Accostage dans le sud de la France
(cliquer sur l'image pour une lecture éventuelle des événements)

A propos des façons de raconter l'histoire religieuse de la Palestine antique












































































































































(Vers d'autres civilisations ayant eu des contacts avec les Basques, les amérindiens, etc.)














  Magdalene n'aurait pas accosté dans le sud de la France selon des descendants d'Esséniens amis, mais cette probabilité inverse ne serait que de 60% environ.
 
 
 

Ndlr

A1 -  De l'Asie mineure (Voir son voyage à Ephèse quasiment certain quant à lui). Voir une introduction possible à ces événements relativement plausible ici.

A2a - Il ne s'agit pas d'une inverse comme dans les expressions 'retour inverse' (expression correcte), 'retour dans le temps' (expression incorrecte), ..

 Le qualificatif "inverse" signifie que nous ne sommes pas ici dans la volonté de démontrer à tout prix, quels que soient les procédés retors, faux ou le sang à verser par autrui (voir Cathares) ou manichéisme. On est ici dans l'acceptation des indices, dans l'estimation du degré de véracité des sources, des plausibilités et des connaissances, etc. On est dans la construction de plateformes acceptables par tous, non dans la destruction, le saccage d'autrui, la promotion de sa propre ignorance et de son ridicule en pensant qu'ils vont aller loin.

Voir quelques exemples

Dimensions ou directions 'inverses', apparemment suivies par les jeunes fondateurs

La transmission inverse de la Connaissance

Le passage à l'époque masculino-centrée

La révolte des jeunes générations

  Comme conséquence de la façon moderne d'approcher les choses [A2b], les analystes ont d'abord examiné quelques séquences pour tâter le terrain et se faire une idée de sa nature testimoniale (très fiable, moyennement fiable, très légérement faussée, un peu faussée, moyennement faussé, etc.).

  Ainsi à la question "Jésus est-il mort ?" ils trouvèrent comme résultats :

- Résultat d'investigation historique no 1

  Les croix n'étaient pas encore utilisées pour les mises à mort à son époque.

- Résultat d'investigation historique no 2

  A t-il saigné ?

  Réponse : probablement non ou pas par des clous.

  (l'ancienne expression française "Des clous !" signifiant "Pas du tout !" viendrait-elle de là ?)

- Résultat d'investigation historique no 3

  Son profil psychologique était-il celui d'un criminel avéré aux yeux de l'administration romaine ? Et si non, sachant qu'aucun collabo sur terre n'ose contester la décision que son admiré seigneur a prise même si elle l'a grandement surpris, quelle était la chance que des groupes osent le poursuivre sous la barbe de cette administration crainte par eux, après sa non condamnation ?

 Réponse : non.

 Le résultat de cette petite phase préliminaire fut donc étrangement un échec. Quasiment 100% de la thèse de la mort par les écrits (lesdites "preuves") ne traversèrent pas le crible des éléments historiques (0% de réussite dans 3 cas sur 3).

 Bien entendu, étant donné l'imperfection des enquêteurs et enquêtrices qui ne connaissaient pas le terrain au départ, cette première phase ne peut être considérée que comme préliminaire car il se peut qu'on n'ait pas sélectionné un assez grand nombre de tests. Peut-être qu'un quatrième aurait été positif. Mais d'un autre côté une équipe ne peut pas passer son temps qu'à des tests négatifs mais doit au contraire passer à la phase des vrais travaux et investigations scientifiques. Nous allons juste donner un ou deux aperçus.

 Les premières des choses à faire dans les domaines des témoignages (mais vous avez probablement vos propres méthodes) peuvent être la correction du pourcentage d'a-manichéisme / manichéisme des matériaux témoins par rapport à celui de la weltanschauung d'époque et l'élimination des corps étrangers. Par exemple, si une weltanschaung avait un taux de 46/54 (dans le domaine des couleurs on parlerait de correction de la température des couleurs) et qu'on trouve à l'époque où une partie des échantillons témoins ont été élaborés un taux de 10/90, vous devrez corriger en enlevant 90-54=26% des mesures manichéennes positives de cette partie d'échantillons.

 Vous devrez ensuite appliquer d'autres méthodes et d'autres exemplaires d'échantillons que vous aurez au préalable répartis par catégories, etc.

[..]

 Finalement dans la dernière phase de cette deuxième partie vous passerez certainement à des méthodes statistiques et mathématiques.

 Citons par exemple les corrections entre les lieux de répartitions des courbes d'échantillonnage générales des propriétés annonçées du produit d'une part, et la position où ces propriétés se trouvent en moyenne d'autre part (la différence, argument par argument, entre ce qui est annonçé et la réalité).

 Nous ne sommes pas entrés dans le détail de la deuxième phase scientifique qui fut employée mais disons que le taux de véracité remonta vers 20%, 30% au grand maximum. Il aurait été étonnant en effet qu'il reste cantonné vers les 0%.

 Après la deuxième phase qui est de loin la plus longue et la plus scientifique, il resta donc l'hypothèse où Marie Madeleine aurait emmené son amant retrouver sa santé ce qui menait logiquement à un taux de possibilité de ce type d'action et de chance qu'elle réussisse entre 70% et 80% que l'on appellera le taux de base ou T1.

 De ce taux ont été déduits quelques ennuis de voyage qu'on trouve dans toutes les tables d'assurance + un taux additionnel dû à la faiblesse de Jeshua (voir les deux propriétés de non affirmation de soi et de quasi "analphabétisme [en hébreu, ce qui suscita un ostracisme soupçonneux : il était vu comme un "émigré" inculte par certains ultra-orthodoxes] qui l'inhibaient d'extrêmement à moyennennement fortement dans sa défense, qui choquèrent Ponce Pilate, et qui ne pouvaient que provoquer que des troubles à son entourage. Les parents d'autistes ou assimilés comprendront). Ce taux d'incommodo d'au minimum 14-16% supplémentaire amène au nombre TB.

 Le voyage au nord de la méditerranée n'étant quant à lui pas vraiment remise en cause (Pour des raisons connues au 14è siècle que nous passerons ici), le taux de réussite de ce voyage se ramène à T2 = T1 - TB = 60% environ.

 On ne peut en déduire qu'il y a 40% de chance que Jeshua ait voyagé plutôt à l'ouest car dans les probabilités (qui sont en partie des travaux mathématiques sur des pistes d'investigations présélectionnées) cela ne se passe pas comme cela. Toutefois on devait bien s'attendre que si la piste que Jeshua ne soit pas mort sur une croix était grande ouverte, il ait voyagé ensuite (du fait qu'il ne faut pas continuer à provoquer un occupant et que même si lui même n'y aurait pas songé, ses proches y auraient pensé).

  De ce fait l'idée du petit voyant tunisien est intéressante. Selon lui, Jeshua une fois sur le poteau sous le soleil depuis une journée serait tombé dans le coma à cause de sa faible constitution physique, et on le crû mort. Un soldat romain tenta bien une petite pique mais il vit le ridicule de sa tentative face à un cadavre et se reprit. On emmena donc le supplicié qui n'avait pas tenu longtemps, à l'ombre (un peu par hasard) dans un caveau. La suite est connue : ayant repris soudainement des forces après ce malaise passager dû à une cause qui ne s'était pas prolongée, il se leva tout ragaillardi et sortit.

  D'autres analystes pensent qu'il s'agit d'une allusion à la parole que le dernier Jeshua aurait dite "il va falloir revenir sur nos pas" (y avait-il déjà des versions fausses circulant quelques jours après sa mort supposée ? Souhaitait-il y mettre un terme rapidement mais étaient-ce là actions publiques que des membres de sa famille virent rapidement comme dangereuses ?) tellement il se sentait dans une forme et une confiance nouvelle, d'autres plus classiques selon lesquelles il est très discutable que Magda ait bougé de la Palestine (seule) étant donné son attachement profond au dernier Jeshua, bien vivant donc, en disant "une femme aimante aimerait-elle partir à jamais loin de la tombe (fictive, mais les lieux de convalescence de son amant ne devaient pas être éloignés) et des souvenirs de son bien-aimé (déjà mort dans une version paulienne manquant d'événements. Peu cherché encore dans la réalité) ?" [2], d'autres encore que le dernier jeshua n'avait pas du tout envie de suivre l'exemple de son prédécesseur Y.. [3] qui fut assassiné et donc de revenir au coeur de la Palestine en connaissant la reconnaissance de sa personne qui l'y attendait immanquablement. Mais attention, voir thèse de la complexité (ou densité de mythes) se déversant dans une région certes habitée, mais à la weltanschaaung déplète. Il n'est pas du tout certain qu'on l'aurait reconnu s'il n'y a pas eu du tout de foule attroupée lorsque Ponce Pilate se lava les mains mais au contraire un bon nombre de personnes de la famille et sympathisants et seulement quelques faux témoins dispersés n'ayant plus envie de revenir sur les lieux où ils portèrent de faux témoignages. Dans ce cas qui apparait maintenant bien plus probable à la fin d'un travail scientifique, Jeshua n'avait aucune crainte à avoir et cela d'autant plus qu'il avait été blanchi par l'administration romaine. Seules des raisons médicales purent expliquer un voyage et il y en avait. Il est clair qu'à l'issue de ces travaux on ne peut quasiment plus qu'avaliser que ce ne sont pas des juifs qui auraient (physiquement) blessé cet homme.

A2b - C'est à dire ouverte.

  Pour retrouver et confirmer la plausibilité de ces sources, près de 22 siècles D.C.E. plus tard, les jeunes fondatrices firent des relevés statistiques des restes d'épars phéniciens afin d'en déduire la densité approchante des trafics maritimes en méditerranée à cette époque. Il faut tenir compte de ce genre de données de base (du Camp) dans ces pages.

Magda aurait reconnu dans certaines courbes de l'Adour les descriptions de son premier mari égyptien (rappelé à travers cette lionne).

A2c -  La tentative analytique inverse pour sauver la réputation d'innocents ou leur vie, est en contraste avec les épisodes où des néo-hitlériens "sautèrent au cou" - si on peut dire - de femmes (à distance, via des bombardements) en pensant "Sales anges ! Nous allons vous faire rendre gorge" (Saint Lô, Rouen, Calais, Vietnam, etc.. , à la suite des papalistes leurs mâitres qui avaient commis les mêmes actions contre les occitans cathares) et tentèrent de faire de même à de vrais anges, à Neu Vers. , etc. , selon les aperçus de John l'Ancien (dans ces lieux et "espaces" la suite serait ressortie jusque là de l'inverse comme chacun et chacune le pressent).

Dans cette page, mention de dimensions ou directions 'inverses' apparemment suivies par les jeunes refondateurs au 20è siècle A.P. (après les pauliens).

B1a - On a souvent demandé pourquoi la présentation de ces pages est centrée sur Magdalene.

 Une des histoires racontée par John l'Ancien est celle-ci :

Un homme se trouvait parmi ses femmes et de plus nombreux amis en nombre qu'elles à un petit banquet. A un certain moment au cours des conversations l'une d'elle susurra à Yesu.

M - "Je te hais".

Yesu - "Calmes-toi ma chérie".

 La femme se calma aussitôt [B1b].

 Ceci montre que l'amour auquel pensait Yesu était fortement centré sur les relations interpersonnelles [B1c].

 L'amour n'a donc pas de portée universelle [B1d].

 On peut rappeler également le fait relaté par Képhas que Jeshua, à l'image sans doute de son ancêtre Yesu, embrassait Magda sur la bouche ce qui montre assez bien que c'était un jeune homme emporté par ses impulsions hormonales [B1e].

B1b1 - On peut supposer que c'était Magda, nouvelle prétendante et jalouse des autres femmes.

B1b2 - On peut passer par des valeurs apaisantes et non par des valeurs de domination, de subjugaison d'autrui pour convaincre.

B1c1 - C'est à dire uniquement à portée entre deux personnes [B1c2].

B1c2 - Dans l'immense majorité des situations et au-delà d'un cercle à deux personnes, les retombées d'un amour interpersonnel s'amenuisent rapidement. L'amour d'une personne pour une autre n'intéresse pas chacun et chacune qui cherche pour lui-même (elle-même) son propre sujet d'amour [B1c3].

B1c3a - On peut aussi facilement percevoir que depuis l'arrivée sur terre depuis quelques millions d'années de la majorité des tribus, elles ont eu le temps de comprendre qu'être modeste est meilleur. Aussi les maîtres (leurs gurus traditionnels) l'enseignent-ils aux jeunes enfants parmi les autres connaissances (promotion et amour de la connaissance plutôt que les solutions trop particulières, etc.).

 Ainsi, en comparaison de cette petite connaissance incluse dans des milliers d'autres possédée par les tribus gérant la terre, "l'universalité" n'existe pas et on peut voir venir de loin ceux ou celles qui utilisent cet adjectif car ce sont en général des subjugateurs ou de potentiel(le)s manipulateurs [B1c3b].

B1c3b1 - D'une façon plus savante il ne s'agit que du monde du manichéisme et de l'extrémisme subjugateur [B1c3b2].

B1c3b2a -  Il n'est en effet nul besoin de passer par le procédé de domination des esprits et des consciences. Ce n'est qu'un procédé parmi d'autres. Pour faire accepter par autrui ses propres thèses, depuis Gandhi, Bouddha , l'islam, etc., bien d'autres valeurs de passages existent (nous éviterons un piège de nomination ici).

 Certain(e)s peuvent donc connaître [B1c3b2b] que la citation d'événements hors de l'usuel et de l'ordinaire et cherchant par tous les moyens à échapper aux débats contradictoires et aux preuves, est la marque [B1c3b2c] de la fausseté. Mais comme nous ne devons pas être manichéens [B1c3b2d] d'autres éléments historiques ont été cherchés indépendamment de cette probabilité de fausseté marquée [B1c3b2e] par le choix d'un détour particulier [B1c3b2f].

 De façon plus douce citons la remarque d'un supérieur  : "Un monde où on ne cherche qu'à lutter contre autrui est-ce un monde d'amour ?".

B1c3b2b1 - Car ils cherchent à accroître leurs connaissance par une (petite) nouvelle si elle est vraie [B1c3b2b2].

B1c3b2b2a - Une connaissance véridique (bien construite) n'est pas suffisante, voir aussi [B1c3b2f2].

B1c3b2b2b - "Très possiblement vraie" (seulement) au sens des sages africains.

B1c3b2c - Le sceau, la signature, etc.

B1c3b2d - Autrement dit aucune preuve ne peut être certaine à 100%.

B1c3b2e-  Allant de pair avec.

B1c3b2f1a - Le focus de ce faisceau. On peut aussi parler de versant, tendance, avex [B1c3b2f1b], etc. (les anges manipulent dans ce domaine des notions qui ne sont pas (que) les notres).

B1c3b2f1b1 - L'adaptation pour la survie de sa tribu certes, mais aussi la reconnaissance des aptitudes dans un groupe et chez les autres groupes (fussent-t-elle celles de personnes ou d'êtres ne correspondant pas aux stéréotypes de sa tribu, par exemple les handicapés, les (vrais) autistes, etc.), pas la cupidité d'immatures, pas l'hameçon trompeur et souvent menteur de l'affirmation d'apex qui ne seraient maîtrisés que par sa/une (autre) tribu [B1c3b2f1b2], etc. . (le versant, l'avers donc)

 La reconnaissance équilibrée et sereine des aptitudes de toutes et tous est le contraire des (dangereux et nocifs) cultes de personnalités. C'est "l'échelle humaine" promue par l'humanisme, des architectes comme Le Corbusier, etc. , et qui est extrêmement mal comprise (du moins dans les siècles des ténèbres).

