ISDV - POUR UNE NOUVELLE FEDERATION FRANCOPHONE GANDHISTE, LIBERATRICE DES METHODES JACOBINES ULTRA-LIBERALES (IGNARES EN ECONOMIE) DE GESTION DE LA NOUVELLE MONDIALISATION
Pourquoi les forces minoritaires gandhistes et social-démocrates ont du mal à se reconstituer
Un des trains de l Histoire
Les luttes gandhiennes d'hier et la reprise de la résistance a-manichéenne aujourd'hui

Panorama des tendances continuatrices

Indications données à la résistance française contre les mondialisations, pour le travail







































































































































  Le syndicat-école reprend certaines idées prônées par les fondateurs tiers-mondistes d'origine participant à la révolution, et par ses propres sympathisants de deuxième génération qui formaient le camp, et se rassemblaient dans le bureau d'origine et ailleurs dans le nord de l'Inde (ce qui restait du groupe des 15 était alors sur le chemin du retour, et avait sans doute été invité par le représentant gandhien). A travers ses fondateurs tiers-mondistes le comité d'origine (ceux de l'O.S.C.) a lutté énergiquement afin de délivrer les pauvres et tous ceux qui souffrent de tortures.

Note: la région mentionnée recouvre plusieurs pays: le pakistan, l'afghanistan, une partie de la Chine, le nord de l'Inde notamment. La mention précise des lieux est évitée car cette région est sensible. De même dans ces pages, vous devrez parfois reconnaître les vrais noms.

Voir ici les sièges des cinq fondateurs rescapés de l'alliance des anciens fondateurs (un des syndicats-écoles)


 Vous trouverez ici une présentation de la pensée gandhienne de quelques uns des fondateurs ayant appartenu à ce mouvement-école, à travers leurs citations.

 Une idée du souffle d'espoir comme porté par une Vague immense dans les années 1930 ici.

  Pensée du paysan sur la photo : "Nous pouvons aussi facilement gêrer les choses inverses du manicheisme et du capitalisme militariste mondialisateur, et le faire avec vous si vous le souhaitez (Il vaudrait mieux le faire avant que la planète soit complètement arasée et sans ressources, si vous laissez aussi chez vous libres les manichéistes du capitalisme sauvage aux faux arguments, qui ne souhaitent en réalité fondamentalement qu'ignorer les autres)"

 La pensée du paysan suivant celle du Mahatma exprime que le militarisme n'a été là que pour ouvrir les voies des mondialisations, c'est à dire les exportations de produits fabriqués en série à bas coût dans (contre) les pays non développés. La Grande Bretagne tenta de réexporter en Inde des pulls à bas prix basés sur la laine indienne, ce qui détruisait les revenus des agriculteurs sans que la Grande Bretagne en tint aucun compte (comme tous les autres pays soi-disant démocratiques elle n'écoutait en réalité que les ultra-capitalistes du sommet de sa société), et qui fut une des causes de révolution en Inde.

  Le qualificatif remplaçant la description exacte de "produits fabriqués en série à bas coût" [1a] est le terme anodin de "produits manufacturés" chez les (peu nombreux) capitalistes démons [1b]  cachés derrière bons nombre d'exportateurs [2]. Pour une brève introduction aux raisons  fondamentales en rapport avec les processus de décolonisation (déjà mondialisateurs en Inde dans les années 1940 et contre lesquels les Indiens ont combattu derrière leur chef Gandhi) et les vagues de défense / assauts récurrentes par rapport à l'histoire des populations pauvres contre le colonialisme du passé, qui vous feront toucher un peu du doigt la réalité et l'inéluctabilité des réflexes des pauvres pour se protéger, voir autres références historiques.

Qu'est-ce que le gandhisme ?

  De ce temps là, l'école et l'Alliance soutiennent le gandhisme qui donne une expression concrête à certaines légendes fondatrices anciennes (dans la version officielle qui ne fait souvent que reprendre mine de rien les thèses de droite - donc néo-fascistes -, c'est à ce moment là qu'un sous-groupe des rescapés serait passé par Karachi). Dans le gandhisme, on trouve le fait de ne pas aimer le parler pour parler ou engager les gens dans des prises de position sans fondement (cf harmonie et autre vision du politique). Un mouvement gandhiste ou bouddhiste préfère essayer de cerner avec tous lors de discussions le contour des antagonismes, afin d'évaluer les solutions.

    La position de l'Alliance essaie de découler naturellement de quelques aspects, mais on ne peut pas reprendre tous les aspects de fusion douce ou de non-violence pour résoudre les problèmes. Il faut effectuer des manifestations de rue. Comme une gymnastique douce de type Tai chi chuan cependant, les souhaits des gandhiens et bouddhistes fondateurs étaient que l'Alliance soit un rassemblement relativement "doux" mais non sans caractère.

