NSD - POUR UNE NOUVELLE FEDERATION LIBERATRICE DE l'HORREUR ECONOMIQUE DES PSEUDO "GESTIONS" JACOBINES INHUMAINES, NE SACHANT ETRE QU'ULTRA-LIBERALES SOUS DE BEAUX ATOURS, ET EN REALITE IGNARES EN ECONOMIE, INCAPABLES DE GERER LA NOUVELLE DONNE MONDIALISEE, ET QUI NE PREPARENT EN REALITE QUE L'APPAUVRISSEMENT DE TOUTES ET TOUS.  POUR UNE NOUVELLE FEDERATION AFIN DE MIEUX S'EMBARQUER DANS LES MOUVEMENTS ET PRODUCTIONS MONDIALISES EN COURS. POUR CETTE FEDERATION LIBERATRICE QUI DONNERA AUX CITOYENNES ET AUX CITOYENS DE MEILLEURS MOYENS (DES MOYENS REELS) POUR SE DEFENDRE
  ENTRAIDE POUR UNE MEILLEURE CREATION DE TRAVAIL. ACTIONS POUR LA DEFENSE DES CITOYENS, DES MINORITES ET LE SOUTIEN AUX ENTREPRISES DE TOUTES TAILLES A COMMENCER PAR LES MICRO-ENTREPRISES, LES P.M.E. ET TOUTES CELLES PROVENANT DES INITIATIVES CITOYENNES. TOUS ENSEMBLE AVEC LES NOUVELLES IDEES PROVENANT DE LA SOCIETE, DES LEADERS DE LA FEDERATION ET DE LA DEFENSE DES SOLIDARITES ET DES LIBERTES. LUTTE CONTRE LES POLITIQUES JACOBINES DES GRANDS PARTIS SOUVENT POUR LES PLUS RICHES ET TRAVAILLANT CONTRE LES EFFORTS DE TOUTES ET TOUS CHERCHANT DES DEFENSES COMMUNES. POUR LA CREATION D'ENTREPRISES SOLIDAIREMENT PAR LA REFLEXION, ET L'ACCES AU TRAVAIL, ET POUR PROTEGER CES NOUVELLES ENTREPRISES. LE SYNDICAT-PARTI DEFEND LES FEMMES ET LES ENFANTS CONTRE LES MALVERSATIONS JACOBINES, AINSI QUE LES EFFORTS DES OUVRIERES ET DES OUVRIERS DANS LEUR LUTTE AU TRAVERS DE LA DONNE MONDIALISEE ET DES TENTATIVES AUJOURD'HUI ENCORE PRESQUE UNIQUEMENT DICTEES PAR LES JACOBINS LIBERALISTES. LA FEDERATION DEFEND L'OUVERTURE A TOUTES LES POSSIBILITES. LA FEDERATION DES EFFORTS OUVRIRA DE NOUVELLES CHANCES A TOUTES ET A TOUS

   Les dirigeants gandhiens d'origine et les jeunes fondateurs disparus, ont réfléchi à d'autres voies (cf. par exemple, Iles d'ententes sociétales et sociales
communes).

L'épisode récent de résurrection de l'Alliance
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La compréhension entre les gandhiens et les passeurs

La jonction

La Weltanschauung du mouvement qui était germano-gandhiste

Le Kosovo

La mouvance résurgente
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Outre l'ouverture historique de la route, l'Alliance s'inspire également d'hommes célèbres comme le Mahatma Gandhi: l'entente entre les hommes et femmes de toutes couleurs plutôt que la torture, pas de prétexte économique aux tortures en provenance de régimes de gauche dans les pays émergents, et pas de prétexte en général pour aucun type de régime. Ouvrant un nouveau type de démocratie économique et sociale (camp du Travail d'ouverture), économique par l'entraide pour ceux qui ont déjà acquis les moyens, sociale pour ceux qui n'ont pas encore acquis de moyens de base et qui nécessitent d'y parvenir. Introduisant un nouveau camp du travail français d'ouverture, comprenant les mécanismes de gestion modérée et partiellement compatible avec une gestion économique démocratique un peu de droite.

