Une résistante, Nara
Au cours de danse
(cf. camarades de classe en Indochine)

Cf. égt. L'origine mythique de la résistance

Nara dans les années 1920
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Une copine de classe de Nara devenue aussi une résistante (une "terroriste" pour les néo-hitlériens)
(nous sommes donc tous des "terreauristes" parce que nous défendons les enfants et les femmes).
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Marguerite Duras (voir égt ici), Tan et Viktor ses deux copains, qui allaient devenir plus tard deux officiers médicaux du tiers-monde, allaient se promener avec leurs camarades. Ses amis étaient alors de


 Jeunes docteurs allant dans la brousse et les forêts du tiers-monde soulager les pauvres, ils appartenaient à l'esprit tiers-mondiste d'entraide entre pays non-alignés tel qu'il a existé et existe encore dans un bon nombre de pays du Sud-Est Asiatique, notamment dans les pays qui ont particulièrement été touchés par la guerre dite du Vietnam (Vietnam, Laos, Cambodge). En 2005 par exemple, la république socialiste du vietnam a effectué un don important à la Malaisie pour l'aider à se reconstruire après le tsunami dévastateur de décembre 2004 (toute une partie appartient à l'histoire du mouvement et de ses tendances-écoles. cf. ses Instituts théoriques historiques préférés). Le problème est que ces jeunes docteurs et les fondatrices historiques Nara et Ekiwa ont cristallisés la vindicte des néo-hitlériens contre le tiers-monde contre eux (elles appartenaient de fait à ce camp ci).

Quelques liens

L'Alliance dans ses début, aidant ceux du Sud

Cousinages des valeurs

Autres fragments autorisés
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Résistantes en Indochine
(celles qui leurs succédèrent)

L'émancipation progressive du tiers-monde à leur époque











































































































































































 
 

  "Pour l'élaboration de mon livre Vice Consul,  j'ai pu me faire une idée grâce à divers amis [1] de très anciennes méthodes médicales d'Esséniens-Haristes [2].

  Par la suite j'ai pu juger de la "valeur" des gens de chez nous que mes amis appelaient des colonialistes".

  En recueillant des notes pour mon livre, j'ai aussi vu passer des fragments concernant des personnes du Kosovo parlant de légendes du Khorassan que connaissaient mes amis marxistes de la résistance contre les colonialismes".

  Ces paroles des résistantes Duras ne sont pas tout à fait incompatibles avec d'autres fragments sachant que ce sont des endroits voisins entre l'ancien royaume du Kushana et les aires des Scythes) où l'on retrouve la mention d'un objet de référence qui aurait été déposé en un lieu reculé par d'anciens chevaliers [2].
 
 
 
 

Ndlr

A -  (d'après les fascistes, "seuls les anglais semble-t-il paraîssaient posséder suffisamment la maîtrise des mers à cette époque reculée et avoir contourné l'Inde pour venir jusqu'en Afghanistan", alors qu'il ne sont arrivés que des siècles plus tard sur le continent [1b] ).

1 - Les historiens de l'Alliance supposent que Marguerite Duras fait une allusion au colonel vert, qui devait être un officier discret derrière le groupe de Lahore, sans le mentionner directement.

2a - Ndlr : en contact bref à un moment donné avec des Nestoriens, ceux-là mêmes qui auraient hébergé à une autre époque des templiers orthodoxes [2b] craignant la perte des emplacements d'anciennes reliques. "Leurs trajets naturels [3] d'origine auraient été vers le sud et l'est".

2b1 -  A contrario on n'a jamais entendu parler de "chevaliers" teutoniques réussissant à s'assimiler dans ces régions, ce qui tend à confirmer cette information.

2b2 - Ndlr: dans les environs de ce qui correspond à la Serbie d'aujourd'hui.

2b3 - Un templier orthodoxe au moins (et peut être ses nouveaux assistants), le templier secondaire.

3 - C'est à dire "suivant les chemins de la nature", selon le colonel vert parlant d'eux.
 