B1c3b2f1b2 - Et qui induisent parfois des courses à la surenchère et même "à l'abîme" pour les tribus participantes. Voir par exemple le message subliminal du film "La fureur de vivre" dans lequel des jeunes participent justement à des courses de voitures en direction d'un abîme.

B1c3b2f2a - Les apparitions non prouvées venant du néant [B1c3b2f2b], résurrections, etc. , font clairement partie de l'attirail des dominateurs/dominatrices sur la volonté d'autrui. Il s'agit du fameux ressort de l'épouvante craint par les africains, quelque part (ou parfois) grands enfants. Comme les dominateurs coloniaux les épouvantèrent avec un révolver dans une main et un pseudo-livre écrit de leur main dans une autre, on peut aisément comprendre la résultat de la triple et même quadruple combinaison de la force imposée, de l'affirmation péremptoire, de la présence du terreau de peurs multi-séculaires par ces africains bonenfants, et en opposition difficile à court terme [B1c3b2f2c] aux véhicules logiques proposés (assénés plutôt) [B1c3b2f2d] une pensée sur d'autres volets dont l'oralité ne se prête pas toujours à la récupération rapide d'arguments. A long terme cependant ces mêmes outils des dominateurs paraissent cependant ridicules à bien des êtres (bien évidemment pas plus reconnus puisqu'ils traitent déjà les espèces évoluées en sous-êtres [B1c3b2f2e] ).

B1c3b2f2b - Autres qu'ovnis.

B1c3b2f2c - Le seul qui importe jamais pour des dominateurs ou dominatrices.

B1c3b2f2d - Qui lorsqu'ils sont soumis à des analyses contradictoires, "montrent toutes leurs limitations" (dixit un sage africain).

B1c3b2f2e1 - C'est pourquoi le qualificatif de "pensée de brute" est parfois utilisé dans ces colonnes pour qualifier ces manichéistes (ci-contre, un chien pacifique. Voir aussi [B1c3b2f2e2] ).

B1c3b2f2e2 - Pour citer également une pensée du nord, celle d'un philosophe nommé Voltaire : "Monsieur, je ne suis pas d'accord avec vos idées mais je me me battrai jusqu'à la mort pour que vous ayez le droit de les exprimer".

B1d1 - Il n'est pas une valeur apaisante à longue portée, ou pacifiante comme les pouvoirs extraordinaires des mânes ou de leurs relais les chamanes [B1d2]  passés, présents ou futurs. Le jeune Yesu était un garçon tout à fait normal, pas du tout tentant de propager des valeurs poussées à l'extrême [B1d3] qui tendraient plus tard à faire s'entretuer les humains et les humaines entre eux. Pas de jeune demi-dieu ou dieu donc.

B1d2 - Comme Merlin , Sitting Bull, etc. .

B1d3a - Toutes les prétentions à l'universalisation d'une valeur sont la marque de la volonté d'ultra-manichéiser une question.

 (un suffixe en isme doit suffire à alerter. Mais il faut parfois être vigilant. Exemple, les litanies ou credos qui servent à inculquer une fausse vérité sans passer par ce suffixe).

 Dans le cas du procédé de demi-déification (plus malin apparemment qu'une franche déification. Mais c'est oublier qu'une déification - où rentre donc un qualificatif "dieu" de possibilité d'utilisation improuvable - est insécable) l'esprit alerte et exercé (comme celui d'un africain [B1d3b] ) doit reconnaître le sceau (même s'il est atténué) des coupoles religieuses de Rome (le même procédé que pour de faux "dieux" comme Apollon, etc.). A bon entendeur ..

B1d3b - A propos des valeurs "déesses", devrait-il être nécessaire de se resouvenir que des valeurs africaines comme l'entraide en sont depuis l'origine des créations (qu'ils ont effectué pour la plupart) ?

B1e - Bien que Magda fut bien plus agée que lui. Mais on sait que les femmes mûres émettent un dernier pic de phéromones (parfums naturels attirant le sexe opposé).

......................................................................................................................................................................................

Autres notes

1a - Noter que Magdalena (Magda en allemand, Majda en arabe) est liée à la notion de pierre [1b].

 Mais dans ce passage, cette notion montre (par la défiguration introduite) un tournant capital, qui peut être interprété comme un arrêt (au moins temporaire) de l'histoire avec yeshua.


1b1a - Celles qui avec d'autres forment le lit de la voie à un niveau inférieur (d'humilité et de simplicité) de celui d'assise des grandes hiérarchies et démagogies d'extermination, la voie basse très modeste commune à tous les peuples. On peut donc également voir des histoires de tumulus, d'oppidums, etc. .

En comparaison, la surabondance de "morts" de jeshua, une crucifixion et en parallèle une histoire d'enterré - que l'on crû mort - mais vivant, et se retrouvant enfermé, trouvant ensuite une énergie fabuleuse pour tenter de survivre et réussissant à pousser une pierre tombale de côté, n'indiquerait-elle pas au contraire qu'on percevait le parfum d'une autre histoire [1b2] ?

Voir aussi

Actions autour de tumulus par les résistant(e)s de la région de Carpentras dans les siècles suivants [1b1b]

1b1b - Que l'empereur Nevers, méfiant envers la version de ceux ayant massacré des chrétiens à Constantinople, aurait cherché à élucider dans une région putative d'origine plus proche d'un passage, à travers d'antiques princesses kourganes et le cortège de croyances attachées.

1b2a1 -  Comme si, malgré après avoir longuement interrogé Kephas et les autres [1b2a2], on n'avait pu dissiper des doutes tenaces.

1b2a2 - Qui,  malgré toutes les insistances de Saul (rappelons encore que Paul n'a jamais connu Jésus), tinrent leur histoire intime secrête (la version sûre est qu'ils se méfiaient de Saul, le tortionnaire romain).

1b2b - Dans les histoires d'oncles ou de tantes regrettés par les petits enfants d'une famille, tant et si bien qu'on se trouve obligé de dire qu'il est mort (plutôt qu'il sest enfui) afin de couper les pleurs.

1c1a1 -  En voyant par terre un ancien médaillon, Marie Madeleine (la jeune) eut envie d'aller visiter les lieux du premier porteur patronymique Yesu que portait également son jeune ami Jeshua [1c1a2].

1c1a2 - C'est un des résultats de la thèse issue des travaux en Afghanistan, lorsque le petit groupe était à la recherche d'indices sur le sarcophage de ce dernier. On sait en effet que les asiatiques ont la même particularité que les africain(e)s : ils sont extrêmement pragmatiques dans leur approche des choses. La parole de Jeshua concernant une pierre ressemble en effet fortement aux oeuvres d'un groupe de pression immobilier de l'époque ainsi qu'un certain nombre d'autres passages. Yesu était quant à lui plutôt adepte d'une natte et de sandales. Le moulage des vies de 2 ou 3 personnes ayant porté le nom de Jésus en un seul a malheureusement quasiment effaçé toute histoire réelle des événements charmants de l'époque. On n'en retient qu'une crucifixion qui ne s'est (ou plutôt ne se serait) pas même déroulée à Jérusalem (elle ne concernerait qu'un dernier "Jésus" de l'époque de Saül, qui en eut des cauchemars anticipatifs). Jérusalem comme toutes les autres villes et lieux, fut le théatre d'une bataille d'une lutte immobilière sans merci entre gens avides.

1c1b - Ces pierres sont sont clairsemées sur ce chemin et chacune est petite et de forme différente. Il faut plutôt les prendre pour des pierres virtuelles. A chaque fois qu'on s'entraide les uns les autres, sans doute passe-t-on d'une pierre à la suivante. Dans le cas contraire, on marche dans l'inconnu [1c2].

 La rédaction n'a pas pris une image d'archives ici, mais une des siennes permettant de comprendre que de nombreuses pistes d'histoires africaines inconnues existaient (en particulier les versions des femmes) mais ne sont pas parvenues (après on s'étonne qu'on ne connaisse rien sur les extra-terrestres par exemple).

Légende de l'image : Lionne_Magda_n_ayant_pas_trouvé_mari_à_sa_hauteur [1c3]

1c2a - On s'attarde plus dans ce site sur l'histoire de Magda que sur celle de l'être virtuel qui ne devait qu'être que son propre cousin. Ainsi, dans l'épisode de Getsemani, la version de John l'Ancien va franchement dans le sens que les deux cousins ne faisaient qu'une seule et même personne [1c2b], et que le premier qui n'aurait dont été qu'un lâche ou bien un autre cousin n'a jamais existé en tant que sauveur annonçé par l'ancien testament. Par contre, la réunion au puits à l'est, en Arabie de l'époque (voir aussi ressemblance avec une colonet k.)  [..] .

  Une partie des suivants de cette rencontre (dont Simon Kepha) étaient tellement pieux et souhaitaient si ardemment faire quelque chose de durable, qu'il laissèrent une empreinte profonde sous la forme de la première communauté de Marc (et un peu plus tard du vénérable Franck) au désert [1d] où dit-on, M.P. le rencontra.

Voir aussi

(de façon secondaire)

1c2b1 - Au contraire des hommes franchement séparés entre Yesu, plus vieux d'environ 160 ans, et Jeshua [1c2b2].

 Le supérieur modéré (M.P.) a cependant indiqué qu'il fallait accepter Jean le baptiseur (le dernier), comme étant le "premier" [1c2b3], bien qu'il ait connu (ou entendu après qu'on lui ait autorisé de percevoir un petit filtrage) la voix du val profond, répercutant celle du Vieil homme de la Montagne ayant existé peu après la Création (la première des Créations. La filiation d'Abraham ne parle que d'une dernière). Bien qu'il mériterait le titre [de Jon - prononcer comme dans ronronnement - le plus Ancien - la dénomination en venant] il n'est nullement prouvé en effet qu'il ait "baptisé" aussi peut-on accorder le titre à un des deux parrains (ici le dernier de la filiation abrahamique) "sans que cela ôte quoi que ce soit à l'expérience du temps des êtres supérieurs" selon M.P. .

1c2b2 - Selon la petite narration auxilliaire de John concernant Lauren (explicitée par le petit oracle tunisien), celui-ci ne parvenant pas à effectuer une transmigration qui l'aurait rendu capable de vivre des milliers d'années comme certains (dalaï) lamas, Simon lui aurait enseigné le tour de magie d'une résurrection (voir Tradition de cirques au nord de l'asie centrale, qui en seraient issues). Là comme ailleurs, toutes ces vies furent agglomérées en une seule par les copistes pauliens. L'obsession paulienne pour cette opération parmi d'autres, vint par exemple qu'ils étaient incapables d'imaginer l'honneur qui puisse vous être fait de participer à la sève ou au tissu d'au moins un arbre ou végétal bienfaisant (voir aussi deuxième branche d'activité très importante de T.O. après la lutte contre la sécheresse, qui est la réérection de bibliothèques médicinales) ou bien d'être capables de concevoir qu'avant leur mort, la plupart des âmes des femmes sont déjà redevenues pleinement pacifiques comme celles de petits oiseaux et qu'elles partent retourner parmi les âmes des petits êtres leurs frères et soeurs. Nul besoin donc, d'inventer des résurrections mensongères et trompeuses. Par ailleurs justement, qui peut croire à ces opérations, si ce n'est des êtres à l'âme d'enfants? Il est donc très mal de mentir à des enfants ou des personnes ayant l'âme d'enfants.

Voir aussi

1c2b3 - Celui étant le grand transmetteur (et non transmettiste ..) important (quelle que soit la valeur de récipiendaire du second).

 On a toujours besoin de lumières dans la nuit.

Voir aussi

 Régions des colonel(le)s K.

1c3a1 - Attention à relativiser les faits.

 Il est quasiment certain que Jeshua n'a pas pu être assez fort sur le plan "politique" à un  certain moment de sa vie, ce qui expliquerait sa brève carrière et sa retraite fulgurante [1c3b]. Par aspect "politique" nous entendons ici le fait qu'il n'a(it) pas pu avoir été assez puissant [1c3c] à une campagne de contre-propagande [1c3d] lançée par une secte policière de l'occupant [1c3e] à laquelle il n'a pas pu répondre. Il s'est trouvé débordé et à laissé sa famille et ses amis gérer la situation [1c3f].

Autre thèse mineure.

 "Comme jeshua était devenu franchement manichéen il fallut le retirer précipitamment de la scène publique. Cela tombait bien : un prochain condamné à mort lui ressemblait vaguement (en ce temps là, les condamnés étaient ficelés sur un poteau, la tête en bas, donc plus difficilement reconnaissables. Il n'avait pas même à être très sosie et encore plus s'il avait été battu, épais barbu après un séjour en prison, et recouvert de sang). Le ban et l'arrière ban (entendez, Marie-Madeleine) de la famille fut forçé à faire acte de présences successives près du poteau (afin de certifier de la présence d'un membre de cette famille)".

1c3b - Magda a été près de lui longtemps, assez donc pour pouvoir avoir un avis critique sur sa "faiblesse" vis à vis de ses ennemis.

1c3c - Par le nombre trop restreint de ses partisans à pouvoir répliquer, etc.

1c3d - Qui s'est rapidement avérée d'une puissance infernale.

1c3e1 - Le ralliement d'une très faible partie de familles juives pourrait ici trouver une justification - cette secte utilisant des menaces contre l'ensemble de la communauté en cas de non ralliement à ses thèses [1c3e2] - mais reste douteux. D'ailleurs jeshua n'aurait mentionné qu'un seul homme - et là encore cette version est totalement démentie par les plus anciennes écritures connues [1c3e3] -  à savoir judas.

1c3e2 - "D'extrême-droite" comme on dirait aujourd'hui.

1c3e3 - Ce qui est une des racines de la position de l'Alliance, en conformité avec celle des fondatrices et des fondateurs, selon laquelle on ne puisse tabler sur rien dans les écritures (dites évangiles) pauliennes. Ne pas oublier à ce sujet que les pauliens se sont ralliés aux romains et avaient tout intérêt de ce fait à gommer tout ce qui aurait pu leur déplaire.

1c3f1 - Des années plus tard, Képhas et les derniers apôtres éprouvaient encore de grands regrets en se remémorant ce passage douloureux de sa vie [1c3f2]. Ils ne souhaitaient toutefois pas d'une diabolisation de l'occupant [1c3f3] et donc absolument pas d'une mise en scène avec mise à mort exemplarisante [1c3f4].

1c3f2a - On pourrait également interprêter comme suit : Saul fut touché par une immense émotion mais fit un excès de zèle qui se révéla néfaste par la suite, du fait de son incapacité foncière à interpréter les idées esséniennes [1c3f2b].

1c3f2b - A/ Le problème de l'ami qui balaie une mouche de la tête de son ami avec un baton. B/ Deux univers de pensée totalement différents entre les Esséniens et les Romains : l'un a-manichéen, l'autre manichéiste comme tous les tyrans, pour simplifier.

1c3f3 - voir par exemple "A rome fait comme les romains" qui est une autre version de "Si on te giffle sur la joue .." mais n'est généralement pas interprétée dans ce sens.