  L'Alliance propose des buts réalistes: d'abord le but d'éradication de la torture à l'intérieur des Social-Démocraties, faisant ainsi d'elles à terme les meilleurs modèles pour les développements économiques et la propagation des nouvelles vraies libertés reconquises.

  Cependant l'Alliance nouvelle est réaliste: elle a constaté que les tortures les plus immondes sont acceptées de nos jours par les démocraties. Il est donc sceptique qu'elle puisse éradiquer les tortures que les démocraties ont tendance à effectuer à l'extérieur, même si cela est inclut dans ses buts. Cet idéal, celui d'éradiquer la torture de tous les régimes de la terre, est sans doute irréaliste.

Cf. égt.

Confiance dans la représentativité
Inspiration d'origine
Lutte des dirigeants résistants à l'origine de l'Alliance

Le parti du Travail que nous proposons, comme dans toutes les social-démocraties, oeuvre pour une démocratie comprenant des aspects neufs de responsabilisation, d'aides à la création d'entreprises libres, de prise en main d'outils économiques, etc.. par les citoyens. Mais elle va plus loin: elle est spécifiquement française car elle s'occupe de problèmes spécifiquement français et a accueilli en premier des gens qui avaient un goût particulier: ouviers, cadres, pêcheurs, dom-toms, etc..
  Cf. Nouveau parti du Travail libérateur populaire française et francophone, à l'écoute des citoyens, des entreprises et des minorités
Cf. égt. Analyse d'ouverture

  Ce nouveau parti prône une meilleure appropriation de la compréhension et du bénéfice des mécanismes économiques par l'ensemble des citoyens. Le syndicat prône une réflexion libre entre les citoyens qui ont la chance de déjà maîtriser des connaissances économiques (social-démocrates) propices au développement commercial, et les citoyens standards, afin de trouver les meilleures solutions pour le paysage économique et social francais (et francophone en général). Ainsi bon nombre de citoyens (notamment parmi les minorités) qui ne demandent qu'à être considérés normalement et non comme des citoyens de seconde zone, accéderont au savoir et à la représentation.

Notes historiques concernant l'O.S.C. qui aurait pu fonder une social-démocratie ailleurs.

Syndicat-parti fondant un nouveau type de social-démocraties (cf. l'O.S.D.) haissant fondamentalement les néo-nazismes résurgents à toutes les époques.

 Ce nouveau type de social-démocraties se définissent essentiellement comme étant à loin à gauche des partis d'extrême-droite (contrairement aux partis de droite), refusant la torture, et réalisant la défense de tous et des minorités par ses défenseurs, l'aide des cultivateurs, des alter-mondialistes, et des résistants de bonne volonté.

cf. égt. Etat de la France à l'époque de la fondation de l'Alliance, selon la Ligue des Droits de l'Homme (extrait des nouvelles de 2003)

Quels seraient les bénéfices de l'instauration d'une social-démocratie ?

  Un développement durable économique et de société grâce aux retombées des améliorations et des bénéfices issus de l'entraide et de la solidarité, promus par la société des sympathisants du parti du Travail (c'est à dire meilleure écoute de toutes les entreprises et citoyens qui ont besoin d'aide pour leur développement ou la création d'entreprises), issus d'une volonté consultative réelle des composantes de la société dans les structures social-démocrates apprises des DOM-TOM où était le syndicat, premiers militants qui l'ont eux-mêmes appris des gandhistes allemands. Ces structures permettraient par ailleurs sans doute un meilleur développement de la société. Mais il est sans doute beaucoup trop tôt pour qu'un petit parti devienne un modèle pour la société toute entière. Les amis du jeune syndicat-parti (la future Alliance) ont été les premiers à comprendre cette idée qui restaure un peu les idées de corporations protectrices des jeunes en formation et en apprentissage, mais sous un jour rajeuni, et sous l'angle du parti du Travail et des fondateurs.