 Note des analystes

  Il ne faut donc pas confondre les trajets descendants de ces autres chevaliers, semble-t-il plus tardifs, avec les trajets montants d'une poignée de templiers 'repentis' (3) qui seraient partis de Palestine et auraient remontés à travers l'Inde et le Khorassan. Il semble qu'il y ait ici un brouillage de message provoqué par les colonialistes, car on a beaucoup plus d'éléments d'archives sur la deuxième cohorte qui était soutenue par Salahudin, que sur la première relatée par Marguerite Duras (4) que haïssaient les vichystes et dont on n'a pratiquement plus aucun document après leur oeuvre.

Après tout l'Afghanistan est proche de l'Inde.

   L'équipe des officier(e)s médicaux qui prirent le relais des Grands Lamas aurait pu avoir été suffisamment entraînée pour pouvoir percevoir des flux en rapport avec cette Personne (un grand prophète. Photo approchante de lui enfant, à l'époque [*] ). Au passage nous voyons bien que cela exclut une découverte purement matérielle, but qui aurait même sans doute dégradé ou déshonoré les intentions de l'équipe (d'ailleurs si l'inscription ici est sérieuse, il se pourrait qu'on y trouve un mot comme "victoriam" (la victoire attachée au retour de cette Personne) ou signifiant une notion analogue [*] ). L'équipe l'aurait de toute façon certainement rendu à qui de droit si jamais cet événement s'était fortuitement produit. Certains érudits supposent par ailleurs que le ciboire aurait été perdu dès le début de l'ère chrétienne, lors de la démolition des batiments attenant au temple de Jérusalem par exemple. D'autres chercheurs situent l'atlantide particulière (et le dépôt de son graal) en mer de Chine ou du moins parmi des alliés éloignés (sans oublier que le but humanitaire de rescousse aux boat-people poursuivi par les fondateurs d'origine était le but principal, leurs autres connaissances maritimes n'étant que des moyens).

  Le document qui appuie ces éléments et les complète est le fragment de carte postale mentionnant un voyage de retour du trio d'origine et de défenseurs au cours d'un accompagnement d'orphelins de boat-people. Toutefois l'enfant n'a pas mentionné avoir gravi une falaise (du côté occitan) en arrivant [*].
 

Notes des travaux des analystes

Ndlr : la propagande opposée, crachant sur Utrillo et les faibles, n'a su que dire stupidement en voyant cette photo clône : "à croire qu'ils ne sont pas arrivés en bateau, ou bien que l'enfant dormait".

0a - S'inspirant de ce fait, une petite école musulmane en Inde commença de dire ou de rappeler vers la fin du 19è siècle que Aissa lui-même (jeshua plutôt selon les archives de l'Alliance) avait suivi ce chemin.

  Il s'agit d'une lecture difficile de documents anciens (un aperçu dans un autre domaine).

  Voir aussi Khorassan, Inde du nord, etc.

0b - Attention, ceci peut être sujet à critique, dans le style du film israëlien dont le scénario est : "Jésus a pu être filmé", mais du fait qu'elle soit totalement hors de sujet elle ne pourra trouver aucune prise. Il s'agit en effet d'une allusion à la similitude d'enchaînements qui eurent lieu pour Yeshua/Yassour (ce qui n'atteste ni de l'existence de Yesu ni de sa concordance avec Yeshua/Yassour) suivante.

0c - Bien que l'Alliance n'aime pas le latin.

