LE CAMP DU TIERS-MONDE ET DE LA NON-TORTURE
(L'AILE DES NON-ALIGNES A L'INTERIEUR DU CAMP DE LA PAIX)
Les espaces de renouveau - Le versant du Tiers-Monde - Le nouveau toit - Les Gandhistes - Les Marxistes
(tribunes rescapées présentées par le NSD)

Ce Camp dit simplement :

LE COMBAT POUR RECONFORTER L'HUMANITE EST PLUS GRAND

Les conséquences de notre soumission volontaire

Révolution pacifique du Tiers-Monde  - Peaceful third-world revolution - LA LUTTE POUR L'ABOLITION DE LA TORTURE

LE REVEIL DU SUD au début du 21è siècle, soutenu par la branche humanitaire de l'Alliance et ses ami(e)s.

  Il s'agit (il s'est agit dès le départ) du combat éternel des opprimés maintenus dans la pauvreté spirituelle et/ou matérielle et de ceux qui se sentent pauvres contre l'apathie de ceux qui se croient riches, mais ne le sont que par les aspects matériels, l'argent corrupteur.

  Il s'agit également du combat de l'Homme contre l'avancée des technologies de menace et de torture de l'Humanité.

  La situation risque de s'aggraver avec l'arrivée des robots soldats qui amplifieront les oppressions aveugles et les stratégies d'anéantisssement dont le manichéisme n'a pas été freiné jusqu'à aujourd'hui.

Origine du combat
 
 
 
 
 
 
 
 
 

  Il ne s'agit pas du combat de l'ensemble des pauvres contre l'ensemble des riches comme dans les anciennes théories Marxistes. Mais d'une volonté de synthèse de connaissances et de rassemblement, entre ceux qui souhaitent donner du temps ou de l'énergie à résorber les inégalités en facilitant un nouveau type de rapports commerciaux qui pensent plus souvent aux partenaires du Tiers-Monde et les représentants de cet autre monde. La notion de 'plus riches', 'moins riches', 'pauvres', etc.., s'efface au profit d'une reconnaissance mutuelle et d'un accroissement des échanges Nord-Sud ou Nord-Tiers-Monde.

 Comme l'économie devient prépondérante (l'économie mondiale peut être vue comme une ensemble de pôles d'économies et d'échanges bilatéraux préférentiels individualisés, dans un système qui va mondialisant), toutes les anciennes divisions, gauche / droite, Est/Ouest, etc.. sont abolies dans cette perspective, et rejoignent la vision Gandhiste de sérénité et d'organisation dans le calme des échanges commerciaux internationaux.
 De même les stragégies militaro-militaires pures ne sont plus pensables.
 La nouvelle notion est que chaque nation, groupe, tribu, entité économique, .., doit chercher à être guidée par les foyers économiques d'influence des plus proches aux plus lointains, tout en tenant compte de leurs interactions commerciales plus ou moins amicales entre eux, de façon à pouvoir commercer avec les uns et les autres. Une approche traditionnaliste transversale (verticale nord-sud, suivant la route de la soie ou tout autre axe diagonal, ..), donc (cf. eg. buts profonds).

 Cette approche doit être comprise par tous les peuples du Tiers-Monde dans la mesure où ils ne peuvent plus ignorer les garde-fous que représentent l'ensemble des puissances (rôles de modérateurs, de gardiens des frontières entre les blocs, de résorption des problèmes dans les 'zones de fractures' ou zones potentiellement terroristes, humanitaires, etc..), et qu'à l'époque d'une alphabétisation quasi mondiale on ne peut plus ignorer ce que l'on fait si l'on crée des troubles régionalement. Les pays qui veulent se développer doivent donc suivre ces préceptes et abandonner les illusoires dépenses d'armement, autres que de police.

A la vision manichéenne clausewitzienne a donc succédé vers la fin du 20e siècle la vision d'équilibre entre grands groupes régionaux (les bassins d'influence traditionnels de chaque nation). Aujourd'hui il est temps maintenant que les notions guerrières classiques sont en train de laisser la place à un monde plus stabilisé, de raisonner en termes d'échanges Tiers-Mondistes stables entre régions plus pauvres et régions plus riches (c'est à dire de passer à une vision politique horizontale)