Premiers concepts économiques sociaux-démocrates définis par les anciens gandhiens et allemands en vue du changement

Aperçu des études structurales classiques

 Le NSD ne se définit pas par rapport à la séparation entre les partis de pouvoir de droite et de gauche (qui acceptaient tous la torture au 20e siècle), mais par rapport à une frontière plus à droite, celle le séparant des néo-nazismes et partis satellites. Il peut être considéré comme à droite du parti socialiste, à cheval sur la droite et la gauche, mais excluant les vraies gauches et les vraies droites extrêmes.

  Les partis de gauche pure se disqualifient d'eux-mêmes pour donner des leçons économiques au NSD, puisqu'ils acceptent la torture des citoyens. Le NSD rebatit donc les stratégies économiques profitables aux citoyens, avec leur accord et celui des entreprises (et bien entendu avec l'accord de toutes les minorités, des églises et des religions). C'est une révolution de pensée. C'est aussi un peu un renouveau des social-démocraties qui se voyaient acceptant des éléments de droite en économie, mais ne se voyaient pas comme les étendards du refus de la torture.

 Cf egt. Un certain combat contre l'Amoral et pour la survie de l'Humanité

 Nous au NSD, nous disons que le second élément est plus important que n'importe quelle autre inclusion ou non d'éléments droitismes en économie. Quelle importance peuvent avoir ces points si la volonté de torture et d'écoute de l'Humanité à prévalu (c'est à dire les nazis) sur toute autre considération, et si l'Humanité ('gauche' ou 'droite') ne possède plus aucune vraie Liberté ? Est-ce que les considérations de 'gauche' ou de 'droite' auront encore un sens lorsque ce jour arrivera, comme cela semble désormais inéluctable dans la nouvelle page d'Histoire dans laquelle nous sommes entrés ? Et est-ce à des partis de gauche ou de droite de montrer la voie ?
 Du fait que les Socialismes comme les Partis Socialistes et les Partis communistes de première période ont accepté ces compromissions en France, les gens ici ne savent plus où ils en sont. Ils pensaient pas que la gauche était comme cela. Ils attendent un discours neuf. Le NSD dit donc que d'une certaine façon il est le seul vrai représentant d'une vraie gauche sans compromission sur les tortures (de quelque camp elles soient pratiquées), même s'il s'en démarque nettement du point de vue économique (mais il n'oublie pas l'entraide, s'il accepte les mécanismes de droite).
 Dans tous les cas, il transgresse les frontières classiques droite-gauche, et il en a le droit.
 Ce qui est réellement fondamental du point de vue de la position par rapport à la non-torture, est que le NSD est à loin à gauche du néo-nazisme. C'est un vrai parti de gauche. Lorsque certains partis de droite bluffés par le néo-nazisme recommenceront à accepter des Munich, le NSD sera contre. C'est là qu'on verra que le NSD est le seul vrai Parti défendant les citoyens contre le néo-nazisme. Les droites et les gauches classiques n'ont plus de sens par rapport au NSD. Lui seul, représente la défense ultime. Les extrémismes représentent l'extrême-droite (ou l'extrême-gauche), et les autres partis (PS et UMP en 2003) représentent une sorte de "marécage" acquiescant d'avance le débalonnage devant les partis extrêmistes et les comportements de délations (et donc ensuite, les tortures des citoyens).

 Pour un nouveau camp social-démocrate d'ouverture capable d'aller au-delà d'une social-démocratie et des socialismes classiques, comprenant le rôle fondamental et de progrès des cultivateurs, des jeunes, et de tous les citoyens de la société, donc innovateur.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le Kosovo

 Ils étaient déjà constitués en un petit groupe à l'époque du Kosovo.

 Ils avaient déjà l'habitude avant la guerre de 1997 de se visiter les uns et les autres dans l'ex-Yougoslavie, la Bulgarie, la RDA, etc..

Le conflit du Kosovo