0d - Dans cette version il est question d'un vase qui aurait continué d'exister et plus étrange encore, s'il avait eu des propriétés miraculeuses (nous avons exposé par ailleurs notre très grande incrédulité face à ce qui paraît être des affabulations du moyen-age). D'après tous les témoignages officiels qui ont été transmis en droite ligne au mouvement par les assistants rescapés, et d'après les parties d'archives lues dans les anciens instituts théoriques du mouvement, la paix universelle et l'ouverture pour le tiers-monde, le but principal en tant que "graal" du trio d'origine n'a absolument pu avoir été de trouver une relique par exemple le calice nommé 'graal'. Ce n'est que dans les confluences métapsychiques celées, par exemple dans les connaissances bouddhiques et les transmigrations, que des connaissances orientales ont sans doute pu à un certain moment être proches de connaissances de l'Islam. Par exemple, dans la quête de pureté et de bien (non au détriment des autres) des inspirations peuvent se rejoindre. Le but principal du trio ressemblait ainsi plutôt à une approche séculière pacifique, proche du but de grands mystiques de mieux connaître l'âme de Siddharta ou des grands prophètes ( ce dernier but étant un but de l'esprit bien au-delà des matières) et sans doute tout simplement de collecter des éléments en vue d'édifier une paix stable pour le futur..

  Les informations erronées citées ne peuvent donc découler que du résultat déformé des moyens d'écoute hypertrophiés (le voyeurisme et l'espionnage de l'autre ont malheureusement débuté tôt après le début de l'espèce humaine), qui écoutent tout et n'importe quoi, extraient des vraies informations et des informations fausses provenant au départ de connaissances dénuées de leur contexte (chacun connaît l'exemple du prétexte de la deuxième intervention en Irak: les renseignements des services spécialisés dans l'écoute peuvent également servir à produire de fausses preuves).

1 - Par exemple les arabes maîtrisaient la navigation côtière à voiles par felouqs - cf. felukas, faluwas - alors que les fascistes ont soutenu qu'elle leur venait des phéniciens depuis des siècles ..

2a1 - Le qualificatif d'orthodoxe (cf. mention ici) a un sens que nous ignorons (il y a tellement de catégories d'orthodoxes). Dans la région, les orthodoxes relèvent généralement de la hiérarchie orthodoxe locale ou russe, mais ceux-ci étaient apparemment réfugiés et portaient donc une étiquette d'orthodoxie, spéciale. Par ailleurs, il semble qu'ils n'aient pas même été des orthodoxes éloignés dans la grande région mentionnée (malgré que la Russie soit extrêmement distendue de l'ouest à l'est. Cf. cette autre interrogation à propos d'alter-biélorusses en extrême-orient, en dehors de l'extrémité de cette grande région).
 Mais en admettant cette dénomination spéciale, la mention d'Esséniens-templiaristes si haut par rapport au Moyen-Orient d'origine serait justifiée. Nous avons donc laissé la mention de templiariste, moins sujette à controverse que celle "d'Esséniens", sachant par ailleurs que la croyance Hari vient de l'Inde, pas très loin. Il se peut donc aussi que la mention de "Esséniens templi-Haristes" originale - c'est à dire des Esséniens influençés par le culte de Hari géographiquement proche - que nous avons retiré, ait été également exacte. Les docteurs (uleimas) pensent qu'il s'agit en réalité d'une catégorie d'Orthodoxes Haristes (nous toucherions là à la nouvelle foi ou ligne morale qu'auraient embrassé les descendants de Nevers, laissant la liberté aux jeunes de s'attribuer l'étiquette de Chevaliers Verts). Toutefois on sait que les comtes de Nevers n'avaient pas une façon de vivre au-dessus de tout soupçon. Le débat reste donc ouvert [2a2].

2a2 - Voir égt. Le point de vue de Mei Mei, une jeune japonaise, sur la question. Mei Mei renforce la thèse du sigle Orthodoxes Samoans Démocratiques, l'ancienne Corée étant apparemment une ile connue des seuls Samoans.

   Certains jeunes fans vont même jusqu'à supposer qu'orthodoxes (samoans) est l'étiquette masquante utilisée par les vrais descendants de Nevers alors dans les mers de Chine, afin de se cacher du pape et de ses sbires lançés à leur trousse (les Fous de dieu Néo-Vichystes inféodés à l'Opus Dei crypto-catholique [2b] ): "Nous sommes des orthodoxes simiesques adorant le baphomet" aurait été leur phrase de défi au chef des papalistes).