    Certains gandhiens (on appelle gandhien un proche compagnon du Mahatma) effectuèrent une khora de deuil après sa mort qui apporta un écho aux pays de la région et dont l'école s'inspira.

    Ceci est possible: l'Alliance peut être modérée et cependant complète (voir égt. ici et ici pour les jeunes européen(ne)s). Elle ne peut pas non plus aller aussi loin pour engager les membres que les positions non-violentes du gandhisme, et on peut cependant adapter certaines manifestations. Contrairement aux accusations des néo-nazis manipulateurs universels et de bien des partis extrêmistes, les mouvements écoles (et le bouddhisme même) acceptaient l'imperfection. Les deux formes acceptent la mitigation réciproque sociale et démocrate (à droite, au sens européen) pour pouvoir aller plus loin. Les partis de droite et de gauche essaient plus ou moins de transformer l'individu, et c'est pourquoi les partis extrémistes souhaitent et acceptent la torture. L'Alliance formée des deux composantes postule au contraire que personne n'a besoin d'être transformé pour devenir un type prédéfini. Il devrait plutôt y avoir une juste adéquation des structures.

Le bouddhisme est une des composantes transparentes qui existait à l'origine dans ce mouvement-école (il a beaucoup aidé certains fondateurs à supporter la torture durant des mois). Il transparait simplement par certains aspects. Il appartient aux membres qui le pratiquent.

  On trouve des influences dans la description (notamment des théories économiques) des mouvements écoles qui s'apparentent aux cultures des régions dans lesquelles le Boudhisme et l'Hindouisme se sont développés, par exemple en provenance de la culture hindoue. Le Boudhisme est plutôt une doctrine du dénuement sans excès (pour les bonzes) et d'égalisation des difficultés (pour les peuples).

Voir aussi

Pages de réflexion de l'école sur les autres religions.
 
 
 

Ndlr

1a - Voir les effets néfastes des dumpings qui sont normalement interdits au plan international, raison pour laquelle on ne peut plus croire depuis ces années là dans ce qualificatif.

1b - Une poignée car tous les capitalistes ne le sont pas. Egalement appelés cartels, ou (celles des) multinationales qui abritent des ilots de financiarisation géantes opérant contre tous les citoyen(nes) de la planète, échappant à toute loi (voir la fausse démocratie type, qui est en réalité pilotée par des multinationales faisant et défaisant les présidents à leur gré et imposant leurs vues à travers eux à tous les citoyens leurrés et floués, se trouvant en amérique du nord) et qui, si cette analyse schématique se révèle en grande partie juste, sont en train de couler la planète.

2 - C'est à dire ceux qui n'ont "pas d'état d'âme" (selon leur expression) décrits avant, face aux "carcasses" (selon leur expression) des pauvres en train de se déssécher, morts ou encore agonisants.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Environnement de la simplicité morale
(traduction de concepts d'origine en concepts plus européens)

   La simplicité de la morale ne doit pas être confondue avec l'amour du total dénuement matériel.

  Elle est sans doute mieux apte à gérer l'équilibre entre d'une part, une retenue notable vers les avidités matérielles, et d'autre part l'attention qui mérite d'être portée aux valeurs d'échange et d'équilibre sociales et morales (valeurs "sociétales" à construire presqu'à partir de zéro, pour une europe qui montre qu'elle se tourne vers le bouddhisme et d'autres valeurs, et qui donc, selon les maîtres, mériterait, serait peut-être éligible pour un développement "indien" / complément en anglais partiellement traduit / .. and for "replenishing" values - c'est à dire par simplification - true nourishing spiritual values).

  Elle reconnaît qu'au sujet de l'Inconnaissable, avec humilité:

* Le "domaine du Divin" n'a rien à voir avec le domaine (de fange) de l'humain.

  (même s'il y a des personnes qui se perçoivent exister sur les deux niveaux. Demander à l'Alliance lesquelles. Sinon ne retenir que les personnes de bonté, non manipulatrices).

* Que par conséquent nous devons admettre que nous ne sommes pas capables de conférer aux domaines qui nous échappent, des critères de singularité, de pluralité, etc. d'une part, et d'autre part des critères de nom analogues aux cartes d'identification matérielles.