  Dans un tel monde stabilisé il devient également possible d'effectuer des travaux économiques d'archéologie temporelle, ceci étant également appelé par extension des travaux de retraçage temporel à propos de périodes d'histoire (en prenant en compte les théories politiques sous l'angle économique diachronique balayant les périodes d'histoire. Ne pas confondre avec des archéologies temporelles historiques qui réintroduisent les aspects politologiques). Ces travaux peuvent concerner aussi bien l'économie que des tranches d'histoire (archeology of models in matter of economy or historic texts. Glosée en tant que 'archéologie-fiction' par les détracteurs). Cette nouvelle forme d'archéologie sur les textes (dernière période de l'archéologie) peut à la rigueur se traduire par archéologie-fiction sous une forme non péjorative, lorsqu'il s'agit de travaux de journalistes ou de compilations, effectués par Internet sur la forme superficielle des références (le savoir du grand-public).
  Dans le cas des cyber-journalistes, leur travail consiste en une lecture / relecture des événements au fur et à mesure de l'entrée des informations (suivi des flots de données, pas les saisisissant soi-même, ou seulement exceptionnellement), des nouvelles données (data) en provenance des (principales) puissances (qui n'arrêtent jamais elles-mêmes de les manipuler), et du suivi de leur évolution (c'est à dire du décodage des opérations qui sont effectuées dessus).
  On mentionnera que malheureusement ce type d'opérations a commencé par certains services allemands (RSHA xx) de la 2e guerre mondiale, et que certains parmi les premiers cyber-journalistes étudiant cette période (et d'autres) ont été plus qu'inquiétés par des services francophones 'résidu(el)s' simulant l'assimilation incomprise mais orchestrant sans aucun doute de noires intoxications psychologiques (pour tromper le peuple français, sous toute réserve. Mais plus encore pour tromper les peuples des pays en voie de développement. Pensée personnelle d'un descendant Gandhiste).
  A noter que les opposants extrêmistes du Camp nient les actes de recherche (qui peuvent se rapprocher d'une) en archéologie temporelle. Pourquoi ?
Réponse: Parce que ces actes permettent fondamentalement à une économie dans l'enfance de se créer et construire à partir de ses racines populaires coutumières. Ceci est grave (et montre également que l'autre Camp convoîte les richesses du Camp du Tiers-Monde sous toutes ses formes).
Le discours Tiers-Mondiste part quant à lui d'autres bases. Il ne suit pas du tout la mouvance dominante des discours 'versionings' des cols-blancs technocrates qui s'intéressent uniquement à des notions techno-mercantiles et à d'autres notions qui semblent venir d'une autre planète pour les peuples pauvres (glose sur leur nième 'révolution industrielle' etc..). Il suit sa propre fortadis (fortitude en anglais).
 Le discours Tiers-Mondiste peut regénérer l'ensemble des discours de la planète. Il semble par aillleurs que la plupart des peuples avancés souffrent également d'une indigestion de discours artificiels et clinquants, et souhaiteraient bien trouver un autre type de discours neufs et fédérateurs.
 Donc le discours agricole et Tiers-Mondiste n'est pas dépassé (cf. résistants).
 

  (paroles des successeurs Gandhistes. En attente de traduction)

  "A kind of Unionist Movement. Not an alliance. 2 or 3 generations to raise.
  Third-World network of supporters throughout the world.
  Movement raising connections between friends states.
  Alternative corpus for Peace and non-torture solutions.
  Let's say from now on: it is:"

Le Camp du Tiers-Monde et de la Non-Torture
(Our camp of Third-World and Non-tortures)

  "The movement might be linked to this Third-World assembly.
  Some old parties can be involved as friends of it, even Marxists and 'Marxists' ones, but the most important is to never let enter members of the other camp".
 

Idée et forme du futur siège (localisation physique)

  Se rapporter à Bureau SUD.

Présentation résumée par l'Alliance du CAMP DU TIERS-MONDE ET DE LA NON-TORTURE.

  L'Alliance héberge les tribunes du Tiers-Monde et des résistants d'origine, un peu comme l'Inde héberge le Dalaï Lama.

  Leur camp, ce nouveau camp, n'est ni à droite ni à gauche. L'Alliance ne se prononce pas sur leur survie ni sur l'emplacement exact. Il les héberge, c'est tout.

  Le syndicat-parti accepte cette référence différente par rapport aux divisions artificielles politiques, car il appartient à l'ensemble des mouvements humanitaires (puisqu'il est contre l'esclavage et toutes les formes de colonialismes descendantes, pour résumer). Il reconnaît également qu'il n'est pas parfait pour comprendre toutes les valeurs et les aspects (la présence des morts très présente dans la philosophie de ce Camp). Il est clair que le Camp semble appartenir à une autre humanité, présente ou disparue. Sous d'autres cieux peut être? Il est très difficile de sentir les parfums de ce camp pour des colonialistes du "front" par exemple ...

