Continuation des amitiés. Défenderesses vertes

   En Yougoslavie, les vieux antagonismes avaient été gommés par Josip Broz, dit "Tito", qui avait réussi une sorte de nationalisme laïc. A peine celui-ci fut-il mort, que les vieux clivages réapparurent entre Serbes orthodoxes, Croates catholiques et Bosniaques musulmans. On eu là, sur un territoire restreint, un résumé des grands affrontements qui se sont déroulés entre chrétiens d'Orient, d'Occident, et musulmans. On avait un peu vite oublié que les Croisés avaient mis à sac Jérusalem puis Byzance en 1204 lors de la 4è croisade. Ce fut le grand retour des ressentiments ancestraux et notamment des orthodoxes contre les catholicistes (2).

Ndlr

1a - Pilotés par le pape (soi-disant) "Innocent" III (en réalité un des pires menteurs et divisionnistes), incapable de concevoir deux empires frères côte à côte, et pour qui l'ascension de l'empire d'occident ne pouvait se faire qu'en détruisant le frère d'orient (la folie du manichéisme pour qui il n'y a que les solutions: "Pour que je gagne, il faut que tu meures" ou  "Si tu gagnes, je perds" ou "Si je gagne, tu perds". Etc.) ou en latinisant les peuples. On reprochera ensuite aux musulmans d'avoir pris la ville en 1453, mais elle n'était déjà plus depuis des siècles que l'ombre d'elle-même. On devrait plutôt dire que les musulmans ne pouvaient que rehausser son standing et lui faire du bien en la reprenant.

1b -  Voir Naissance de l'Empire latin de Constantinople.

2a -  Au début de la quatrième croisade les croisés n'étaient pas tous enclins à se battre contre d'autres chrétiens (vous avez bien lu), mais furent convaincus par le clergé catholique (2b) que les Byzantins orthodoxes étaient aussi mauvais que les musulmans (outrés par les pillages des croisés, les Byzantins avaient négocié une trêve avec Saladin lors de la troisième croisade) et n'en avaient pas fait assez selon eux "pour aider la deuxième croisade".

2b - Bien comprendre la différence entre chrétiens et catholicistes [2c] soulignée ici, et que n'ont de cesse répété les Esséniens depuis le tout début du premier millénaire il y a plus de 2000 ans.

2c - Des fous de manichéisme, l'antithèse même de Jésus (ne pas chercher plus loin quel est le corps qui a représenté l'Antéchrist à certaines époques (Inquisition, etc.).

3 - Deuxième partie de la vision du Supérieur sur cette plage adriatique, ici.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Extrait d'un entretien:

Le trio tibétain qui aidait l'Agence n'a pas tablé, monsieur, sur les manipulateurs fascistes. On a relevé des traces dans leurs témoignages sur les luttes, qu'ils auraient défendu la voix des opprimés".

Ndlr

A - Dont Chen.

1a - Les moines pensaient à une autre agence. En réalité il s'agissait de l'Agence gandhienne probablement installée dans l'ancienne Corée (une ile d'Agartha éloignée d'après certaines parties des archives, si la lecture en a été correcte [1b] ).

1b1 - Il est impossible de retrouver cette ile en utilisant le pseudonyme moderne analogue à Atlantide de son double [1b2] dans la langue de Platon [1b3].

1b2a - Voir Décodages dans les souterrains de Charlemagne par le colonel ka ka chez "qui luit" [1b2b] (comme dans moukaka en ingala. On peut également y voir "très ka" à partir des langues qui utilisent les redoublements pour exprimer "très").

1b2b - En suivant la version enfantine du jeune enfant g. (les néo-américains étant probablement intervenus cette seconde fois sous l'action d'un Résistant New Age) ceci suggérant au passage qu'après recherches les templiers pensaient que le jeune jeshua avait réussi à marcher pleinement dans les empreintes de son modèle [malgré le raccord [une conjonction d'étoiles dont l'interprétation leur permettra de passer devant les autres groupes] tant attendu par une secte] (voir aussi aspects gnostiques et étymologiques), ceci faisant penser au Quechuan si la langue de départ était différente.

1b3 - On peut penser que les pages suggèrent "qu'au-delà des colonnes d'Hercule" est un euphémisme de la part d'une puissance dominante ne voulant pas en reconnaître d'autres, pour indiquer les routes de navigation hauturières des Carthaginois (qui seront nécessairement "cannibales" comme les africains ensuite, si on croyait encore à l'histoire selon les coloniaux [ayant de fait, empêché la diffusion de l'humanisme et sa rencontre avec le boudhisme et d'autres grands courants de weltanschauungs tolérantes]. Les travaux archéologiques ont montré d'après les études de restes de repas que c'était plutôt du côté des néandhertaliens, et en plus à l'encontre de jeunes enfants, que ce fut pratiqué).

2 - Les moines cherchaient à savoir quel côté les voyageurs avaient soutenu avant d'arriver au monastère. Les "fascistes" pour eux, étaient les musulmans. Le mot "opprimés" concerne ici les opprimés des deux bords.

 Le bureau d'aujourd'hui qui est sensiblement plus orienté à gauche a relevé ceci.

3 -    Les opprimés et victimes de génocide ont été des musulmans dans le cas de ce conflit. Mais quelle est l'importance de telle ou telle appartenance en regard des crimes commis ?
 Note du chef spirituel: "Il semble que les fondateurs aient eu une si haute opinion de leur tâche qu'ils aient voulu qu'on oublie leur nom afin que nous reconnaissions les nouveaux représentants, et la fraternité avec les musulmans et chrétiens parmi les défenderesses et les descendants de ces populations sans soutien".