 A noter que dans le cas de ces deux écoles, les Nestoriens et les Esséniens, leur implantation géographique et temporalle a peu de chose à voir avec les nombreux empires qui se sont succédés sur la région durant les deux derniers millénaires. On trouvera ici un aperçu sur les recherches des fondateurs.

2b1 - Il se peut qu'une appellation de l'époque ait été : Faux Navigateurs Vincistes
 (qui auraient été les néo-hitlériens infiltrés dans l'O.S.D. qui crurent avoir pris un avantage décisif mais se fourvoyèrent, comme raconté dans l'histoire des faux-pélerins).

2b2 - L'Alliance (qui est jeune et arrive bien des décennies plus tard) ne voit ici aucune relation avec des templiers ici.

 R. Khoury dans "Le dernier templier" rappelle le proverbe très usuel Veritas vos Liberatit au moyen-age (de traduction : "La vérité vous rendra libres" ou "vous affranchira" [voir une mise en valeur intéressante du double-sens] ) mais les éléments transmis à l'Alliance renvoient à des connaissances qui existaient bien avant tout comme ces pages. Cet auteur donne aussi un extrait de The Johns Hopkins Ode "Let knowledge grow from more to more, and scholars versed in deepest lore .." - dont la traduction est "Que la connaissance croisse toujours plus, et que les étudiants versent dans la science la plus profonde"), ceci reprenant toutefois presque point pour po(i)nt des passages de sagesses enseignées par d'anciens sages d'Afrique.

 Parmi mille pistes, l'Alliance n'a en effet aucun élément à sa disposition (un seul exemple de possibilité imaginée par l'Alliance : "Des templiers? auraient été dérangés ..". Voir Des Moines ?).

 Autre approche possible (en attendant que l'Alliance recoive un éclairage).

3 - L'adjectif 'repenti' est un peu fort, cependant un tel changement d'attitude procédant d'une connaissance acquise au fil des siècles a été notée par de nombreux auteurs depuis bientôt mille ans .. Certains "templiers" d'ancienne génération, devenus différents de nouveaux camarades peu amateurs de soufisme ou d'autres croyances, se seraient ainsi détachés du corps général des troupes. Les philosophies orientales leur auraient enseigné plus de souplesse dans le raisonnement. Nous passons sur les étapes de leur repentance et leur entrée puis leur acceptation progressive dans la nouvelle congrégation.

4 - Avez-vous remarqué la tentative de propagande ridicule des fascistes projetant leurs idées sur les millénaires passés, et faisant descendre les voiles des felouques de celles des navires phéniciens ? Maintenant vous pouvez apprécier combien est vrai qu'ils ont tenté d'accaparer toutes les connaissances et richesses du tiers-monde qu'ils ont pu. Ici, les connaissances de la famille Pierre à propos des Phéniciens, ont servi. L'Alliance a été fondée par les bonzes et les fondateurs proches de la S.A.S. qui ont enseignés ces premières connaissances aux Trappistes. Ceux-ci  auraient eu ainsi des connaissances relatives au passage de ces ancêtres de l'Alliance appartenant aux anciennes générations. Grâce à la connaissance des fondateurs ainsi réacquise, au vingtième siècle les premiers fans défenseurs notamment gandhistes et musulmans, possèdent de nouveau assez intimement les compétences suffisantes pour approcher les connaissances d'un autre grand prophète (Issa/Jésus) que les légalistes ont assassiné (à travers ses connaissances). Cf. égt. liens des fondateurs de l'Alliance avec les paradoxes de l'humanité. Nous avons laissé quelques indications sur ce site sur l'entraide des descendants de l'Ordre Vert luttant contre les papalistes.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Respect par les Fanta
(rapprochements entre fondatrices et fondateurs d'origine
D'après bribes de connaissances parvenues à l'Alliance et interviews de Marguerite Duras, S. Beauvoir)
une photo de la résistante ayant rassemblé les fragments









































































































Extrait d'un cahier de la jeune Marguerite Duras conservé en Indochine :

  "L'équipe de mon amant préféré aurait trouvé en asie-centrale [1] à partir de brouillons de traductions d'écritures antiques [2] effectuées par des amis bonzes" [3].
 