  Donc vous devriez vous rapprocher des archives de ce camp si vous voulez en savoir plus. Le problème est que ces archives ont peut être disparues, n'ont pas été écrites ou qu'aucun des 'camps' n'a réussi à rendre compte d'elles.

Le camp lutte contre ceux qui sont contre le Tiers-Monde et contre ceux qui sont pour la torture. L'Alliance offre ses structures et les adhérents qui le souhaitent pour échos de ce Camp. L'engagement pour ce Camp semble dépasser les tribunes de l'Alliance. Il peut y avoir cependant des adhérents à la fois de l'Alliance et du 'Camp'. Au cas où vous vous sentez l'âme d'un adhérent pour le Camp, indiquez-le à l'Alliance qui vous guidera vers les personnes ou les cadres. Citons encore une phrase du fondateur mythique du Camp (attention, ce n'est peut être pas le même que les personnes indiquées dans les fondateurs de l'Alliance):

  "Il peut y avoir des camps de droite amis, et d'autres ennemis. Et à gauche de même. La division se réfère à une époque totalement différente. Et peut être par rapport à des notions comme l'Espoir ou l'Ouverture des peuples.

Le Camp refuse fondamentalement la torture pour l'Humanité".
  L'officier médical parmi les fondateurs du camp d'origine a dit que tout le reste en dépendait (cf. La lutte contre la torture universelle et Fondation du camp de l'ouverture). Par conséquent il a eu tous les ennemis de la Terre, et notamment ceux qui se disaient pour la démocratie (la leur, qui ressemblait étrangement à une démocratie néo-nazie), ceci recouvrant bien des poursuivants de droite acharnés, parlant "d'une démocratie où il y a de la torture". Mais les peuples du monde entier suivront peut être les paroles du fondateur, montrant qu'en fait ces "gens" (si on peut les appeler ainsi) sont prêts à tout pour défendre la torture, et bien entendu à torturer à mort nuit et jour, et aussi longtemps qu'il le faudra les gens du Tiers-Monde et les vrais Démocrates.

  "Le Camp (du Bien pour l'Humanité) dit que les autres se reconnaissent à ce qu'ils acceptent la torture dans leurs rangs, ont bien sûr toutes les paroles hypocrites et lâches pour tenter de se justifier, y compris d'utiliser les mots comme 'démocratie', 'race', etc... Mais il suffit de les reconnaître à leurs actes: ils sont pour la torture et la crucifiction des peuples.
   Ceux qui ont goûté à leurs paroles ont entendu notamment clairement qu'ils ne reconnaissent pas la résurrection (song lai) des torturés. C'est clair. L'Humanité n'aura pas de répit avec eux jusqu'à ce qu'elle soit achevée. Vous pouvez les voir comme le 'Camp de la Mort', ou de l'Opposition au Tiers-Monde et à l'espoir des peuples, cela quelles que soient leurs belles paroles.
  Vous devriez vous définir et savoir définitivement à quel camp vous appartenez. Mais si vous vous sentez un peu pour le Tiers-Monde et les pauvres, il est probable que vous pouvez appartenir au Camp du Tiers-Monde et de la Non-Torture".

  L'Alliance, par l'intermédiaire de la famille de ses fondateurs a eu des relations avec le Tiers-Monde (l'Afrique et le Tiers-Monde en particulier) depuis des années (cf. Comment se voit l'Alliance). La famille des premiers fondateurs représentait à l'origine son fonds dipplomatique ancien. La nouveauté est que l'Alliance reconnaît exister par les relations NORD- TIERS-MONDE apportées par le vécu des hommes et des femmes de toutes origines.

  Elle est pour fonder un jour une

TRIBUNE UNIVERSELLE DES GENS DU NORD ET DU TIERS-MONDE QUI S'ENTRAIDENT

, indépendante des prises de position partisanes, et dont le siège universel devrait se trouver un jour dans une grande capitale, tout comme l'ONU.

- - - - -

  Faites attention: nous allons maintenant citer des lignes historiques qui sont relatives déjà à des mots anciens et des couleurs d'origine. Pour ce qui est le CAMP DU TIERS-MONDE ET DE LA NON-TORTURE, reférez-vous aux lignes précédentes et aux autres fragments certifiés à l'intérieur de l'Alliance. Autrement vous ne comprendrez pas certaines lignes étranges ou vous risqueriez d'être mélangés par des couleurs qui ne vous seraient pas profitables.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Introduction historique

Forme politico-dipplomatique d'organisation des sièges

    La forme politico-dipplomatique d'organisation des sièges pour un mouvement voulant oublier les clivages Est-Ouest du passé (le colonialisme est devenu la mondialisation arrogante voulue contre les citoyennes et les citoyens européens par les libéralistes de Bruxelles) et incluant des tendances humanitaires, est ce qui ressemble au positions idéologiques dans un parti marxiste d'origine. Mais il ne faudra plus jamais de 'garde-chiourme' sous la forme d'un commissaire politique. Il peut y avoir des sages, des analystes, des conservateurs de connaissances, garants de la connaissance des uns et des autres, comme dans toutes les assemblées ouvertes.