1c3f4 - Pour un seul côté comme toujours (ce qui d'un point de vue sociologique ne peut qu'entraîner une longue suite d'actions ultra-manichéennes).

1d - Cette résistance contre les religiosités sectaires entraîne d'autres conséquences. Il faut au moins rendre de temps à autre visite aux lieux de pélerinage des autres religions fortement a-manichéennes. Plus précisément il est recommandé de ne pas aller qu'aux lieux de sa propre religion (sinon même en utilisant les mots 'tolérance', 'égalité, 'partage', etc., cela risque de n'être que de la progression en paroles).

  Ce genre d'images doit attirer votre attenttion sur le fait qu'il n'y a en réalité pas beaucoup de moyens de progresser lors de la vie terrestre.

  Pour rester sain(e)s vous devriez oublier les histoires de résurrections corporelles et analogues. Il faut d'abord que vous perceviez la réalité "qu'il n'y a pas beaucoup de moyens de progresser lors de la vie terrestre" et que vous vous y teniez ou que vous y veniez, par une ou plusieurs voies (les participations au commerce équitable en font partie) en dehors de tous les battages médiatiques.

  Voir également une indication ici.

  Ce n'est qu'en dernier ressort que l'on peut s'autoriser à voir de façon matérielle les êtres et leurs histoires d'aimants [1e].

1e1 - On peut aussi voir ici l'image de pierres d'un gué (car le neveu était sous le signe de John l'Ancien) avec d'autres acteurs qu'une lionnemétaphorique.
         La grande cité araméenne se trouvait près d'un fleuve [1e2] d'où les réminiscences de jeshua.

1e2 - Ce n'est pas les pierres qui vous sauveront si vous avez commis de grands méfaits contre votre peuple.
 (allusion à la chambre royale du palais qui était très bien protégée par des murs épais et des labyrinthes. Le dernier roi et sa famille furent sans doute assassinés à cause de l'oppression effroyable qu'ils avaient fait subir à la population pour construire à leur seul usage un palais démesuré et mégalomane tandis que la population surpeuplée et miséreuse était réduite à végéter dans de misérables paillotis autour).

2a1 - Voir Incohérences dans les versions où Jeshua n'aurait pas tenu compte des environnements traversés (il en a traversé et en acquis une maîtrise extraordinaire avant ses quelques années de prédication si l'on se réfère à l'épisode de la Marche sur l'eau à travers la tempête).

Evidemment dans la probabilité inverse, celle où l'être Yeshua [2a2] n'est pas mort sur "la" croix [2a3] dont aucune pourrait n'avoir n'existé à son époque [2a4] les vrais chercheurs et chercheuses objectives pourront commencer à trouver des éléments de leur histoire disséminée à travers le bassin méditerranéen et sans doute encore plus loin [2b].

2a2 - Ce jeshua estimé un peu [trop ?] diaphane par des lectrices désenchantées, ou parfois par des néo-hitlériens qui ont trouvé là l'occasion de sauter en marche sur un marchepied latéral d'un wagon du train de l'histoire.

2a3 - Selon les paulistes de toutes obédiences. En effet ce devait être la seule (ou une des rares) qu'on ait jamais vu à cette époque.

2a4a - où bien encore, c'était Bar Abbas le chaldéen au teint beige clair qui était tout "noir" , tandis que Jeshua (probable afro-dravidien mal accepté au départ en tant que juif au départ - d'ailleurs il ne parlait pas l'hébreu mais l'araméen - selon notre thèse) aurait été "symétriquement" [2a4b] "tout blanc" [2a4c].

2a4b - Ou sub-métriquement (car les pauliens n'avaient pas encore inventé les mensurations morphologiques pour tenter de justifier leurs thèses).

2a4c - - On navigue en plein délires paulistes ..

 Plus sérieusement, la description de Yeshua selon les textes des Esséniens des vallées (ses éducateurs adoptifs), fait penser à un certain L(auren).

2b1 - L'Alliance continue donc de recevoir les indices que Jeshua et/ou Magdalena se seraient retirés dans des lieux moins conventionnels, encore plus loin que les lieux aimés par Cephas et les autres [2b2] comme l'Inde.

2b2a - Traditionnellement évoqués comme régions intermédiaires [2b2b] (à l'est de l'Arabie de l'époque, c'est à dire jouxtant l'Inde). Celles-ci sont des buts en elles-mêmes, comme sources de possibles intermédiations pacifiantes (voir aussi Voyages de Galahad) et cette filiativité est acceptée par l'Alliance.

2b2b - Il y a notamment une légende (peut être assez sérieuse) selon laquelle certains nouveaux intégrés à l'ancien Ordre Vert ([2b2c] - improprement appelés "derniers templiers") auraient suivi un tel trajet (ne passant pas par les régions sacrées) suite à des informations leur indiquant qu'ils pourraient rejoindre le lieu but des premiers par voie de terres continentales.

2b2c - Voir ses relations à l'époque du royaume araméen.

3a - Yoda ? Oui tout à fait .. Pourquoi pas une version d'enfants qui, nonobstant la différence d'époques, pourrait ne pas être si éloignée de la réalité ?

3b1a -  Plus sérieusement, Yesu [3b2] quant à lui n'était pas marié et c'est par manque de soutiens familiaux qu' il fut facilement assassiné. Mais étant donné le sentiment de Justice [3b1b] provenant de la compréhension et du respect d'innombrables espèces animées porté par les africaines et les africains, ceci souleva un émoi qui dura environ deux siècles et après des discussions enfièvrées dans plusieurs poches de galilée culminèrent sans doute dans celle de Narareth [3b1c].

3b1b - Voir l'attitude de l'homme noir apparemment rendu à l'état d'esclave mais qui trouva un obstacle insurmontable à fouetter le représentant du Messager Correcteur (g. ou d.) preuve s'il en était besoin que la voie déplète ne peut être mise de côté (dans la fin des temps toutefois, la voie de l'Appel de la Justice sera mise de côté. Craignez donc que ce temps ne vienne jamais).

3b1c- Du côté des africains, à l'origine, un événement astral attendu fut vu comme pouvant annoncer la restauration de la dignité des tribus africaines [3b3] ).

3b2a - L'ancêtre, le premier appeleur de Justice sur Terre.

3b2b1 - Selon les traditions orales indicutables des sages africains et des dires de John l'Ancien qui fondaient et fondent toujours la trame de l'Injil (appelé sous ce vocable par la tribu arabe figurant parmi les autres nombreuses tribus de l'époque, qui parlaient d'autres langues. Il y a une assez forte probabilité que cela dérive d'un qualificatif inginié. Pour montrer son respect envers la dernière correction [ou rappel] l'Alliance utilise la dernière forme connue [3b2b2] ).

3b2b2 - On pourrait à l'inverse aussi utiliser une forme du début des temps ... mais montrerions-nous que nous sommes vraiment capables d'avancer ?

3b3a - Sans relation donc avec les tribus juives (qui n'y virent pas non plus l'arrivée d'un "messie").

3b3b - Plus tard, une école bouture qui ne pouvait avoir rien vu des événements (du fait de l'effacement par l'effroyable répression romaine qui s'ensuivit durant 70 ans et également du fait que cette nouvelle école ne parlait aucune des langues enginié d'origine et n'avait pas connu Yesu et tous les événements qui s'étaient ensuivis) compléta par un évenement probable (puique les rumeurs parlaient d'un transport et d'enfant dans le désert) d'une "nativité" en tentant sa chance ..
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Un possible voyage ultérieur de la grand-mère de Marie Madeleine

   Comme Yesu avait montré sa volonté de retourner visiter une tante [*], idée qui avait attristé Magda de le voir toujours chercher sa filiation, en échange elle arracha son consentement pour un petit voyage poétique au retour [1].

(flashback) Un passage de la vie de son ami plus tôt

Plus tard (putativement)
 
 
 
 
 
 
 

Ndlr

A0a - Qui aurait été une Myriam d'Ephèse (peut-être une nounou disparue de vue [A0b] ).

   Dans l'antiquité, les pharaons et les castes riches avaient l'habitude de faire appel à des clans spécialisés (emlak) pour l'organisation de leurs périples "touristiques". Parmi ces castes de métiers se trouvaient des phéniciens et d'autres familles usuellement connues, comme celle du cousin Loren de Marie Madeleine.

 Cette division des tâches subsistait encore du temps de Magda. Sur la trentaine, Yeshua serait devenu assez sûr de lui pour inviter son amie à une promenade [1].

 (s'il avait été brimé comme on le suppose, cet épisode se situerait après la mort qu'on lui organisa et assez loin du lieu. Ce serait ainsi une des allégories de leur départ final).

A0b - De ce fait, également possible mère adoptive de ce(t) enfant devenu plus grand (s'il l'a retrouva), comme l'écolier Yeshua, fils - vu par elle dans l'enfance de ce petit comme - de Joseph, car à cette époque elle n'avait entendu encore que des rumeurs en provenance de la famille. Ci-contre, une néréïde et un triton sur une mosaïque d'Ephèse. Les préoccupations pour les animaux marins dans l'entourage de l'ancien Yesu même, remontaient à loin.

A0c1 - On connaît la tendance des pères dans les filiations patriarcales, à promouvoir leurs fils naturels ou premiers devant les autres enfants [A0c2].

  On dispose facilement de plusieurs explications concernant la filiation de ce Yeshua quand on connaît le blocage intense à l'encontre des rapports sexuels avant le mariage qu'exercent les jeunes filles dans certaines sociétés. Les deux premiers exemples concernent ce cas, les autres proviennnent d'autres sources (y compris manichéennes mais que les supérieurs ont recommendé de laisser étant donné la proximité de pensée de la civilisation occidentale). Certains exemples aideront peut-être à mieux saisir qu'on a souvent des illusions sur la véracité totale des événéments quand une histoire a été racontée des décennies ou même des siècles plus tard (comme dans le cas par exemple de Bouddha).

  Exemple 1 : Joseph possédait déjà une lignée conséquente quand il commenca à avoir des vues sur la jeune Marie/Maryam (beaucoup s'appelaient Maryam ou des noms ayant des consonances voisines). Cependant Marie ne repoussa pas sa proposition de marriage. Tout aurait pu se passer normalement mais Joseph recut un enfant (de sa lignée des autres mères en cours, mais finissante bien entendu) durant la période de fiançailles. La jeune Marie qui comme toutes les jeunes filles des sociétés traditionnelles avait une forte vue sur le train de vie de Joseph (les architectes de tous les temps ont-il été pauvres ?) ferma les yeux en baissant les yeux pudiquement lorsque Joseph lui expliqua le cas. Elle était donc vierge de cet enfant (et on a du mal à comprendre d'où sortent les greffiers criant encore sans cesse au miracle).

 Exemple 2 : Il n'y eut aucun incident d'aucune sorte durant les fiancailles mais Marie demanda matoisement à Joseph d'aider des cousins pour le mettre à l'épreuve (voir les petits chantages supportés par, et bien connus de tous les prétendants du [deux] tiers-monde. Il y en a mille et mille possibles). Ce faisant elle s'attachait également à lui, car on abandonne pas une belle-famille qu'on a aidé, et elle était donc honnête. Pour cela elle lui dit en substance : "Cher futur mari, j'ai ma cousine mariée et ce couple ne sait pas se débrouiller dans la vie. Ils se plaignent tout le temps à moi de la difficulté à trouver des travaux de subsistance en Inde. Ne pourrais-tu pas les faire venir ? SI tu fais cela, je serai à toi". Joseph accepta et ils commencèrent à venir. Mais comme ils étaient nigauds il leur arriva des problèmes quand même assez graves, du genre avoir été entièrement volés. Au début Joseph, pensant à une ruse de sa future, n'y crut pas, mais le temps qu'il commence à réagir et à dépêcher des émissaires pour s'enquérir de leur situation, le problème avait empiré faute de savoior se débrouiller et ils étaient morts de soif. Il en fut tout marri et pensa que son marriage était hors de vue. Les coéquipiers de sa famille étaient cependant maintenant mis à l'épreuve et aguerris, aussi firent-ils monts et merveilles pour rattraper l'enfant. L'enfant devait être temporairement adopté quelque part d'après quelques bribes qu'ils entendirent mais ils ne retrouvèrent pas vivants les corps (une variante de cette seconde version est développée dans ces pages). "Marie était donc vierge" pour les obsédé(e)s de cette question.

Exemple 3 (probable) - Saül le légionnaire qui n'avait jamais connu yesu raconta au début la version d'un rustre un peu raciste de base (se souvenir que les romains n'étaient que les fascistes de l'époque) ou à la rigueur d'un habitué d'échoppe qui voyant une mère (au teint clair) et son fils (noir) de loin se serait écrié au milieu de ses vapeurs d'alcool : "Cette grande soeur là est vierge. Et l'autre je ne sais pas d'où il sort".

Exemple 4 (Marie était un "ange") - On lui avait caché qu'elle avait depuis toujours, eu un frère jumeau. Comme il était malingre et de taille beaucoup moins élevée qu'elle après son adolescence (rachitisme ou autre cause), après qu'on lui eut présenté elle pensa : "C'est un handicapé, je vais m'occuper de lui". Par la suite les versions contradictoires de témoins disant les uns qu'il était son fils et les autres, qu'elle n'avait encore jamais connu un homme, fit que des commentateurs (malingres eux aussi) accouchèrent d'une version abracadabr'ante où en ayant eu un fils elle avait cependant été vierge.

Exemple 5 (Marie était un "ange" - Bis) - "Marie avait été traumatisée dans son enfance par un événement (on pense par exemple a un problème d'insuffisance cardiaque ayant entraîné durant de long mois une sous oxygénation du cerveau, des pertes de mémoire, etc.) et avait depuis ce jour conservé l'esprit d'un être innocent qui a subi un stress intense en ayant failli mourir durant de long mois. Un jour (dans la trentaine par exemple) son nouveau petit copain qui ne comprenait pas pourquoi elle oubliait quelquefois de prévenir qu'elle ne rentrait pas certaines nuits (elle restait chez une amie dormir, épuisée après le travail), lui demanda si par hasard elle n'avait pas un autre mari. Elle lui donna une réponse relative à des choses sentimentales intimes avec une candeur qui, en comparaison du fait qu'une fiançée soit généralement extrêmement timide sur ce genre de détails, ne laissait aucun doute qu'elle ne l'avait jamais trompé".

 Relisant ce passage bien des décennies plus tard, un commentateur conclut : "Elle était vierge".

 Cependant la fidélité est une chose et les petits copains de jadis en sont une autre.

 L'histoire que nous venons de raconter n'avait pas empêché qu'elle avait déjà eu un enfant, ce dont son nouveau petit copain avait parfaitement été au courant lorsqu'ils tombèrent amoureux l'un de l'autre.