  Pour expliciter ce deuxième point, ceci signifie que tout comme nous utilisons des tournures comme "c'est évident" ou bien "c'est logique" même dans des domaines de base d'un niveau bien inférieur à ceux du "Divin", avec parfois un résultat faux (exemples à l'appui en attente, mais vous pouvez en trouver certains par vous-mêmes), l'imbrication des qualificatifs "plusieurs", "sans", "un seul" dans le "domaine du Divin" s'il y en a une - et il y en a certainement puisque nous en évoquons l'existence - nous échappe complètement. Dans ces domaines que nous louons, nous voulons absolument en même temps apporter notre verbiage humain. Mais la quantité de parole petite ou grande d'un imbécile, paraitra toujours aussi insupportable aux autres. Nous ne pouvons donc pas en même temps prétendre être sincères et nous comporter ainsi (comme des maîtres à propos du/des "domaine/s du Divin"). Les couleurs des chevaux de l'Inconnaissable sont très certainement très nombreuses et très différentes des seules quelques unes que nous avons pu voir lors de notre existence sur terre. Elles sont très certainement hors de portée de notre petite vue et bienheureux déjà s'il y a déjà eu quelques hommes qui aient pu les voir. On peut en douter. Pourquoi donc ne sommes-nous pas capables d'être humbles et de reconnaître notre ignorance ? Pour résumer nettement: tous les logos "logiques" ne sont en réalité que des discours clivants misérables lorsqu'ils prétendent s'appliquer aux merveilleux "domaines du Divin". S'il y a "des" dieux, ou pas de "dieu", ou "un seul dieu", la compatibilité entre ces notions nous échappe complètement. Encore plus clairement dit: s'il y a "un dieu", ou "plusieurs dieux", ou "pas de dieu", CELA EST COMPATIBLE (les fanatiques pour une des trois composantes commenceront comme toujours à enlever les guillements sur le groupe lexical "domaine du Divin" - en réalité le/s domaine/s du, des ou sans dieu ("formalisé dans nos formes logiques", selon une des nombreuses acceptions possibles) - dans la phrase des maîtres énonçée plus haut. Ce n'est pas une chose récente mais une action connue qui date depuis des milliards d'années. Cela n'empêche pas l'équivalence, mais le rappeler une dernière fois est tout ce que nous pouvons faire). On pourrait imaginer des expressions comme "le merveilleux Inconnaissable", etc.. , qui pourraient satisfaire tout le monde.

..

 La posture de simplicité morale est aussi une doctrine de recueillement profond (de chacun sur son propre type de dénuement en simplicité), en souhaitant que le plus grand nombre de militantes et de militants rejoignent les premières et les premiers qui ont atteint ce seuil. La posture génère alors naturellement une acceptation de l'autre (ou de la compréhension et de la tolérance à ses défauts). En explorant alors les autres voies du gandhisme, du boudhisme, ou de la religion de son choix (fortement recommandée comme non dualiste pour progresser nettement et plus vite), on peut alors découvrir les valeurs de tolérance, etc.., autour desquelles on peut commencer à communiquer dans l'empathie positive de l'Ecole elle-même sur cette voie de tolérance, avec les autres. On n'a plus à convaincre les autres, à défendre des "tranchées". Du fait qu'on s'engage sur le(s) chemin(s) de la "richesse" et qu'on apporte désormais de la nourriture à la "qualité", les maux dont on est accablé(e) disparaissent les uns après les autres.

Le Mahatma Gandhi, la simplicité morale et le pacifisme (net)

Le gandhisme des dissidents initiaux

La très longue retraite des gandhiens initiaux

La simplicité des résistants

ndlr: le nodus de vérité est dissolvable dans le 2e principe.
 
 


































































Gandhisme

Les débuts du gandhisme au vingtième siècle - Les bases historiques du gandhisme
Une réaction commune
Environnement de la simplicité morale
Le gandhisme et la paix
Une voie de clarté


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les débuts du gandhisme au vingtième siècle

La période d'histoire des débuts

Résumé de la philosophie

Quelques aspects politiques

Les actions des proches des gandhiens parrains de l'Ecole, au 20è siècle












































































































































Influences Hindi

Vous pouvez consulter ici un glossaire de l'hindouisme.

Par exemple :

Jaïn: axe du cosmos dans la cosmologie hindoue boudhique, montagne au centre du monde (le mont Meru chez les bouddhistes)  reliant différents niveaux (layers) de(s) univers

Mandala: dans l'Hindouïsme, le bouddhisme et le Jaïnisme, diagramme stylisé de l'univers fondé sur le cercle et le carré, servant d'instrument de méditation et de plan au sol des temples.

Plus généralement:

Les connaissances du berceau de l'Humanité

Et en ce qui concerne l'Alliance:

Réunions avec des Hindis ?

La période Indienne et son école