   Ces experts (ou sages) permettent d'aider à trancher les cas de décisions litigieuses. Autrefois dans les sociétés du Tiers-Monde, ces personnes étaient des officiers (ou des hommes et femmes) médecine reconnus pour leurs études et leurs liens sincères avec les connaissances de la civilisation qu'ils protègeaient (officiers verts. Cf. égt. Esprit de continuation provenant de l'esprit de bienveillance et de protection envers les peuples, qui régnait dans le camp obligé de se battre contre les manichéistes libéralistes).
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



   Le CAMP DU TIERS-MONDE ET DE LA NON-TORTURE était représenté à l'origine par quelques oracles et messagers (cf. plus bas, histoire à peu près reconstituée).

   Les oracles [*] et leurs amies étaient déja à l'origine en faveur d'un accord implicite objectif, civilisation NORD avec TIERS-MONDE du Sud de l'Europe.

  Elles étaient en faveur de suivre l'esprit du gandhisme d'une synthèse nouvelle version (cf. arguments dans les védas et les civilisations sémitiques en vigueur depuis des siècles), l'axe de pensée privilégié est l'axe Nord-Sud, pas l'axe Est-Ouest. Ce dernier à été quelques années à la mode en occident mais il est en voie de rapide obsolescence avec la fin de la guerre froide. Donc le Camp sera également présenté parfois comme le mouvement zéro-stratégie (tout pour l'humanitaire, la non-torture et le secours des populations, cf. ici et ,  rien pour la réflexion à propos d'actions de guerre).

  Le rassemblement versant TIERS-MONDE (le 'fils' francophone, cf. Agence parente) a été pensé par la suite comme le Rassemblement des supporters des pauvres et des pauvres de toutes origines. Ce sont les descendants aujourd'hui de ces jeunes fondateurs qui étaient les SOCIAUX DEMOCRATES D'ENTRAIDE d'origine.

Les fondateurs du côté tiers-mondiste: Histoire de Viktor, Ekiwa, Riyadh, Nara, Tan l'hindi, etc.
Le milieu indien dans lequel tous les résistants internationaux tiers-mondistes évoluaient.
 

Ndlr

1 - Comme celle-ci.

  Nom donné par leurs ami(e)s du groupe des 15
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La vie et les idées dans le camp d'origine - Les communautes positives soudées

  La jeune Alliance abrite une pluralité de gens de communautés différentes mais tous associés.

  Elle descend de la francophonie historique (ce n'est pas tout à fait la même que la francophonie politique).

   Il existe dès l'origine de l'Alliance, parmi les fondateurs, des leaders noirs et arabo-musulmans au même titre que les autres francophones.

   Selon ces premiers représentants, les représentants de toutes les minorités qu'elles soient noires, arabo-musulmane, juive, asiatique, .., rappellent à leurs frères et soeurs de la majorité qui ont perdu la foi, qu'ils / elles sont à niveau égal des victimes des mesures sécuritaires.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les pays non-alignés

La conférence de Bandoung en 1955 propose une " Troisième Voie ". C’est une conférence qui réunit des pays fraîchement indépendants. Ces pays souhaitent un neutralisme pacifique sans prendre parti ni pour l’Est ni pour l’Ouest. 1955 marque l’émergence du tiers monde (expression d’Alfred Sauvy).

L’année 1956 est un tournant majeur dans les relations internationales. Les 18 et 19 juillet 1956, à l’initiative de Tito se réunissent, en Yougoslavie, les pères du non-alignement:

-> Nehru: premier ministre indien, architecte de la conférence de Bandoung qui incarne l’Asie nouvelle en route vers la décolonisation

-> Nasser, le raïs égyptien qui symbolise le panarabisme et qui tient tête aux grandes puissances occidentales (nationalisation du canal de Suez 1956).

-> Tito: après avoir tenu tête à Staline, oblige Khrouchtchev à reconnaître le polycentrisme du monde socialiste.

Carte des pays non-alignés
Le mouvement des non-alignés