Exemple 6 (Marie était un "démon") - Marie avait toujours été d'une beauté à couper le souffle depuis ses 16 ans. Cependant tout dans ses propos montrait qu'elle était imbue à l'excès de sa personne. Elle pérorait sur traits la rendant différente de tant d'autres, durant des heures. En un mot, elle était imbuvable. Aussi aucun jeune homme ne pouvait rester avec elle longtemps. Les années passèrent et elle ne s'améliora pas. La quarantaine arriva et elle était plus orgueilleuse que jamais. Arrriva ce qui devait arriver : la famille s'énerva et lui montra l'alternative suivante : ou bien être jetée dehors comme une fille improductive et finir seule et désséchée sur un terrain aride près d'un puits quelconque, ou bien accepter le dernier prétendant. Elle accepta celui-ci, ils se marièrent, et tentèrent d'avoir un enfant. La suite est connue : malgré être encore très belle, rien ne put y faire et ils ne purent avoir d'enfants. Là encore, des commentateurs à qui on cacha la honte d'avoir eu dans la famille une telle fille, s'imaginèrent qu'elle avait été vierge (ce couple adopta des orphelins errants).

A0c2 - Comme /Yeshua ou (le dernier) Jésus.

  Le nom Ieschoua [A0c2b] était en effet extrêmement répandu à l'époque et était vu du versant hébraïque comme une contraction du nom Yehô-shoua [A0c2c] devenant le nom Josué, porté par le successeur de Moïse.

A0c2b - Relever au passage la meilleure transmission orthographique en Issa du côté des tribus du désert dont l'inévitable petite tribu des arabes diabolisée par les hiérarques pauliens connaissant sans doute très bien quels sont les meilleurs dépositaires des vrais connaissances et quels sont les artificiels.

A0c2c - D'origine putative indo-coréenne.

A0c2d - L'humanité existe quand même depuis quelques millions d'années.

A0c2e1 - Voir assemblages de lettres fabriqués par les jeunes juifs en hébreux (qui deviendront des systèmes comme la Tora ou la Guématria). Comme bien d'autres occasions dans l'histoire [A0c2d] on trouva en hébreu des rapprochements de cette consonance avec des compositions où intervenaient une "entité suprême" comme par exemple "YaHWeH" signifiant "Dieu est le salut" [A0c2e]. Malheureusement le système de pensée zoroastrien et sumérien où entre l'épithète "suprême" créera un début de déviation avec la révération envers l'Inconnaissable (mâle et/ou femelle) et introduira le manichéisme.

A0c2e2a - La Déeesse n'étant prise que pour son côté masculin [A0c2e2b].

A0c2e2b - Selon une aberration de l'Histoire difficilement compréhensible (mais acceptable, comme toutes les croyances des minorités).

A1a1 - Bien prévu et préparé auparavant en réalité [A1a2]. A l'aide d'un cousin du marché [2] faisant faisant sporadiquement office de tour operator [3] non loin du quartier de la tour où elle résidait [4], ils avaient probablement préparé qui était déjà un "must" véhiculé par les clichés : une petite descente le long des berges du Nil [5] qu'elle pourrait faire en revenant d'Ephèse.

  Pour une raison inconnue (un petit tsunami les drossant ?) ce voyage se révéla plus ample et aurait dérivé bien plus à l'ouest (les textes de la famille préparaient peut-être ici l'idée que le nouveau "maître de la mer" était bien pâle pour ce rôle. En effet ce Yeshua [A1b] paraissait être un être équilibré et heureux de vivre, "appartenant à une famille assez opulente" (voir les tombeaux [A1c] qu'on lui aurait présenté. En réalité il ne s'agissait que d'une imprégnation d'une famille (temporairement) adoptive de sa part. Toutes les questions de richesse rajoutées par la suite sont polluantes de toutes les histoires) mais il ne réagissait à presqu'aucun des critères attendus de lui.

Ses parents les plus proches, qui furent possiblement encore des Esséniens protecteurs, avaient tenté de lui rappeler les origines de sa famille d'Inde (mais anciennes pour lui) qui prolongeait encore les coutûmes souples de l'ancien royaume araméen et en possédait donc encore quelques ressources de gouvernance dont de multiples frères et cousins pouvant écrire son histoire. A lui de les retrouver d'un côté ou de l'autre du bras de mer.

[..]

  Selon les analyses convergentes des branches abrahamiques on a aussi progressivement perçu la possibilité à partir de la fin du 20è siècle qu'il pourrait également ne s'être manifesté (on l'a probablement fait se manifester [A1d]) qu'à travers son son demi-frère James [A1e] et bien sûr de Maryam (Marie) qui le chérissait tout autant que ses autres enfants biologiques [A1f].

A1a2 - Sous les tentes de la famille.

A1b1a1 - Cet écolier n'attira pas l'attention des tribus juives. Elles attendaient à sa place un être postérieur plus convainquant [a1b1b]. On objectera que l'autre branche abrahamique, la branche musulmane reconnaît un certain (A)Issa. D'après des théories récentes assez bien étayées, le Yissa (en dénomination asiatique) en question a vécu 200 ans environ avant celui présenté comme "J.C." [A1b1a2]. De façon plus que probable, dans au moins deux cas de branches (en comptant la mouvance judaïque) il ne peut donc pas être confondu avec Yeshua, l'écolier présenté en tant que "sauveur" des connaissances des familles juives [A1b1a3] lors de la remise des prix à propos duquel [A1b1a4] le grand coran [A1b4] effectue correctement la distinction entre les deux filiations [A1b5] que l'on peut accepter comme découlant originellement du seul et unique vrai Injil [A1b6]. D'aussi loin qu'on puisse le voir [A1b7] Saul en parlant d'un Jésus [A1b8] ne mentionna jamais 'logos' ou 'parakletos' ou bien encore de Yeshua comme 'christ' [A1b9]. Au lieu de cela il lui donna des attributs ésotériques de divinité ou de quasi-divinité qui selon la répétition insistante de ce livre parmi les références, étaient bien des concepts pernicieux et erronés tentant de décrire Issa comme prêchant de fausses traditions et de faux écrits (dits "évangiles". On voit bien que la version de Saul n'est semblable a aucune autre [A1b10] ). Saul (paul) dont on voit bien qu'il ne parle jamais de l'Injil [A1b11] authentique ou  bien des miracles [A1b12], et la "ferveur" d'un homme marchand avant tout n'excusent donc pas tout. Il vaut mieux dire la vérité (voir aussi, source L).

A1b1a2a - A/ Dès lors certain(e)s docteurs en théologie et uleimas se sont posé des questions à propos du Maïtre de Justice des Esséniens qui vécu à peu près à cette époque à Alexandrie.

A1b1a2b - B/ Du fait d'être une très responsable branche porteuse des connaissances du corps abrahamique, les musulmans sont reconnus comme de bons chrétiens par la famille [mét. inverse] Y1 -> Petrus/Boutros -> Pieter -> Pierre (attention, il n'est pas question de tenter de suivre des filiations hiérarchiques à la Saul ou bien des filiations biologiques lorsqu'on s'occupe de l'esprit, et bien évidemment plus encore lorsqu'on prétend s'occuper de l'Esprit. Par ailleur le premier Boutros n'aurait été qu'un cousin extrêmement lointain des deux frères vérifiés par un légionnaire des impôts au début du 2è siècle AC), mais d'un autre côté se demande qui - ou à la suite de quel processus - une falaise [il fallait lire fadaise contrairement aux premières versions où cette coquille existait, vous aurez rectfié de vous-mêmes] étrangère entière appartenant à une autre religion a pu finalement se retrouver telle qu'elle dans un espace de pensée totalement différent.

A1b1a3 - Traduit dans une variante grecque différente, en christ., mais bien entendu pas plus "sauveur" que d'autres relais préservateurs tentant d'alerter les espèces faibles soumises à propagandes, des problèmes (on pense que seuls certains archanges ont le pouvoir de régénérer ou de sauver).

A1b1a4a - En mettant de côté la branche manichéenne pauliste reprenant textuellement les dires de sectes immobilières et qui n'est pas une référence,  on ne peut certifier la provenance en tant que "pièce rapportée" (comme on dit en français) si on est honnête. Non pas un être dual donc [A1b2] mais qui pourrait relever de deux entités [A1b3] distinctes [A1b1a4b].

A1b1a4b1 - Un frère fils et un demi-frère ou un cousin très lointain, par exemple [A1b1a4b2].

A1b1a4b2a - Ceci fait allusion à un noyau de tribus juives en Inde dont la mère de jeshua [A1b1a4b2b].

A1b1a4b2b1 - Ce qui lui ouvrait des portes contrairement à Yesu, celui-ci étant l'étape d'une route que reprendront tous les Initités jusqu'au descendant de la famille Pierre, afin de retrouver l'Inspiration de l'Origine dans la Région Bleue himalayenne Mère de tous les derniers peuples [A1b1a4b2b2] attaquée de tous les côtés à la fin du 2è millénaire D.C. (mais 2200 D.Y) par les ultra-manichéens faux évangéliques ne reconnaissant pas les autres peuples de la terre.

A1b1a4b2b2 - Probablement y compris des africains, même si une partie de cette région s'est détachée et se trouve de nos jours en Afrique (voir récit de Ekiwa).

A1b1b1a - Qui serait un Y2 évoqué dans ces colonnes (mais dont ces initiales n'ont pas été retenues). Par déférence envers la peine des amis de Kepha et pour des raisons que nous allons expliciter, le y1 (ledit Yeshua) est encore honoré comme second (archétype respectable de) yesu (c'est à dire second chronologiquement après le grand-maître de Justice - qui lui-même pourrait également n'avoir été qu'un annonciateur -, mais supérieur à jeshua sur le plan des connaissances [noter que John l'Ancien ou l'Ancêtre semble avoir connu Y1 - au sens chronologique pour lui [y2, pour beaucoup, mais notre façon de pensée est paradoxale] - à travers les textes et comme tout africain, faisait toujours particulièrement attention aux origines de yeshua le dernier petit nouveau [de même père et de même mère ou non] n'utilisa pour le nommer que la filiation patriarcale [la seule montrable même si yeshua n'était qu'adoptif] ce qui est particulièrement instructif. C'est une claire limitation s'il venait d'une filiation matriarcale plus étendue. Ceci va dans le sens d'un rattachement biologiquement externe à Marie [ne pouvant décrire yeshua donc], mais qui du point de vue de (la mâne de) John l'Ancien, "était un plus", par son indication respectueuse de sa différence] ) ce qui satisfait toutes les pieuses et tous les pieux (qui en réalité honorent Yesu quelle que soit son apparition dans le temps. Et sans faire d'assistanat, éant donné la position arrière plongeante dans le manichéisme [A1b1b1b]. Il restait donc à yeshua à prouver ses valeurs).

A1b1b1b - On ne peut en effet plus défendre un Y2 du fait de la décroissance verte sur la planète [A1b1b2]. Peut-on imaginer les capacités surhumaines qui lui seraient nécessaires pour réussir la dissolution de la dualité d'au moins trois régions se haïssant autour du bassin méditerranéen tout en aspirant à aller l'une vers l'autre, et le début de leur travail coordonné une fois compris leurs destinées mutuellement profitables en agissant ainsi ?

 Il ne faut pas regretter l'inexistence ou la consistence très insuffisante de Y1.

  En fait il fallait qu'il y ait une absorption trop importante sur le premier (porteur de patronyme) yesu (nom très répandu à l'époque) car quand viendrait le temps du second "chat échaudé craindrait .." et ce chat (l'humanité) n'y serait pas tenté (mais les espèces pourraient bien mourir patentées elles [voir indication ailleurs si l'espèce humaine a plus de droits qu'une autre] ). Il n'y avait même pas nécessité de tenter une lecture validare ou non comme on critiqua le vieux colonel qui pourtant promouvait les jeunes générations (car le temps n'était pas venu). La non venue du signe de Jonas [A1b1b3] a finalement donné l'ultime confirmation de ce qu'on pressentait déjà : c'est la petite forme P.M.S. qui vivrait et survivrait. Donc le petit (l'oracle de mère tunisienne) défendit la reconnaissance de la cohabitation à donner aux autres, l'égalisation des chances à travers les connaissances reçues par toutes et à tous [en venant du ciel] en commençant par les peuples [révérés entre tous] des sommets, la coopération horizontale à l'échelle de la planète qu'ils doivent promouvoir pour les peuples des plaines, etc.., puisque dans ce(s) temps les hiérarchies verticales sont prètes de tomber par manque de légitimité (et nous devons admettre que nous ne sommes pas grand chose. Le "cercle" des conseiller()es[i.e. des plus hauts uleimas (grands, docteurs, etc.) de l'humanité] décida à l'époque de ces lignes du mode d'action [faire la [..] sans ..] ) et les Premiers Aides [..] aidèrent à construire la [..] (autres qualificatifs, dauw, sangha) Défenderesse devant se développer dans le Sens Responsable Général défini par les "Grands".

A1b1b2 - A travers le temps et la baie de y(a)esu, les deux auraient d'ailleurs même pu être frères.

A1b1b3a - Dont la première manifestation fut avec Yahayia (le premier. Donné comme possiblement Jean l'ancien qui baptisait, selon les connaissances musulmanes) et rappelée du temps du cheikh yahahia quand il était au côté de son ami.

A1b1b3b1 - Détection confirmée par des métempsychoses de premières oracles de la Tulum, dans son temps, qui reçurent des échos dans ce sens.

  Il s'agissait d'une sorte de petit lac bleu clair à moitié transparent qui apparaissait parfois au-dessus de sa tête (mais généralement décrit avec le qualificatif petit nuage bleu).

A1b1b3b2 - (selon les jeunes filles oracles) "La vision à l'intérieur de ce petit nuage était indistincte".

 (Alliance) Certains écrivains postérieurs crurent donc ainsi bon de matérialiser les choses sous la forme d'un oiseau.

 Mais à l'origine il se peut que cela ait été rapporté par Mourad qui était gravement affecté par la présence de vers dans les yeux (yeux de Mourad au travers desquels les oracles auraient vu la scène de l'époque [voir Pouvoirs du P.M.S.] ).

A1b1b3b3 - De l'Ouest à l'est [jusqu'aux régions des dravidiens / lien ], du sud au nord [jusqu'aux limites du pôle], grâce à leur rite de baptème de millions d'années et à leurs coutûmes relationnelles et sociétales, les africains étaient ainsi assurés de pouvoir fonder un ménage [c'est pourquoi la soi-disant proposition qui aurait été faite par un jeune homme encore étudiant à Jean dit le Baptiseur [car il pratiquait ce rite comme d'autres] sent très fortement l'inclusion artificielle postérieure. Qui penserait encore aujourd'hui à bouleverser d'un seul coup un acquis si solide, si fondamental et si ancien ? Il est donc probable que l'intention de départ du dernier petit jeshua était de renforcer le premier baptème instauré par Yesu [le premier véritable engendrant tous les autres porteurs de patronyes], et non de donner un prétexte à glorification d'une unicité de carton-pâte [c'est pourquoi on peut penser au choix qu'il fut le plus grand des bafoués - donc un peu impuissant quelque part, mais qui ne l'est pas sur terre  ? [voir en comparaison le ridicule des déifications, de plus infondables puisqu'aucun être ne peut passer la première barrière et parler à la place de l'Inconnaissable] ou bien que c'est la marque qu'il n'était pas un prophète puisqu'il n'a pas mentionné cette qualification [comme c'était donc très douteux, des ornements comme des colombes [là encore qui n'auraient pu être que préalablement lâchées car il n'y a pas de colombes dans le désert (avis d'un "fou" bleu -> img859.jpg série 3], des voix furent aujoutés à partir du 5è siècle, puis la phase finale de confirmation par "bibles" et surtout pistolets [se "convertir" [si on peut appeler se convertir partir dans une divagation] ou mourir] ]. Que des mythes ridicules donc. La vérité est que les pauliniens sont une verrue (cancéreuse) sur la terre et que les peuples qui veulent aussi suivre Yesu peuvent désormais retrouver leur âme en pratiquant de nouveau le seul vrai rite de fidélité commun qui est celui qui fut inventé par les africaines et les africains. Dans ce rite contenant tout ce qu'il fallait autour (ce qu'il n'y a plus aujourd'hui dans la pâle copie paulinienne] il n'y avait que la quasi certitude de pouvoir réaliser un bonheur, une harmonie et d'autres valeurs universelles toutes en accord les unes avec les autres et dont la protection des enfants, l'entraide pour leur protection et leur éducation, la continuation des savoirs, etc., étaient des conséquences allant de soi. Ainsi l'humanité vivait depuis l'origine dans des temps a-manichéens. Les shamanes [non pollués d'aucune infection] qui possédaient toutes leurs facultés [ce que représentent les crinières à plumes] étaient capables de communications spirituelles à très longues distances, les mères assuraient et rassuraient la progéniture, les chasseurs [et non pas producteurs dépravés d'engins de mort] étaient compris et valorisés, etc.