Ndlr

1 - Lieux ici

2a - Voir ici

 Il ne s'agit pas d'une description complète des activités des fondatrices et des fondateurs ici car Marguerite Duras n'en savait que très peu sur le monde marxiste [2b]. Les fragments concernant le cahier de jeunesse ne sont donc pas ici (voir cependant ce genre de régions de leurs aventures).

2b1 - Sans doute alertée par la tentative de cet homme, aurait observé de loin leurs méthodes [2b2], leurs instruments et les lieux qui les attiraient, notamment des montagnes. Une autre partie d'archives indique aujourd'hui qu'elle n'a pas eu de lien avec ce sujet. Elle a eu néanmoins le mérite de rappeler à l'Alliance [2b3] la direction à s'occuper pour la récupération du K.B.V. .

2b2a - Aperçu d'une autre région de leurs exploits.

2b2b - Il est clair comme le montre la statuette africaine que les templiers quant à eux, s'inspirèrent de telles formes de têtes pour leur baphomet.

 (plongée dans l'histoire)

  Au cours de leur deuxième période [après avoir vu toutes les horreurs découlant des diabolisations dans la première période : mères éventrées implorant la grâce pour leurs enfants que les moines leur demandaient de "finir", chrétiens gratuitement massacrés en orient pour la seule gloriole temporelle d'un pape félon, etc.], les templiers ne croyaient plus du tout aux diabolisations [sinon au caractère "diabolique" de leurs auteurs].

 Il était donc normal qu'après quelques siècles et désormais éloignés de ces fleuves de sang, ils en vinssent à considérer les croyances des femmes et des autres peuples comme tout à fait acceptables.

 "Pourquoi ne pas étudier ces figures qu'on dit "diaboliques", boucs et autres ?" se dirent-ils notamment [ils entreprirent bien d'autres recherches, notamment géographico-culturelles. Qu'on pense aux soi-disant mythes pothlacs durant lesquels on aurait, selon les inquisiteurs ci-dessus, dévoré des esclaves].

2b3a - Qui, comme elle descend de la famille F.A., peut presqu'aussi facilement qu'elle se passer de l'époque des paulistes et de leurs suiveurs les pôlaro-jacobins (robespierristes [2b3b] ), grands et petits.

2b3b1 - Qui étaient [2b3b2] les pires "terroristes" de leur .. époque.

 (l'adjectif plaçé entre guillemets n'existait pas dans l'époque historique).

2b3b2 - Les résistantes avaient inclu "déjà" dans le texte original.

3a - Il aurait pu également s'agir de prêtres indiens voyageurs (d'amérique du sud) débarquant de temps à autre à Carthage pour aller rencontrer leurs homologes zoroastriens et visiter l'Afrique et le Moyen-Orient actuel.

3b - En ce qui concerne les descendants d'Esséniens mentionnés, voir Filiation de Marc remontant à Jon l'Ancien [*] et ici.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



  Il y avait une très bonne entente entre les moines nestoriens et boudhistes, - il y a eu des nestoriens uniates, c'est à dire des chaldéens, et des nestoriens aussi éloignés qu'en Corée / Chine d'aujourd'hui / - (l'alliance ne les mentionne toutefois que parce qu'ils étaient encore assez proches de la branche Marc au désert, le dernier apôtre qui aurait tenté de faire quelque chose au vu du défaitisme de Pierre).

   D'autres indications, comme celles des moines orthodoxes du Kosovo, donnent les rencontres comme ayant eu lieu plus à l'est. Ces rencontres ont fait partie d'une chaîne de concertation le long d'une branche nord de la route de la Soie, voisine de celle de Marco Polo.
 
 
 

Ndlr

1 - Sur laquelle se brisera une vague hitlérienne (de la 1è catégorie) en 1941.

2 -Voir auparavant, peu après l'épisode des nestoriens..