4 - Le trio semble avoir été composé des enfants d'un trio de fondateurs plus ancien (voir aussi).
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

-  "Le trio "tibétain" qui aidait l'Agence n'a pas tablé, monsieur, sur les manipulateurs fascistes. On aurait relevé ses traces dans les luttes du Kosovo où il aurait défendu la voix des opprimés".

  L'Alliance respecte toutes celles et ceux qui protègent les pauvres, qu'ils (elles) soient en parallèle musulman(e)s, chrétien(ne)s, ou autres. Certains (les Défenseurs et les Défenderesses Vertes) ont figuré encore très tard à la fin du 19è siècle et au début du 20è siècle parmi les Défenseurs de l'Alliance.


   La branche trotskyste très minoritaire mais complémentaire quand même de Nara, puis les amis du groupe des 15  ont également oeuvré pour le support des travailleurs pauvres (attention : on ne peut pas prétendre "travailler" aujourd'hui en ne penant pas en compte des aspects verts ..). Le travail a souvent été commun avec le représentant socialiste présenté aux amis du groupe, tandis que tous luttaient pour un nouveau monde social de travail possible pour tous.

Légende de l'image : "Je ne suis pas parvenue encore à reprendre mon souffle quand ils s'en prennent à des cohortes de femmes et d'enfants isolés lorsqu'ils s'en sont pris à nous quand remontions dans la vallée du Rhône vers Poitiers, ou dans la vallée de Srebenica. Je crois que je suis la seule à être passée. Je n'ai pas de nouvelles de toutes les autres et de tous les enfants".

  Le travail de libération des jeunes européens de l'esprit noircissimement négatif des troupes de colonialistes jacobins meurtriers, par les fondateurs, que ce soit dans les années 1930 ou plus tard dans les années 1960, a été totalement rejeté par les bandes néo-fascistes récurrentes.

Voir aussi

Lutte acharnée des f.n.v. contre les cadres du nouveau comité directeur et contre les résistants des deux groupes amis

Une lutte intemporelle

  Pourquoi ne trouverait-on pas de véritables nouvelles défenderesses des pauvres (les sans-emploi) ? Depuis le Kosovo, une chaîne d'amitié est née.

  Le NSD n'est pas réticent à évoquer ces représentantes dont certaines furent plus tard contre les ultra-nationalistes serbes, car les défenderesses chrétiennes, gandhiennes, musulmanes, .. résistantes appartenaient à une de ses tendances. Il semble que certaines des fondatrices ayant travaillé pour l'entente des deux groupes avaient en commun une lutte contre les néo-nazis, combats légendaires que l'Alliance laisse transparaître dans ces colonnes (en simplifiant toutefois un peu et en appelant depuis ce temps tous les néo-nazis sous la même dénomination de f.n.v.).

   Les lieux et les dates précises où eurent lieu les rapprochements entre les résistantes francophones, les résistant(e)ss socialistes de la révolution et les premiers membres sympathisants (dont certaines résistantes françaises) ne sont pas divulgués (des indices laissent à penser que ce fut dans les anciennes cellules de vichy en indochine et dans cette région).

  Les actions de la résistance socialiste contre les tortionnaires vichystes auxquelles ces françaises assistèrent ne sont presque pas connues (cf. juste après la guerre, association de M. Duras avec les résistants gandhiens pré-wrightistes, et plus tard - attention pages ur -, ici).

  On trouvera également ici l'épisode de remise en situation du 2e reich où figuraient certainement les résistants socialistes en arrière-plan (ces données ne nous ont pas été transmises. Cet épisode demeure non élucidé).

C'est à l'Agence qu'ils formaient, de citer un jour leurs activités maritimes et terrestres pour stopper les maneuvres de torpillages néo-nazies contre les innocents.

Note d'archives: juste après s'être échappée de la gêole où elle se trouvait, Nara (l'amie de M. Duras?) aurait assisté entre autres opérations (son amant lui fit entrevoir un autre monde) à un transbordement mystérieux de la résistance (à cette époque les résistants pouvaient reconnaître des exceptions, ce n'est pas comme aujourd'hui). M. Duras et ses amis se faufilèrent dans des détroits au travers d'ilots interdits malgré les tirs de barrages intenses des colonialistes, et parvinrent à leur échapper.

   Les nouvelles résistantes défenderesses parmi toutes les origines, c'est à dire au départ des descendantes du groupe des 15, tout autant que des françaises de souche plus ancienne, sont bien sûr des citoyennes représentants des minorités et compréhensives d'elles, d'une part parce que la connaissance des autres apporte la tolérance, d'autre part parce que l'ouverture des routes qui était une des tâches principales des fondatrices et se transmet à ces nouvellesx sympathisantes de l'Alliance nécessite d'avoir des amis de longue durée (ce que n'ont jamais compris les extrémistes qui étaient, sont, et seront encore leurs opposants à toutes les époques).

Voir aussi

Jeunes résistants, tous ensemble !

  (liens non disponibles ici, représentant l'équivalent du Minority Report. Mais soyiez sûr si vous êtes jeune, et spécialement d'une minorité, qu'une bonne volonté 'double', vous soutient quelque part dans l'Alliance).