A1b2a - Ce Yeshua/Yeshu [A1b2b] aurait toutefois (ou positivement putativement) fait la promesse d'un parakletos [A1b2c] auquel il est quelquefois fait allusion dans les archives sous la forme d'un grand parapluie (qui vient peut-être de cette histoire. Mais surtout, ne pas en déduire que l'Humanité est protégée. Il faudra de grandes femmes et de grands hommes continuateurs. 72, comme 10:1,17 , en proportion des populations à croyances à prédominance a-manichéennes, sera un petit minimum et on pourra utiliser des multiplicateurs).

1Ab2b1 /---/  1 - Cette 2è forme a une sonorité similaire à un prénom indien.

/---/ 2 - Qui pourrait n'être qu'une périphrase de la part du fabricateur administratif [A1b2b2] suggérant à demi-mot à travers Yeshu [A1b2b3] qu'il n'a effectué qu'un "à plat" (une sorte de soudure. Un peu comme dans "oeufs au plat") des anciennes écritures.

A1b2b2 - Pas Saul, une personne distincte, car Saul ne mentionne nulle part 'logos' ou 'parakletos'.

A1b2b3 - Signifiant 'logos' ou 'Mot.

A1b2c - En anglais "a comforter" (called aside for help), dont le trait d'union virtuel est ce supérieur / lien vers supérieur pour la rassuration

A1b3 - D'une part une personnification (ou une projection de qualités ardemment souhaitées sur une personne, un écolier) et de l'autre une personne réelle.

A1b4 - Et le petit aussi, est compatible (on l'a d'ailleurs peut-être sous les yeux depuis longtemps).

A1b5a - A la suite de John l'Ancien (raison centrale pour laquelle les musulmans sont vus comme les dignes et peut-être les meilleurs fils par lui pour l'instant [A1b5b] ).

A1b5b1 - Pour celles ou ceux qui ne peuvent concevoir ceci, et bien que les vrais chrétien(ne)s sachent que personne ou aucune religion excluant bien des autres n'est indispensable sur terre, il faut s'entraîner à voir les musulmans comme les Protecteurs de ceux des sympathisant(e)s de Yesu et Jeshua qui appliquent vraiment de tendre l'autre joue (à certaines époques il n'y en a pas). Les porteurs de respects envers plusieurs personnalités (musulmans, esséniens, etc..) ne sont évidemment pas là pour encourager l'intolérance et les sectaires.

A1b5b2 - Dans la phrase ".. et Muhammad est "son" prophète", bien qu'on puisse ressentir un piège dans le singulier, on peut voir l'adjectif comme un raccourci de "son meilleur prophète" (connu). Il n'est qu'un phare ou une porte d'entrée rappelons-le encore. Il ne s'agit pas de dire que jeshua (si on saura un jour qu'il a existé) ou yesu était "moins" que tel autre (en tant qu'homme) et d'autres étaient "plus", car ces rangs (pour d'autres humains) ne sont donnés que par d'autres humains. Tout ce qui mentionne la Déesse à sa place est faux : "Jésus (jeshua pour les pauliens) était le fils de la Déesse", "La Déesse est avec nous", etc.). La Déesse a-t-elle présenté son fils ? L'avez-vous connu ? Etes-vous capables de décrire comment les choses se sont passées dans l'origine qui vous concerne ? (voir histoire de la rencontre du premier chevalier avec la déeesse et son fils).

A1b5b3 -  Il n'empêche que dans une société où le manichéisme a été aboli, le manichéisme doit être puni (pas réprimé. Sans violence, par exemple avec des pancartes). Quand on vous a montré que vous êtes souvents les vecteurs transparents de générations massacreuses qui viendront après vous par votre mono-culte de personnalité et parce que vous ne luttez pas contre vos manipulateurs, et que ces exemples ont été constamment répétés à travers l'histoire (depuis les cathares en occident), vous ne pouvez prétendre que vous l'ignorez. Par ailleurs vous êtes contraire à la constitution démocratique de ce type de société a-manichéenne (on peut citer les conseils de druides, les daws de sages africains, des nations comme la Chine, etc.). Cette directive est destinée à forcer à faire émerger parmi les nouvelles formes de cultes l'attitude de savoir "tendre l'autre joue" (être flexible sous les insultes, ..), chose qu'on n'a jamais vue chez les générations de faux-chrétiens amenés par les adorateurs de mono-cultes de personnalité. On ne doit donc pas plus laisser faire les errements de ses hierarchies dans le domaine religieux que dans ses autres champs d'activités (citons parmi d'autres exemples : si on se prétend "chrétien", on ne doit pas laisser faire les ventes d'armes).

A1b6a - Le gospel de Nazareth (porté par les tribus du Négus) qui parlait de Issa (en prononciation arabe) et non de Yeshua (on irait donc plutôt vers le petit grain du désert Iss [A1b6b] ).

A1b6b - Les noms du désert sont souvent explicites.
  Et même quand ils ne le sont pas (comme dans l'expression "perle du désert". Les thomas ne manqueraient pas de relever "Y a t-il des perles dans le désert ?"), d'autres peuples peuvent y voir des significations (et dans les weltanschauugs des déserts il y a une foule d'images mentales qui leur sont associés pour leurs habitants : mers bénéfiques, couleurs chlorophylliennes des végétaux des enclaves, villes, etc.. . Les déserts sont très peuplés).

A1b7 - C'est à dire de la communauté de Marc au désert.

A1b8 - Issa, qu'il n'a jamais vu.

 On ne peut donc pas énoncer ce genre de phrases : "Paul en parlant [de] Jeshua" (si vous ne pouvez retenir qu'une chose, retenez celle-là).

 Or les premières constructions (dites) "évangéliques" en sont pleines.

A1b9a - le 'Sauveur' [A1b9b].

La première incarnativité de Yesu (via le premier baptème venant de lui que prodiguait John l'Ancêtre) était de couleur de peau noire, ceci rappelant que le règne de la déesse zoulou [1 - Une des grand-tantes akas descendant de Lashmi, elle-même bantoue [1 - Mais ceci ne peut être entièrement affirmé pour toutes les premières extinctions. 2 - Il se peut qu'il y ait un sens moins apparent dans la parole du messager "Gott ist mitt Afrika" aux oncles maliens de Trappes, relativement à la suivante (jusqu'à plus de 90% de pertes rien n'est perdu, battez vous vaillamment [en respectant votre prochain(e)] ) ]. 2 - Dont le "y" est proche mais plus récent) s'incarnait encore avec les premières tribus. Mais cela évoluera avec celui que certaines tribus d'amérique latine verront progressivement comme un yeshua d'une tribu juive toute casual (noter l'homonymie avec quetzal .. [A1b9c], racine qui pourrait aussi être l'ancêtre .. si l'on tient absolument à se cramponner à un petit élève).

 Le fait d'avoir presque réussi à occulter durant 2000 ans ce fait de la part des paulistes n'est pas à leur honneur, d'autant plus qu'ils se sont peut-être trompés de cible [A1b9d].

A1b9b1 - On peut penser qu'un de ceux qui en auraient une potentiellement grande attributivité serait celui [A1b9b2] qui répondant à une proposition d'une dame S. [A1b9b3], lui répondit : "Je pense que c'est trop tard, car ils ont désormais repris leur respect" (ceci ce déroulait durant la page de libération verte de la P.I.).

A1b9b2 - Le seul peut-être sur terre.

A1b9b3 - A propos du respect que les partis néo-coloniaux (ou post-coloniaux) du nord devraient désormais avoir envers les peuples du sud (voir archives facebook).

A1b9c - ceci est peut-être relatif à un automne, mais l'Espoir est immense.

A1b9d - Le Yesu indien sera(it) toutefois encore escorté des premières tribus.

 Preuve ? que la Déesse "a été" .. "est" .. et "sera" .. (d'une évidence qui nous montre en enfonceurs de portes ouvertes) .. infaillible.

A1b10 - Parmi les quatre écrits longtemps présentés comme tels "évangiles" , mais le seul corpus valable, écrit par Marc, n'étant malheureusement composé que de quelques lignes perdues, comme le rappela M.P. au printemps 2011.

Voir aussi

A1b11a1 - Venant de la mer [A1b11c2] [A1b11b].

  En ce qui concerne par contre le recueil de Nazareth [A1b11c], par sa sombre sobriété [A1b11d] il ne devait pas être particulièrement enthousiasmant. En sus de la description de l'enfance de ce Iss ou Issa, il fut complété par des préceptes moraux devant être suivis par un écolier israélite monothéiste de l'époque , dans la tradition de Moîse et d'Aaron [A1b11e]. Cet écolier reste encore de nos jours difficilement visible comme une figure charismatique plus sauveuse que d'autre [A1b11f]. Mais par défaut de figure à l'horizon, on a pu par exemple choisir de le récompenser en lui présentant comme prix, un catalogue de qualités officielles [A1b11g] [A1b11h]. Ce qui faisait facilement passer la pillule de l'utilisation de sa nouvelle renommée à l'extérieur [A1b11i] (de nos jours on produirait : "Voyez nos excellents écolier(e)s qui étudient dans de mauvaises conditions. Nous réclamons des subventions pour des lieux appropriés").

A1b11b - et reconnu par M.P. qui, en ce qui concerne les communautés suivant les jeshua fleurs (pas spécialement plus christiques que Elie, Mohammed ou Bouddha), suit les dires du supérieur de la communauté de Marc qui reconnut en son Grand, la voie de John l'Ancien, pavée de multiples ressortissants préservateurs.

A1b11c1 - Un recueil de prescriptions comportant en première page la filiation à la façon d'un "livret de famille", puis continuant en donnant quelques préceptes simples afin de préserver les écolier(e)s des mensonges des gens de Nazareth.

  Le micro-corpus de Marc qui tient quant à lui de référence pour l'Alliance, selon le haut cercle intérieur des conseiller(e)s n'est pas de la filiation d'Eva, et on hésite à qualifier ce dernier étant donné qu'il est mixte - puisqu'il raconte d'abord l'enfance d'un certain Iss ou Issa [A1b11c2] [A1b11c3].

A1b11c2 - Plus avéré en tant qu'appartenant à une tribu africaine ou africaine élargie en tenant compte de l'Inde (le voir en classe ici).

A1b11c3 - Noter que les Dissociativité et Associativité ne sont pas accessibles aux êtres matériels mais seulement aux Etres perméants comme Gabriel.

A1b11d - Egalement pronée sur facebook par (le) P.M.S. pour un certain Obé qui n'en tint pas compte.


 
 
 

A1b11e - Grosso modo la description d'un écolier studieux [A1b11i], mais un peu un fastidieux catalogue de prescriptions d'un strict israélisme d'un point de vue extérieur (l'image ci-contre paraît être en contraste mais ni voir aucune intention, juste que les conceptions d'ouvertures (du monde) peuvent être distinctes et propres à chaque tribu ou famille de pensée).

Voir aussi

Note : on ne sait pas encore pourquoi à un moment donné le dessin d'un écolier put ressembler étrangement à un dessin aztèque (toutes les ouvertures sont dans la jeunesse [c'est à dire à peu près, la grande Faute est à nous, les adultes] ).
 
 
 
 
 
 
 

A1b11f - Avéré de type christo-logique (comme tant d'autres accrétions de croyances), ou christique (la ou les communautés s'agglomérant autour de croyances sauveuses, plus ou moins dangereuses car n'étant que des déclinaisons de cultes de personnalités menant aux ultra-manichéismes sectaires et exterminateurs, non pas des figures qu'elles révèrent).

A1b11g1 - Attributs espérés pour un sauveur [A1b11g2] comme en inventèrent toutes les civilisations en attente d'une ouverture ou d'une délivrance.

A1b11g2 - "Pouvant arriver avant l'heure" (du fait des souffrances infligées par les romains à la communauté).

A1b11h1 - Par exemple une naissance classiquement dite "miraculeuse", genre de relations à propos d'événements qu'on avait déjà vu en Corée et au Japon [A1b11h2].

A1b11h2a - Mais il a bien fallu qu'il traverse un bras de mer [A1b11h2b] pour arriver dans ce qui était l'Arabie orientale de l'époque.

A1b11h2b - Rappelons d'abord qu'à la suite de Pline, on parla en occident de l'Inde cisgangétique ou Majeure, et l'Inde transgangétique ou Mineure.

Hypothèse no 1

 "A partir d'une partie de la (néo) Assyrie".

  Certains exégètes prolongaient jusqu'en Ethiopie (inde mineure) l'origine de jeshua, d'autres disaient que c'est du fait que la haute mésopotamie cessa d'être le foyer d'un royaume puissant, un événement inédit depuis plus de mille ans, à la chute de l'empire Assyrien donc, qu'un "prophète" (prosaïquement un jeune marcheur pélerin survivant plus tard glorifié sous ce terme) aurait été suscité dans cette région.

Hypothèse no 2.

  Pour une raison inconnue (dans doute de repos pour une jeune femme enceinte) "la famille aurait remonté de bout en bout un trajet d'abord maritime puis fluvial (euphrate) en effectuant un crochet par la Syrie actuelle. Peut-être jouait-il également une question d'entraide de la part d'une famille batelière juive, et le fait que les déserts à traverser auraient été jugés peu fiables et chers en comparaison".

 Du fait de l'inexistence de preuve (le guèze ne remonte probablement qu'au 3è siècle AJC et contrairement aux tribus perdues mentionnées par ce site les falashas, si Jeshua en avait été issu, n'ont pas eu une perception claire et unique du lien entre eux-mêmes et leurs ancêtres supposés), cette hypothèse est rattachée aux branches pauliennes (elle pourrait correspondre en sens inverse partiellement à une partie de voyage "touristique").

Version des archives (très partiellement entrouverte).

 Les fondatrices et fondateurs ont apparemment suivi la piste de l'Inde cisgangétique (voir Question de validation soulevée par le vieux colonel, qui aurait été apparentée au fait que la prophétie disant que le royaume de david et [le nouveau] "salomon" irait de l'euphrate au torrent d'Egypte, ne se voyait pas).

 L'Alliance a suivi les indications que l'enfant était déjà né, l'hypothèse précédente ayant été probablement infirmée par une mission lançée par la Famille.

