Gandhisme

    Le gandhisme était à l'origine une source d'inspiration du mouvement-école

Le gandhisme (des gandhiens initiaux) se voyait comme une petite pierre (pour la paix et le développement), dans un jardin immense

A la suite de l'école, l'alliance humaniste verte souhaite le contrôle des points chauds du globe et l'abaissement de leur niveau d'armement

Le bonheur dans la fusion des cultes ou le respect réciproque

Les philosophies voisines comme le bouddhisme zen (en anglais)

Consignes de résistance contre les tortures

Le gandhisme de ce premier rassemblement (l'Alliance) - Les gandhiens exilés

Sympathisants  d'origine

Bouddhisme
 
 

Ndlr : un exemple d'application plus politique











































































































































































  Le gandhisme est une doctrine de lutte non violente contre les excès mondialistes: importations abusives, etc.. Ce nouvel enseignement ne peut pas convenir à tous.

  Une présentation du gandhisme

  En ce qui concerne l'Alliance, voir aussi résistances gandhiennes et ici

  Certain(e)s disent que les combats d'altermondialisation dériveraient d'une volonté de nouvelle révolution verte. La nouvelle tendance pourrait être celle d'un gandhisme Européen (plus prosaïquement et les pieds sur terre, en ce qui concerne l'Europe, un gandhianisme).
(ndlr:car nous parlions ici de ce que l'Alliance ferait si elle devenait un syndicat européen)

  Déclaration des supérieures et du supérieur de l'école ici.

  Du point de vue des relations internationales les gandhiens à coloration socialiste (et l'Alliance qui se reconnaît comme les ayant comme courant parmi les parentés) ont été amis à la fois du monde arabe et des israélites, puisqu'ils étaient une mouvance issue d'une partie du monde en dehors de ces deux sphères de pensées (l'Inde). Ils ont eu sur ce point la même vision que les peuples orientaux qui disent: "Nous ne sommes pas contre travailler ni avec les personnes arabes ni avec les personnes juives". Leur pensée est un peu le contraire d'une pensée Européenne ou occidentale couramment répandue selon laquelle on serait soit pro-arabe soit pro-israélien, parce que les arabes seraient tous des ennemis des juifs. Or les arabes ont souvent la pensée pragmatique évoquée ci-dessus, comme un grand nombre d'orientaux.

 Le nouveau mouvement en suivant temporairement l'école inclurait donc a priori les amis africains, des amis du monde arabe et des israéliens, comme ses voisins et partenaires traditionnels. Il se voudrait comme une force de paix tranquille. Seuls quelques fondateurs ont reçu des enseignements gandhiens après les boudhiques et ont assumé ou assument encore cet héritage difficile. Il y a eu des amis exterieurs à l'Ecole qui accueillaient également avec sympathie ce nouvel enseignement.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le Mahatma Gandhi et plus tard, Madame Indira Gandhi

  Gandhi (Mohandas Karamchand): dit Le Mahatma, "la Grande Âme" (Porbandar 1869- New Delhi, 1948), philosophe, ascète et homme politique indien. Il fut le principal artisan de l'indépendance (le 15 Aout 1947) de l'Inde (et du Pakistan), qu'il entreprit d'obtenir de la Grande-Bretagne par la non-violence active: boycottage des denrées importées de Grande-Bretagne, grèves de la faim, etc. Cinq mois plus tard, en chemin pour aller prier, il fut assassiné par un fanatique hindou.

Liens:

Sa vie (français)

Mahatma Gandhi archives (anglais)

  Suivre également la biographie que prépare son petit fils Arun Gandhi

..

..

..

..

..

..

Gandhi (Indira) (Allahabad - 1917 - New Delhi 1984), femme politique indienne, fille de Nehru. Premier ministre de 1966 à 1977, elle entreprit des réformes dont la Révolution verte. Elle fut assassinée par des soldats sikhs désirant venger la profanation du Temple d'or d'Amritsar (cette religion en elle-même, prônant paradoxalement la tolérance multiple aux autres religions).