L'état de la France et de l’Europe des citoyens de 2001 à 2003
(sources LDH – Avril 2003)

« On aura l'occasion de constater que les deux années qui viennent de passer, entre juin 2001 et juin 2003, ont été lourdes, comme jamais depuis 15 ans, de drames et d'enjeux: attentats du 11 septembre, poursuite de la seconde Intifada, le 21 avril 2002, politique sécuritaire, assauts contre les droits sociaux, guerre en Irak, racisme et antisémitisme, discrimination, islamophobie, etc.. et les échéances à venir ne sont pas moins importantes.

  Dire notre position face à une Europe ignorante de la citoyenneté, dégager nos axes de lutte face à la démocratie restreinte que l'on cherche à nous imposer, parfaire notre rôle de porte voix de ceux qui souffrent tout en restant l'interlocuteur des institutions, affirmer nos principes face aux dérèglements du monde et leurs répercussions en France, participer à la reconstruction d'un espace politique ce qui devient plus que jamais impératif si nous ne voulons pas que des millions de gens se laissent aller au désespoir et donc à la folle aventure que représente l'extrême-droite; c'est de tout cela, et de bien d'autres choses encore, qu'un congrès est appelé à débattre, sans faux fuyants, mais, toujours avec le souci de déterminer ce que doit être notre ligne de conduite et notre action ».

 Le double discours permanent du gouvernement
 Les assassins de la démocratie à l'oeuvre
 Publications de la LDH