Attentat contre des tours à New-York
11/09/2001

 Un des fondateurs économistes était en train de travailler. Depuis 5 minutes plus aucune bourse du monde entier n'était joignable.

 Une des cadres appela pour savoir s'il s'agissait d'un phénomène réseau inconnu. Le phénomène était étrange: juste auparavant toutes les cotations avaient plongé vertigineusement vers le bas, comme attirées par un trou noir. Le cadre qui appelait qui ne connaissait pas l'informatique se demandait s'il ne s'agirait pas d'une sorte d'attaque virale combinée à un problème réseau par exemple.

 Puis les news TV en ligne ont commencé de diffuser des images incroyables d'un avion arrivant à proximité d'une tour.

 Puis un autre.

 Il y eut des réactions bizarres de la part de gens qui aimaient pourtant apparemment les américains.

  Le cyber-journaliste M.P. quant à lui, et l'ensemble du mouvement (il le découvrirait plus tard), recevaient depuis un certain temps les attaques de programmes devenus plus forts que les programmes espions enregistreurs des frappes clavier d'origine, désormais capables de contrôler insidieusement d'autres fonctions des écrans cathodiques et d'émettre des canaux rayonnants perturbants les yeux et les fonctions cérébrales. Les firewalls publics dédiés innocemment aux fascistes (car détournés par les n.f.s.) étaient impuissants à les empêcher d'entrer et de nuire au public. L'adjoint au secrétaire pensait qu'il s'agissait donc d'un phénomène dû aux services secrets de la république jacobine, chose finalement assez normale puisqu'on avait détecté qu'il était un cyber-journaliste ayant des amis dans la dissidence. Mais puisque les choses (les attaques insidieuses contre les citoyens) étaient devenues ainsi, le monde était devenu inquiétant. Le phénomène de sous-faisceau éléctronique contrôlé de l'extérieur et agissant sur les fonctions vitales internes des opérateurs allait sans doute plus tard être éliminé par l'apparition des nouveaux écrans plats. Le jeune secrétaire ne se faisait pas (encore) de souci (chose incroyable de nos jours), si heureux de vivre et d'habiter sur une planète où de tels amis existaient et qu'il avait la chance de connaître.

Bien des événements dans le futur, allaient partiellement lui ouvrir les yeux.

Certaines de ses amies allaient découvrir qu'il n'est sans doute pas possible de vivre dans ce monde en ayant des amis tiers-mondistes, sans passer pour un terroriste aux yeux des services qui sont normalement vos amis.

Ainsi donc, les uns et les autres, du fait de la duplicité des bandes n.f.s., allaient découvrir des choses incroyables inverses.
..
Les plus simples des militantes de base, tout comme M.P., allaient découvrir qu'elles n'étaient que des terroristes.
Les européens allaient découvrir qu'ils n'étaient que "d'incorrigibles sociaux-démocrates" (dixit un certain manichéiste bush).
..
Pour les premières, les anciens leur expliquèrent qu'il en fut une fois ainsi, et que tous les jeunes du tiers-monde seraient catalogués ainsi pour l'éternité.

Pour les européens et pour d'autres comme M.P. c'était une nouveauté. Ainsi donc, depuis des années voire des dizaines d'années, alors qu'ils se considéraient tous comme des occidentaux, les programmes espions et une certaine partie des services secrets de leurs propres nations les considéraient en réalité comme des terreauristes dissidents.

La chasse aux citoyens européens allait devenir une chose de plus en plus courante dans l'Europe vivant démocratiquement paisiblement.

Développements à suivre

Imaginaire enfantin des peuples

Aperçus des luttes globales et légendaires peu avant cette époque
 
 

Ndlr

1 - Que l'Alliance suppose avoir été Mustapha.


2a - De celles qui avaient accès à une petite fenêtre de communication avec quelques espèces (voir ici). Cet étroit "troisième oeil" leur avaient probablement été octroyé par la Mère et relayé par les Lamas Protecteurs.

2b - Par exemple de Shenectady, en étant amies avec les Indiens.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Jours heureux dans la rade de New-York

Un "démon" des manipulations ?

Image: illustration des croyances enfantines des chinois, des peuples et de tous les enfants, qui n'ont jamais volé du haut des airs (*) et qui ne sont pas réalistes.

Note: attachés les mains dans le dos depuis 1km de hauteur, jetés d'un hélicoptère après avoir été torturés, comme ce fut le cas au Vietnam.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


  Exemple de paranoïa engendrée à l'époque parce que grâce à la propagande on avait coupé aux citoyennes et aux citoyens tous les moyens pour pouvoir remettre en cause leurs dirigeants.

Titre de l'image:

  "Membre de la Sécurité de leurs dirigeants dans l'avion s'adressant à eux en voyage: ce terroriste n'est pas un de vos enfants. Il essaie de monter à bord de l'avion pour le détourner ! Nous allons vous protéger.jpg"