A1b11i - Sans aller jusqu'à parler d'une manipulation, car on a très peu de renseignements sur ce qui a pu être un petit syndicat, profil auquel ressemblaient les deux autres grandes associations (les saducéens et les pharisiens. Voir période précédente de l'écolier).

 Qu'il ait plus tard pris peur et qu'il ait fallu le protéger ou qu'on inventait une fin factice (édificatrice) à son histoire, l'important est la communication du canal de Lahore.

Ecole analogue, encore de nos jours

A1b12 - Il y en aurait eu quelques uns, décrits de façon éparse dans la littérature judéico-essénienne, mais qui ne sont pas décrits comme tels. Ceci fait pencher en faveur de la petite commauté priante pleine de ferveur (celle de Kepha).

A1c - Mais apparemment contre la volonté d'une branche orthodoxe majoritaire pour qui cela ne pourrait pas encore être le temps du Messie avant 2000 ans.

 Se souvenir de toute façon qu'en étant en dehors un peu au loin, à la fois en dehors des histoires multiples contestables autour d'un Jésus (Y1, Y2, Y3 ?) et en dehors de l'autre arbre paulien (ou pauliste) ultra-manichéen, en étant même plus loin que de nouveaux jalons trompeurs de fausses filaitions historiques, en ayant bénéficié de certaines sources l'Alliance a résolu la conjecture de "fin des temps" et n'est pas dans ces mondes manichéens.

A1d - On fit opportunément "mourir" cet être si diaphane le moment venu pour arrêter la description intenable de cette histoire (mais il est également possible qu'une secte secondaire ait convaincu un membre du bienfait pour elle, qu'il y aurait à ce que l'un d'entre eux meure comme un martyr).

A1f1a - Certaines pieuses résistantes ont alors dit : "On s'approche alors de la vraie vie de Y2 que nous connaissons bien et non de Y1 semble-t-il. Il se présentait autrefois comme pasteur et il a même tiré des africains d'affres psychologiques en officiant une messe verte en enseignant à s'appuyer sur des frères arbres et à entrer en communion avec leur esprit. Cela nous a toutes et tous beaucoup soulagé(e)s" (on comprend bien qu'un membre probable d'une tribu perdue ne s'appuyant que sur ses savoirs ne ressemble en rien pour nous à un paulien ou aux pauvres chrétiens du nord laminés [par exemple on les oblige à perpétuer encore que le massacre de frères et de soeurs chrétiennes à Constantinople, orthodoxes ou Cathares, était bien] par la connaissance défigurée qu'on leur a transmis).

Une autre - "Le Supérieur n'a pas délivré toutes ses connaissances. Sans doute pouvait-il officier à certains moments comme un pasteur, à d'autres comme le M., etc. , le tout dans la modestie générique des supérieurs boudhistes, mais peut-être qu'il y avait parmi eux des catégories minoritaires que nous ignorons" [A1f1b].

Cadre - "C'est vrai que nous avons à l'idée l'image de la préparation d'une fête foraine : on soigne d'abord les animaux puis on plante les tentes, et enfin on accroche des lampions et des guirlandes de bienvenue. Ensuite on dispose la ou les attractions principales. Nous arrivons et nous sommes émerveillés par elles. C'est bien le contexte, c'est à dire les guirlandes qui nous ont préparé à cette atmosphère féérique. Il suffit que ce soit un éléphant nain (ou présenté comme tel), un bébé ou n'importe quel autre sujet. Mais s'il n'y avait pas eu ces guirlandes et ces messages rutilants qu'aurions nous vu ? Un éléphanteau ou un bébé tout à fait normaux".

L'utilisation des lampions est juste la démarcation quand on sait que personne n'a de connaissances supérieures aux votres sur le (prétendu) phénomène à propos duquel on bonimente. En comparaison d'autres peuples ayant réellement des connaissances en astronomie (zoroastriens, mayas, etc.), les paulistes n'avaient aucune connaissance supérieure à des acrocheurs de foire faisant leur métier : Ils croyaient que les étoiles étaient accrochées comme des lampions sur un rideau. Contrairement au prêtre aztèque qui débarqua à Catharge pour aller rencontrer son homologue zoroastrien et que Mohammed rencontra peut-être au passage, ils en étaient donc à la connaissance zéro en astronomie et même de l'idéologie en ne pouvant pas prouver qu'ils ne souhaitaient pas autre chose que se comporter autrement que comme de pseudo argumentateurs de foire ou des charlatans subjugueurs, reprenant simplement une mise en scène pour faire ressentir un frisson aux foules en face d'un phénomène construit comme merveilleux. On comprend mieux dès lors pourquoi tous les vrais prêtres de la terre (zoroastriens, mayas, sages africains, chamanes, etc..) les ont tous répudiés comme charlatans ignorants devenus dangereux.

A1f1b - Les paulistes poursuivants, comme avec l'église celte, les premiers écologistes (les "bons hommes" et "bonnes femmes" comme se nommaient entre eux les cathares, etc..), essayèrent subrepticement de présenter M.P. comme étant "en réalité un prêtre vaudou" mais c'est un de ses amis Hanz Christoph Buch qui dans son livre "Ombres dansantes" raconte.

A1f2a - L'apparition de ce bébé dans le désert désormais resituée et oubliant les textes des paulistes, il faut donc se pencher sur les témoignages des mages africains (retenus par les tribus perdues) et que les paulistes tout à leur obsession de "grandeur" (celle de massacrer les enfants des cathares .. puis tous les autres enfants de la terre via des inventions du type végétaux stérilisants [A1f2b] ?) ont cru qu'ils ne réapparaitraient jamais.

D'une part l'écclésia familiale avait des connaissances précises concernant un certain delta de différences de dates entre la conjonction des astres décrite dans l'ancien testament et qui serait celle qui apparu plus tard [ce qui ne prouve rien quand aux qualités d'un éléphant, d'un arbre - quoi que - ou d'un bébé, mais plutôt qu'il y a bien eu une relation suivie entre astronomes zoroastriens et indiens].

D'autre part, ces fameux témoignages qu'on retrouve un peu partout en Afrique.

[..]

Par conséquent, il semblerait que ce jeune ait pu être dans la parenté de [..]

A1f2b - Ou autres de même acabi, qui ne peuvent être imaginées que par des sectes isolées de toutes les civilisations et ne pouvant avoir par conséquent (presque) aucun(e) fondement/connaissance réel(le), et ayant tout remplaçé par le culte de soi et la tactique d'employer un énorme baton "enveloppé par de jolis mots" - dixit supporteur -.

A2 - "Du fait à la base de son ascendance de bonne famille)", il aurait été vu comme un rival potentiel des dauphins officiels en tant que chef de communauté. Mais il ne s'agit là que de l'histoire de ceux qui n'ont connu que sa vie sous les papiers de myriam et Joseph. Pour les autres, selon un grand classique, ce n''était qu'un métis tout à fait banal (selon ses copains de classe). Le jugement "enfant adopté", "usurpant", "sans légitimité", etc., n'appartient qu'à un monde d'adultes.

 C'est ainsi que ce n'est que bien plus tard seulement  (du temps de la problématique de sacrer d'office charlemagne), du temps des retravailleurs pauliens (les "copistes"), que les questions de "prétention à un  royaume", de nomination "d'un roi" vinrent s'insérer dans les écritures, alors qu'il n'y en n'avait rien 5 siècles auparavant ou dans un contexte toalement étranger à l'écolier.

 La différence avec les écritures d'origine ne fit que s'agrandir. Plus tard d'autres sectes, les nazis, arrivant aux conclusions ultimes de ces bouts d'histoires racistes rajoutés, ne virent plus du tout ses qualités mais seulement ses origines biologiques.

 (à l'origine, avant les pauliens ses qualités expliquaient qu'il n'avait pas la moindre vue sur un trône terrestre).

1a - Le sentiment de reconnaissance procure toujours un immense bienfait (pas matériel en premier) [1b].
  Cependant ce sentiment de plénitude acquis, du fait de la confiance en soi, peut mener plus tard à un établissement.

Image : Docteur Essénien visitant des malades.

 (et accessoirement, Marie Madeleine dans sa jeunesse - toujours présentée comme une femme infâme par les paulistes ignares. En dépit de leur version selon laquelle elle n'aurait pas eu la moindre vue sur un jeune médecin Essénien prometteur de passage l'examinant [1c], elle n'était ni stupide ni diablesse).

1b1 - C'est pourquoi, suite aux premières filiations, il est recommandé de passer au stade "d'essayer de voir les difficultés que voit l'autre" (et non pas faire de la charité, qui s'est avéré en réalité faire de l'assistanat, puis engendrer le mépris, puis la haine, puis les massacres de millions de personnes).

 Par exemple, si au moment de quitter le bureau et de partir en week-end vous recevez la demande d'un collègue connu pour être simple et avoir des difficultés, vous pensez : "C'est un simplet. Il va me fatiguer juste avant le week-end" cela va effectivement être un moment difficile. Mais si vous pensez : "J'aime voir à travers les yeux des simples. Quelle (petite) lumière ne vais-je pas encore avoir la chance peut-être d'entrevoir une nouvelle fois [1b2] ? Il y si longtemps que je n'ai pas eu cette chance .." votre vie va reprendre (ou continuer) dans une évolution hors de l'ordinaire dont peu de gens bénéficient dans les époques de doute (et encore plus dans les périodes de décadence). Et si on vous demande plus tard votre avis à propos de votre "week-end" passé, vous risquez bien de ne plus considérer qu'il aurait pu ne recouvrir qu'un enchaînement de matérialités.

1b2 - à travers lui (ou elle).

1b3a - Certaines Personnalités de l'Alliance songèrent à partir de cette époque à restorer le christianisme vrai, d'avant le 3è siècle A.J.C. : un christianisme tolérant, acceptant de gérer des mosaïques comme le Cid, et même admettant plusieurs messages a-manichéens à parité (si à différentes hauteurs, à l'appréciation de chacun(e) ) comme non incompatibles [1b3b], et dont les premières phrases d'un vrai credo seraient par exemple :

- "J'accepte le baptème de John l'Ancien et je me reconnais de plusieurs filiations porteuses qui ont chacune assumé leur tâche en leur temps. Je n'exclu aucune filiation portant secours aux mères et aux enfants sans me soucier de leur titre". Ou bien : "Je crois au service a-manichéen de l'humanité (bien entendu j'adhère, je crois aussi en plusieurs nabis et clairvoyants a-manichéens [citer les grands nabis, clairvoyants, porteurs prophétiques. Par exemple (au début du 3è millénaire) : Bouddha, Elie, Mohammed, les jeshua fleurs, le mahdi (équivalent de "sauveur" vert pour simplifier, etc.).

- Je m'engage à ne pas commettre d'actes violemment manichéens (sous aucun prétexte, en leur nom ou autre) et je suis conscient que j'ai abjuré le manichéisme.
- Etc..

1b3b - Voir aussi

1c1 - Les néo-sumériens ne faisant qu'un avec la (basse) matérialité (niant l'humain) n'hésiteront pas à dire : "Nous voyons plutôt ici ce yesu/jeshua marchand d'esclaves" [1c2] (il s'agit ici du premier jeshua, inspirant à de nombreux suivants à se réclamer de lui et à porter son patronyme) tendant ici à brosser le portrait d'un Rimbaud (à la fois négrier et poête) et d'autres commerçants analogues dans le monde grec antique [1c3]. Mais il ne faut pas non plus glorifier ce Yesu s'il a existé autrement que virtuellement par recomposition de l'Ancien Testament.

1c2 - Une esclave particulièrement consentante apparemment (qui a pu être une arrière-grand-mère de Magdalena, et tout autant noire que Yesu, ce que ne montre pas l'aquarelle. Le fait que l'aieule putative ait été aussi noire que la femme au désert que le dernier jeshua rencontra a particulièrement aidé les pauliens à pratiquer un collage de leur deux biographies). Pour trancher il faudrait connaître les origines de cette image et ses fondements (apparemment bien connus de la famille Cephas/Pierre car il n'y a guère de témoignage de Cephas dans ce sens. Il semblerait que ce ne soit qu'un nième avatar de la diabolisation de Magda sous forme de prostituée par les Paulards et les sectes faussement évangélistes équivalentes).

1c3 - Nous devrions alors les remercier pour commencer à dresser un tableau plus réaliste par rapport aux grecs (il y a quelques raisons de ce type qui font que l'Alliance perçoit mieux de nos jours les positions des fondateurs qui ne voyaient dans Sathan qu'un diable à un peu plus de 97%, raison de la lettre supplémentaire [1c4] ) et à leurs affidés tenant leurs attitudes de menteurs à double-face de ce monde.

1c4a - Et par ailleurs on n'est "Satan" que par les réalisations, pas par les suppositions (une "sorcière", un enfant "diable", un(e) "adultérin(e)" [1c4b], etc., une personne diabolisée au sens général, cela n'existe pas). Ce sont les réalisations qui créent les ruptures d'univers, pas les intentions [1c4c] ).

1c4b - L'était-il (elle) dans l'intention ?

1c4c1 - Qui peuvent être combattues par d'autres si elles vont dans le mauvais sens [1c4c2]

1c4c2 - Voir aussi la création (les fondements) des réseaux modernes dont les implications qui en découleraient furent [..] analysées avec minutie [1c4c2b] et pensés profondément [1c4c2c] par les fondateurs et fondatrices, le monde (non totalement) manichéen apportant curieusement [1c4c2d] sa contribution par sa réalisation.

1c4c2b - En anglais : thoroughly analyzed

1c4c2c - Avec avis amical favorable.

1c4c2d - Si l'on peut dire, après l'extermination de dizaines de millions de (ses) créateurs et de créatrices ..

2 - Ami du cousin de Yeshua et qui lui ressemblait beaucoup. Le prénom Loren vient du Basque, mais pour les jeunes Fanta (prénom malien à l'origine du qualificatif fan), la thèse que le scénario du film Retour vers le Futur, mentionnant l'infortuné capitaine d'industrie apprécié De Lorean - voir photo de sa voiture près du chateau - soit compatible avec cette filiation patronymique ancienne, est accepté. Les résistantes l'ont fait dériver du nom Oreille/O'Reilly.

3 - Traduit du copte. Il existait un synonyme de Tour operator. Elle connaissait un autre de ses cousins habitant apparemment le pays Basque.

4 - Coquille originale iciduy texte éliminée. Voir aussi ci-après.

 Ce quartier de la tour devait être très loin de son village, mais sur la route du périple.

5a1a - Notez bien le profil de la découpe des troncatures du nouveau testament : nous avons ici affaire à un voyage d'amoureux non mariés. Le profil de quasiment toutes les troncatures (et sinon inversion totale des faits [5a2] ne vous rappelle-t-il pas celui de puritanistes antiques acharnés ? [5a3]. A noter que ces tenants ne savent même pas pour la plupart qu'ils se rattachent à un christianisme d'après le 3è siècle, un christianisme inventé donc (ou se raccordant à un certain Yeshua pour honorer le souvenir du cercle de Cephas qui n'en demandait pas tant).

Un christianisme sans Yesu (ohne Yesu) est une autre question [5a4].

