en avant-plan, et inversement. Ils devaient même boire ensemble de temps à autre. On voit aussi un poteau de télégraphe. La Communication aurait donc pu passer. Mais cette apparence cachait des meurtres en série gratuits. Dans le langage des légionnaires, ils effectuaient des "corvées de bois", c'est à dire qu'à l'arrière des péniches, dans leurs géoles, dans les forêts du Laos, les bourreaux coupaient les têtes des prisonniers sans justice, au coupe-coupe, et les têtes tombaient dans l'eau. Et tout comme encore au 21è siècle, les ordres venaient directement d'une capitale (Paris à l'époque, W. plus tard). On leur ordonnait par exemple de se débarrasser de 48 prisonniers. D'autres fois c'était des files de 250 jeunes hommes qui avançaient enchaînés et posaient à  leur tour leur tête sur une souche sommaire, etc. . Plus récémment au 21è siècle, le même genre d'ordres arrive encore. Comment faire pour se débarrasser de ces chancres militaro-paulistes qui n'ont théoriquement rien à faire dans une nation où une femme a mis au jour la notion de libre-arbitre ?

2a1 - Ne faisons pas comme les jacobino-manichéens en pensant à un (seul) "dernier" templier. Ni dernier, ni templier [2a1b].Ils se sont dissous entièrement. Le seul intérêt ici est leur regret et leur rappel d'un rêve trahi. On suppose qu'ils ont connu la première communauté de Marc qui les a rappelé à l'ordre. Ils ont donc dès lors dû comprendre qu'on leur avait menti dans les cours sans âmes et manipulantes du nord et de l'Italie. Mais ils n'ont pas dû être mis au courant des archives concernant le vrai évangile et d'autres éléments encore connus, de peur qu'ils dévastent tout.

2a1b -  Il se serait agit ici très probablement d'un deuxième. Il est très connu que les chevaliers français sont très braves et ont beaucoup de culture comme les chevaliers musulmans, mais il leur manque une qualité : ils ont de piètres connaissances en géographie. Un allemand lui, revient toujours [2a2].

  On ne connait pas le dernier segment d'itinéraire qu'auraient emprunté ces autres exemples d'ex-templiers. Venaient-ils de Corée selon un premier chemin ancien connu ? Venaient-il de mer ? [2a3].

2a2a - Ce qui est ici suggéré est "l'union (des connaissances) fait la force" [2a2b].

2a2b1 - Le jacobino-manichéen qui ne pense qu'à faire mousser sa petite personne n'émet jamais la moindre connaissance.  C'est pourquoi il cherche à s'inféoder à l'étranger. Mais a-t-on jamais vu des grands-maîtres copier des élèves ? (des alliés amis, oui [2a2b2] ).

2a2b2a - Une très grande différence avec les papalistes [2a2b2b].

2a2b2b - Les inféodés en langage moderne, les vendeurs à hauts prix de gobelets richement décorés vides.

 Ceci renvoie à ceci :

 Un supporteur entra dans une boutique. Il était sur le point de demander à acheter quelque chose à boire mais le vendeur jaillit d'une porte inattendue et avant qu'il ait pu réagir, celui-ci lui vanta de jolis objets :

 C'étaient de jolis gobelets en plastique. Le supporteur supposa qu'ils devaient être bon marché et qu'il allait ensuite passer à sa demande.

 Mais il fut estomaqué par leur prix : 18 euros.

 Ainsi, vu son entraînement, ce vendeur réussissait apparemment souvent à vendre des enveloppes destructrices de la planète n'apportant aucune ressource à l'humanité, et le supporteur n'aurait jamais aucune chance d'obtenir ce dont il avait besoin.

2a3 - Il y a des archives à propos des deux endroits et pour les deux une partie secrête.
 Il faut bien saisir que la reconnaissance de l'autre (des autres, musulmans, indiens, proto-mélanésiens africains, coréens, etc.) joua une part très importante dans les portes (grandes) qui s'ouvrirent à eux.