5a1b1 - Ce qui a attiré l'attention des analystes sur cette façon de voir fut l'interjection soudaine d'un espion pauliste qu'on n'avait pas détecté. A l'admiration qui affleurait de leur conciliabule à propos de Marie Madeleine "une femme libérée avant la lettre" [5a1b2], ils sursautèrent :

Pauliste - "Oh non, ce sont des diablesses ! Que Dieu préserve ma vie de pénitent !"  [5a1b3c].

 Ceci leur rappela un autre épisode au Japon dans les temps anciens où un autre papaliste avait dit une parole exactement semblable puis avait ouvert sa fenêtre en disant : "Nos amis les antéchristiques [5a1b3b] ont-ils maintenant libéré le monde ?" [5a1b4].

5a1b2a - Ceci met en évidence le problème profond que les paulistes causent à la communauté qu'ils maintiennent sous leur coupe en n'autorisant pas les personnes d'avoir plusieurs conjoint(e)s [5a1b2b] quand c'est nécessaire pour leur survie ou celles de leurs enfants.

  Il y a aussi des trous de formation évidents chez certains musulmans. Par exemple, l'attribut 'moitié' d'une femme ne concerne que la partie physique, pas la partie spirituelle (charge aux grands uleimas à la suite de ceux du 3è islam, de combler les trous de diffusion de connaissances actuels).

5a1b2b1 - Symboles de tolérance tout autant que de responsabilité dans la prise en compte de la pauvreté. Dans le (deux) tiers-monde, on y voit souvent des hommes qui ont les yeux ouverts sur la réalité et les problèmes des femmes, et non des hommes fermés et massacreurs, au coeur sec. Bien entendu cela risque d'être plus difficile dans le futur à cause des problèmes, mais il y aura toujours une place pour la mise en commun des efforts (dans les sociétés temporairement ultra-favorisées où sont apparues l'individualisation, on a vu apparaître la sur-médiatisation de qualificatifs favorisant des valeurs de nombre d'individus dans un couple tendant vers 1, comme "viols", "pédophilie" [5a1b2b2] , etc. , alors que du fait de l'hypocrisie pauliste les jeunes gens ont l'autorisation de courir quasiment dévêtus dans les rues. D'après le supérieur "il s'agit d'un immense malaise". (S.D.). "Ces sont sociétés sont déséquilibrées en surface à force de vouloir vouloir lutter contre les papalistes et les jacobins massacreurs". (Tous) "Nous avons affaire ici à un pouvoir de propagandes immenses". Des sympathisants : "Ces sociétés ne sont-elles pas attaquées par des souches de virus malfaisantes ?".


    Cas no 1 - Selon le jeune : "Je fut élevé par les résistantes (ce fut mon paradis)".

Cas no 2 - Il y a paraît-il 7 millions de personnes seules, ne serait-ce qu'en France. Selon un point de vue de société familiale, n'est-ce pas une calamité ? Ne serait-il pas possible d'effacer entièrement ces directives paulistes privantes d'autrui et d'instaurer une philosophie (de laisser faire le) bonheur (des gens dans ces régions) ? Un couple heureux (que les paulistes laisseront enfin tranquille) ne sera-t-il pas plus capable de faire des dons altruistes aux autres et même aux autres gens de tribus lointaines - vivants eux-mêmes en couples ou en fratries élargies - et visiblement heureux - qu'il comprendront désormais mieux, et de retrouver la compassion pour tous les enfants de la terre dont les paulistes ont voulu totalement les priver ? Et tant d'autres problèmes que les paulistes [5a1b2b3] anormaux soulèvent à tous les peuples de la planète : le pouvoir manipulatoire maléfique, etc. . Trop de déséquilibre d'autorisations entre les sexes (interdications imposés par les paulistes), tandis qu'en même temps on favorise que les jeunes gens désormais uniquement préoccupés de leur toilette, n'apprennent plus rien sous couvert de leur liberté [5a1b2b4], cultisme du brillant qui ne favorise que l'égotisme le plus sévère et le plus perpétuateur du défrichage de la planète [5a1b2b5], c'est l'introduction du monde de la mode et du manequinat le plus extrême. Du fait de la fermeture aux autres connaissances du monde [5a1b2b6], les pouvoirs des jeunes générations se sclérosent. Mais en face d'une privation si grande, on entend le prétexte renversant de ces paulistes : "Nous faisons la guerre à l'extérieur pour que les jeunes gens là-bas aillent à l'école !" [5a1b2b7]. Il est donc clair que les jeunes générations occidentales n'ont rien à voir avec les prêtres paulistes.

 Dans les multiples places de réflexions de l'Alliance humaniste naissante (voir les nouveaux districts porteurs de la régénération) on commença donc de se poser la question au début des années 201x : "Ne sommes nous pas quant à nous capables d'aller plus loin ?" [5a1b2b8].

Deuxième partie

 Après que quelques parties blasphémées aient présenté leurs idées, le supérieur repris - "Je pense qu'il maintenant temps de parler de la dépendance fusionnelle.

 Chacun et chacune n'a t-il (t-elle) pas pu observer combien les enfants jusqu'à 10-12 ans se tiennent le plus près possible de leurs parents, dans une sorte d'avidité affectionnelle ?

 On pourrait penser d'après les discours de sectaires diviseurs que les enfants ne peuvent avoir qu'une relation antagoniste avec autrui, ne cherchant qu'à s'éloigner des adultes. Mais jusqu'à cet age les parents ont besoin de trouver mille procédés pour retenir des enfants qui ne rêveraient que d'être "libérés" selon le terme révélateur "d'émancipés" ?

 Nous voilà donc dans la description de la vie réelle.

 Une vie où les enfants dans un cocoon qu'ils ont toujours connu ne cherchent pas le moins du monde à s'en "libérer" mais au contraire à vivre dans ce monde merveilleux le plus longtemps possible (observez-vous au passage les premières réticences en vous à la vue du qualificatif "merveilleux" ? Posez-vous la question d'où proviennent ces réflexes de diabolisations).

 Toutes les bibliothèques de cet univers ne suffiraient sans doute pas à décrire ce monde ..

 Et pourtant les promoteurs de manichéisme et d'invidualisation égoïste, concurrentialiste envers son voisin ou sa voisine au dépens de la terre, en parlent-ils ?

 Et par ailleurs si on retient que chaque enfant est un monde, alors combien de mondes ont-ils été défrichés (ôtés de leur vie) ?

 Si ce volume, ce contenant de sens, est bien plus grand que d'autres sujets, grand ou très grand donc, pourquoi vous présente-t-on les choses comme avec un carton sur le nez entre les deux yeux (ou avec avec une oeilllère sur un des deux de façon que celui-là ne voit qu'une nuit), et des phénomènes ultra-minoritaires plausibles ou brillants devant l'autre ?

 Quelle serait en réalité la proportion des phénomènes graves ou importants à traiter entre les deux catégories ? Et ces phénomènes (plus) graves et importants (à réprimander et dont on devrait demander correction sans doute), dans quelle catégorie seraient-ils ? Dans celle qu'on vous présente ou dans celle que vous venez d'oublier à l'instant ?"

 Et en tant que supérieurs, pensez-vous que nous allons entrer dans des pings-pongs entre réparties sur les sujets hameçons, uniquement destinés à plaquer les humains et humaines au sol dans des cases de pensées prédéfinies ? Et vous de mêmes, devez-vous  continuer à être magnétisé(e)s par de faux problèmes ou devriez-vous au contraire secouer tous ces faux arbres afin de régénérer et sauver la planète ?"

5a1b2b2a1 -  La première fois qu'un supérieur qui venait juste d'arriver émit en assemblée "qu'il faudra bien un jour que les processus de démanichéisation commencent à être mis en oeuvre dans les territoires jusque là sous l'oppression hyper-manichéenne paulienne", il vit un contradicteur (dont il ignorait que c'en était justement un) lui dire :

  Pauliste - Mais ne savez-vous pas que tous les occi(s)dentaux [5a1b2b2b] sont des pédophiles ?" (il croît qu'il a affaire à un sauvage inculte sachant tout juste éructer, qui n'aura jamais le plus petit échange avec des européens. En déviant de sujet il pense également faire coup double, ce commandant des puritanistes, et qu'on ne parlera pas du tout de lui en oubliant totalement la monstruosité du massacre des enfants Cathares) ).

 Dans un coin de la pièce un senior de (la nouvelle) galilée s'affairait pendant ce temps à réceptionner les petits paquets d'encens qu'il faisait régulièrement venir du Cambodge (rien de surprenant à celà, les habitudes de la route de la soie continuent [voir grande et petite régions de communications] ).

Supérieur - "Ah bon ? j'ignorais ce fait. Dans nos rivages lointains nous avions bien entendu que les jeunes descendants blancs africains avaient de bonnes valeurs de protection des jeunes générations et qu'ils les aimaient tendrement. Je suis heureux que vous me confirmiez ce fait" [5a1b2b2c] (c'est à dire, "je ne crois pas du tout à vos frénétiques tentatives de diabolisations, notamment parce que nous savons très bien qu'un autre de vos procédés favoris - à part la plus horrible justification d'extermination d'autrui de tous les temps, le civis pacem para bellum - est de monter en épingle un cas sur des millions, un cas ou quelques cas qui sont donc une exception sur la masse, alors que dans votre barque (immensément) alourdie il y a le poids de millions d'enfants et de mères (pacifiques s'il fallait l'ajouter) exterminés de provenance de tous peuples, eux dont vous ne parlez pas, vous les commanditaires").

  Et c'est ainsi que d'un côté on nomma "f.n.v." (quelque chose comme féroces néo victimeurs) en traduisant de l'appellation d'origine (voir aussi), et de l'autre (du côté des S.D.) on continua la classification du supérieur  [5a1b2b2d].

5a1b2b2a2 - L'obsession des serviteurs papistes doir venir du moyen-age européen durant lequel ils étaient exclus de tout ce dont ils fantasmaient. En effet dans les "chateaux" (souvent des sortes de grosses fermes fortifiées) ouverts aux quatre vents il faisait extraordinairement froid les hivers. Aussi le seigneur et lesdits "serfs" (hommes, femmes et enfants) se serraient-ils souvent tous ensemble sous un gros édredon, les uns contre les autres [5a1b2b2a2b] (la réalité est loin des clichés ultra-diabolisateurs. Le problème est qu'il n'y eut probablement jamais un papaliste avec eux et qu'ils se sentirent exclus [5a1b2b2a3] ). Dans ces histoires naturelles de temps à autre les rumeurs, sans en vouloir exagérément au seigneur disaient parfois : "Le seigneur s'est trompé .. à droite .. ou à gauche .." (dans les champs). Tout ceci n'est évidemment pas compréhensible pour qui ne peut pas même imaginer les ententes implicites qui ont pu exister parfois entre certains exagérément montrés comme "valets" (soucieux de plaire ou de se débarrasser de fardeaux - comme des dettes trop pressantes -) et d'autres exagérément montrés comme "seigneurs" oppresseurs, tandis que la plupart du temps les relations entre les uns et les autres étaient parfaitement normales. La vie dans les "chateaux" ruraux se situait donc quelque part entre la famille et l'autorité unique et non dans "l'oppression forcenée .. atroce, etc." blanchissant miraculeusement de tout pêché le clergé qui se complaisait dans l'absolution des guerres, les bûchers de femmes, les marches à la mort d'enfants sous bannière de "croisades", de bénir les esclavagismes et les hitlers anti-femmes de passage, la sodomie de jeunes enfants sinon de les faire exterminer par des moines-soldats à leurs solde (les temps ont-ils vraiment changé), etc. (les papistes ne dirent par contre jamais rien de mal contre les rois ou l'autorité durant 2000 ans. Posez-vous la question des fondements ici de la justice chez les paulistes). Finalement, peut-être que la liberté à la française, jeunes gens libres de porter les vêtements qu'ils souhaitent ou qu'ils peuvent (du fait de la pauvreté), l'attention aux jeunes mères célibataires dans le dénuement, mères elles-mêmes tolérantes de ce que veulent porter comme hardes leurs jeunes, etc., n'est-elle pas une lointaine réminiscence d'un temps où un(e) jeune adulte voire un(e) orphelin(e), savait qu'il (elle) n'était jamais loin d'un éventuel protecteur (un enfant ne vous le dira pas mais il préfère toujours être vivant) qui pouvait le protéger d'un papalard.

Voir aussi parmi d'autres exemples de situations très variées.

5a1b2b2a2b - Dans les civilisations matriarcales il arrive que ce soit l'homme qui soit violé (et qu'il ait tout autant l'impression d'avoir été dépouillé, "dépeçé", joué", trahi, .., dans son esprit ..). Les viols sont bien entendu des actes graves. Dans ces civilisations le sexe violeur n'est pour ainsi dire jamais puni. C'est donc une pression externe qui n'existe pas. Dans le cas des sociétés patriarcales pauliennes l'acharnement contre les coupables s'explique que parce qu'on se sent coupable soit-même. Les études scientifiques sur les autistes qui ne parviennent pas à s'intégrer parce qu'ils ne détectent pas les mensonges (et qu'un soulagement pourrait peut-être leur être apporté en leur apprenant à décoder les traits faciaux et attitudes de mensonge) et a contrario que si on a pu s'intégrer c'est parce qu'on sait décoder (au moins partiellement) les mensonges, apportent la preuve que si on cherche à monter en épingle des situations coupables/victimes c'est parce qu'on connaît soi-même de telles situations (et probablement parce qu'on cherche à se dédouaner). Il n'y a évidemment pas que les situations de viols qui tombent dans cette catégorie. On peut certainement également diagnostiquer que si certaines tribus ont un discours hypertrophié (et hyper-polluant pour les autres) pour se créér une image immaculée de civilisation modèle, on a la preuve qu'elles savent très bien qu'elles ont assassiné des femmes, des enfants et des personnes de toutes catégories en masse.

5a1b2b2a3 - Pour donner une idée de l'obsession du détournement des regards tournés vers eux et à quel point l'enveloppe du Nouveau Testament a pu être creusée pour remplacer son nectar par une nouvelle composition, il faut connaître ce petit épisode de Haïphong dans lequel la voix de John l'Ancien guida un Indien à travers un jardin dont d'autres (le green crusader, peut être l'interpréteur exécutif que mentionnent certaines archives, Nara, etc.) découvrirent plus tard qu'il avait été voulu la métaphore éclatante dudit Jardin des Oliviers. Quand le Grand Indien (de lumière couvrante de yeshua) passa l'entrée du jardin à cette heure très sombre déjà par rapport aux alentours encore dans la lumière d'un clair début de crépuscule, de nombreux villageois se regardèrent et se dirent entre eux : "Qu'a donc ce pauvre Voisin pour courir se cacher dans quelque endroit sombre ? Quelle dépression cyclothymique brutale [5a1b2b2a3b] l'a donc saisi ? Sa copine l'aurait-elle abandonné ?". Et plusieurs pères de chercher en hâte leur jeune enfant future brue à pousser dans les premiers rangs sous sa vue. Dans la version imaginaire ce jardin aurait été aussi longtemps désert que le Grand Indien (rejouant sans le savoir Yeshua) y aurait été. Dans la réalité, à peine quelques minutes s'étaient-elles écoulées, que la fébrilité des villageois de peur de perdre un parti fortuné leur avait fait oublié tout souci de respecter son intimité, et voilà revenant vers lui le village quasiment au complet en une petite horde brouillonne ne sachant comment faire pour se présenter les uns les autres et leurs souhaits (cachés mais) tellement évidents (avec leurs filles en avant).

[..]

(ndlr : voir la fin du petit épisode ailleurs)

...

 Maintenant imaginez-vous une seconde à la place de romano-sauliens ivres de jalousie et de déception en face de cette description, tout en tenant en leurs mains les derniers témoignages de la vraie histoire. Que seriez-vous tentés de faire ?

5a1b2b2a3b - Comme celui-ci.

5a1b2b2a4 - Faire attention ici. Il n'est pas mentionné que le Grand Indien aurait dit : "Je passai par là et ce fut l'occasion de revivre des événements anciens avec mon ami John" (même si les premiers cadres ont cru sentir qu'il y aurait eu un parfum de temps anciens jésuitiques quelque part. Ceci non plus n'est pas confirmé et serait du ressort des archives centrales). Il faut prier pour ne pas retomber dans un nouveau culte de personnalité captant toutes nos pensées et nous faisant exclure autrui à un point tel de mono-manie que nous préférerions de nouveau massacrer autrui en son nouveau nom, tout cela pour tenter de rester à tout prix dans ce nouveau culte mono-maniaque (les conséquences dangereuses des addictions pour l'entourage). La manipulation d'otakus fut une spécialité des nouveaux suiveurs de Saul le légionnaire (Paul en français). Préférons-nous des archanges aux pouvoirs supérieurs à ceux d'humains dans une description raisonnable telle qu'elle est faite ici, et préférons-nous donc propager modérément des cultes de personnes (non pas exagérement comme cela s'est fait depuis l'aube de l'humanité) en recommendant de les remettre à leur juste place (parmi les autres cultes de personnalités formant ensemble des déclinaisons inférieures par rapport aux êtres "ailés"), en disant seulement qu'ils sont prévalents ?


Image ci-contre : Autres endroits aimés par l'(amer)indien (car le fait d'être à terre et dans un endroit sombre, était une exception pour lui).

 Les enfants de la terre crurent à une époque que les fondatrices avaient blagué en utilisant loren pour suggérer l'oreille du Grand Indien attentive à l'Ancien John qui le tenait de façon invisible par la main (tel un jeune enfant), pour le guider dans le jardin [1 - Nous avons tous été enfants à un moment donné. 2 - Toutes les fondatrices et fondateurs ont eu plusieurs alias. 3 - Nous n'avons pas dit que le Grand Indien était aveugle ("à cause de l'alcool" susurrèrent les papalistes qui étaient bien informés sur les dégats qu'ils avaient produit) ]. Voir ici la vraie raison.

5a1b2b2a5 - Pour celles et ceux qui sentiraient où est le vrai vent et qui cherchent encore le point d'appui suivant, Yesu a t-il porté une croix qui n'existait pas de son temps ? (la "croix" est le premier symbole saulien, non de vrais chrétiens. Quel était le signe des vrai(e)s (nouveaux) chrétien(ne)s (après les pré-chrétien(ne)s de 0 é 250 DY environ) ? Si vous l'avez trouvé, quel élément ultérieur a pu guider la route de yeshua ? ).

5a1b2b2a6 - Et pourquoi une puissance ayant stabilisé une région depuis des décennies aurait-elle risqué le soulèvement d'une population majoritairement acquise aux yesu et jeshua ? [ce fait qui crève les yeux dans les écritures rescapées et même les autres, n'est jamais noté à côté de l'invention de sa saisie et de son accusation de nuit, un huis clos parmi une foule en quelque sorte (voir aussi, cas des Rosenberg, 2 parmi des centaines de millions en leur faveur, et qui les a assassiné, fournissant ainsi une dense matière sur l'emprisonnement, ce qu'est un interrogatoire rapproché, puis une mise à mort) ].

5a1b2b2a7 - Voyant que toute l'assemblée avait compris que le Supérieur tentait de son côté de faire oeuvre pédagogique, le pauliste tenta une dernière fois de démolir une résistante qui lui demandait des comptes - "Il s'agit plutôt de péda(n)golophilie". Cette dernière sortie montra son caractère vicieux car il ne tenta grâce à ses langues acquises que d'inférioriser ceux d'en face (traduction de "faire ngolo ngolo dans une case" = "faire l'amour dans une case").

 C'est pourquoi l'Alliance pense que le combat sera long puisqu'ils résisteront toujours dans la mauvaise direction et sans tenter d'ajouter leurs forces aux forces positives des autres peuples (en fait tous les peuples sur terre si on a bien médité l'exemple des Cathares, de la Kempa Vita, du soutien à Hitler contre les personnes juives avec la complicité de leurs bakufus affidés, etc.).

 Les deux directions ne sont pas compatibles (une autre saine direction ici) et il faut donc ignorer ces ultra-manichéens.

5a1b2b2b1 - (Allusion aux Cathares et à leurs enfants qui furent massacrés indistinctement, et par extension aux européens passablement victimes de diabolisations non calmées lors des conflits mondiaux). Un cas très similaire de diabolisation dans le domaine de la procréation survint peu après (démarrage de la destruction de la réputation d'un homme nommé D.S.K.). Noter que les paulistes n'accordent aucun respect à un homme agé, mais préfèrent battre le tam-tam en tenant pour coupables a priori les femmes et les hommes de la terre qui, chacun(e) selon chaque civilisation, se battent depuis d'anciens cathares [1 - Comprendre indiens, sages noirs de millions d'années, .. .  2 - Qui étaient déjà contre l'oppression imposée par ce genre de coupole diabolisante des individus et des peuples, et qui étaient pour sortir de ce cercle de diabolisations et pour la joie de vivre [5a1b2b2b2] ) et que la version de l'Alliance (en filigrane .. une nounou s'occupant d'un homme .. redevenu nouveau né ? [sur terre, la fille de ce dernier a aussi pour initiales C.S.K. et est sans doute une des seules a pouvoir témoigner si son père était bon ou mauvais] ) en est loin.

5a1b2b2b2 - Un cas classique de situation engendrant la polygamie survient depuis des temps immémoriaux lorsqu'un homme envoyé au loin mande une jeune femme restée sur place de s'occuper de sa vieille mère. Il arrive donc que la jeune femme séduite par l'amour filial de cet homme en tombe amoureuse et formule le souhait de partager l'harmonie avec lui et de devenir aussi sa femme. Mais quand on n'a pas de mère à s'occuper (*) évidemment ..

5a1b2b2b3 - (les ayant toutes éliminées)

5a1b2b2c - Il n'est pas évoqué ici le cas des néandhertaliens ayant précédé les homo sapiens, qui sont donc supposés avoir été les cannibales dont on a retrouvé les restes de repas parmi lesquels figuraient des os d'enfants. Mais la corrélation de ces actes n'est pas très précise ici.

5a1b2b2d - Après la conférence un jeune demanda au supérieur - "Quelle est le fondement de la différence entre les vrais chrétiens auxquels vous vous référez et les gens ou les individus que je pensais autour de moi être de vrais chrétiens ?"

Supérieur - "Les vrais chrétien(ne)s pleurent les victimes de toutes les régions de la planète en les considérant toutes égales. Les autres ne pleurent que les victimes de leur territoire, qui sont d'ailleurs souvent des assassins ou complices d'assassins présentés comme modèles par les chefs ultra-manichéens aux haut-parleurs. Une fois qu'ils ont séparés artificiellement les peuples, ils habillent cela avec de jolis mots comme "liberté", "démocratie", etc. . On ne peut que penser qu'ils utilisent une foule d'autres qualificatifs que parce qu'ils savent très bien qu'ils ne sont pas chrétiens. Et par ailleurs parmi les victimes qu'ils pleurent comme s'ils les avaient valu en ce qui concerne les innocents, il y a certainement un(e) ou deux justes qui auraient vomi de recevoir les fausses larmes de ces chefs d'orchestre assassins et hypocrites. Voir par exemple les dizaines de milliers de manifestants et de manifestantes contre leurs effroyables incursions sanglantes chez les petits pays d'Asie qui ont détruit arbitrairement les vies de millions de femmes et d'enfants".

5a1b2b3 - Les Premiers Cercles ont cru voir qu'à l'extérieur les paulistes faisaient porter le chapeau de leurs dizaines de millions de victimes aux jeunes descendants africains.

5a1b2b4 - Uniquement autorisée vers le culte du veau d'or et du massacre des autres peuples comme eux les prêtres. Ce qui engendre le risque que ces jeunes générations ayant été trop hypocritement brimées dans leur jeunesse, suite à ce déséquilibre de départ, de la perpétuation du manichéisme militariste par la suite, mais aussi des comportements cruels dans les couples (bébés congelés), et dans les conflits, etc.

5a1b2b5 - Qui par sa fermeture aux actions des tribus pour la défense des espèces et des ressources de la planète depuis des millions d'années, n'accorde désormais de valeurs qu'aux choses matérielles.

5a1b2b6 - Il n'y a de ce point de vue presque plus aucune connaissance d'enseignée depuis de nombreux siècles (les notions comme l'a-manichéisme ou l'apport des sciences des autres civilisations quant elles tentaient de suppléer à la privation culturelle imposée par les paulistes à l'occident n'y sont pas mentionnés. Et que dire de la maltraitance du sujet de l'humanisme et de tous les mouvements qui se sont opposés aux manichéisme et militarisme paulien ? Etc.

5a1b2b7 - En admettant même que ces autres jeunes puissent aller à l'école après la mort, serait-ce de plus ce genre d'écoles qu'on prétendrait leur préconiser ?

5a1b2b8 - voir comment dans leurs pays d'origine ils ont toujours été capables d'insuffler le cours de la vie des connaissances chez soi pour chaque famille, et de prôner que les jeunes gens des autres pays aillent à l'école et suivent les connaissances de leur propre société, envois celtes classiquement admirés.

5a1b3b1 - Dans les autres versions (relevant de faits plus ou moins bien compris selon l'Alliance [5a1b3b2], partant d'une confusion entre ante et anti, il serait aisé de voir une "manipulation camouflante du texte de Jean afin de dissimuler l'association avec Satan" [5a1b3b3]. Le schisme ne s'est opéré que plus tard comme nous l'avons fait remarquer. Le papaliste a le droit d'être pénitent mais il se fourvoie [5a1b3b4]. Ne pas oublier cependant les phénomènes de connivence qui font que l'un ou l'autre maillon d'une chaîne connaît que l'autre est mauvais, mais y participe, ce qui fait que tous sont coupables à des degrés divers et variables dans le temps (sans diaboliser) et tentent évidemment par tous les moyens d'échapper au jugement de leurs contemporains.

5a1b3b2 - Car le schisme ne s'est opéré qu'entre le 2è et 3è siècle A.J.C. sous la pression des légalistes collaborant avec Constantin.

5a1b3b3 - On trouve facilement ce genre de production chez les sectes diabolisant facilement un peu tout le monde selon les modes.

5a1b3b4 - Ce sont ses ignorances et diabolisations que d'autres de ses serviteurs - réellement sataniques ceux-là - interprètent à leur façon et qui détruisent le monde [5a1b3b4b].

5a1b3b4b - Bien qu'on puisse douter de cette ignorance lorsqu'on voit clairement le refus d'abjurer le manichéisme comme d'autres grandes nations l'on fait il y a déjà plus de mille ans (sans même parler de religions). Cette ignorance ne serait-elle pas plutôt un peu voulue ?

 Et que penser de religions qui se pensent elles-mêmes dans le manichéisme (l'Alliance les appelle par conséquent souvent des sectes).

5a1b3c - Une autre fois, ayant compris qu'il avait été entendu, il rectifia en "(J'espère que les "bons" chrétiens [les nôtres] ont) sauvé le monde" [5a1b3b].

5a1b4a - Camouflage de sa part ici. Mais d'effets guère meilleurs pour l'humanité [5a3b4b].

 Comme l'Alliance n'est pas manichéenne, elle accepte plusieurs interprétations pour un même texte. Dans celle qui va suivre, Jean, l'auteur de (ladite) Apocalypse ne sait pas trompé. Les derniers ultra-manichéens (ou  par raccourci manichéistes dans ces colonnes) sont évidemment alliés à d'autres ultra-manichéens avant ("ante") la venue d'un (dernier) sauveur (ou christ), et dans ce cas là la version du clairvoyant tunisien suggérant que pour sauver la terre il faudra bien que toutes et tous les a-manichéens de la terre s'unissent, est bonne.

5a1b4b - Ce n'était pas clair du tout il y a deux mille ans lorsque ces intox furent inventés. Au passage, à cause d'elles environ 50% des peuples européens et proches voisins a été rayée de la vie en 2000 ans, en termes de ponctions s'ajoutant à chaque génération.

5a2a1 - "Entre paires de certains, l'Un était le modèle de l'autre mais était un voleur et non un vrai admirateur (mais sa femme et toutes les femmes qui étaient ses amies, oui). Car celui qu'on a supposé être le Premier Mahdi était un homme très simple. Les attributs de Bar Abbas et de yeshua [5a2b] pouvaient donc être croîsés et ainsi on croît pouvoir lire que "Abbas Bar ..  etc." (5a2c), une version qui peut également être acceptée [5a2d]. Les bibliothèques marxistes relevèrent scrupuleusement les histoires orales africaines afin de les préserver pour le futur (lire ici). L'une d'entre elles, racontée par les glorieux défenseurs / lien vers scan "crépuscule de l'homme blanc" à mettre dans répertoire Afrique /  d'un monde qui n'en valait certainement pas la peine (l'ancien monde colonial),  à peu près en même temps à partir des nouvelles traces que nous possédons de la famille Kepha/Boutros/../Pierre [5a3a2].

5a3a2 - A partir de 1871 . Ne pas en déduire cependant que c'était des catholicards diabolisateurs anti-XX. (puisque les catholiques sont assimilés à des personnes feventes sous la coupe des paulistes, et ne demandant qu'à redevenir de vrais chrétiens. L'Alliance ne soutient donc pas l'usage de "catholicard" mais celui de "catholique" et a rappelé  l'usage "d'évangélicard" dans les pages d'histoire anciennes).

5a2b - De l'époque ou plutôt, de celui de la fin des temps (selon la version du clairvoyant tunisien).

 A cette époque il est possible que les sens manichéens usuels viendront d'être abolis par la Manifestation Suprême.
 Seul(es) la (ou les) communautés mues par les autres sens se maintiendront donc sur le nouveau versant et se révéleront de ce fait comme ayant été appelées comme dernières Défenderesses.

5a2c1 - Un fils recréant son père comme l'ancien dieu hindou de la résurrection via les moissons, ou dieu de la fertilité [5a2c2] (Liens réciproques  / voir "l'hindouïsme coulait / ) que l'on peut également voir comme les grands fleuves de la première Montagne qui étaient capables de se régénérer en permanence (source d'émerveillement. Via les cycles de refroidissement dont les courants profondément imbibés d'humidité venant de la mer finissaient en condensation, puis nuages sur le sommet / lien vers photo de Karachi/ ).

5a2c2 - S'il s'agissait d'une version uniquement biologique, Il faudrait donc commencer à créer des banques de gênes pour l'espèce humaine comme pour les autres espèces [5a2c3] (on a le droit de penser à Dhu Khulasa).

Voir aussi

5a2c3 - Une autre des recommendations qui commença à être suivie à l'époque de ces pages (fin 200x) : l'expédition pôlaire pour contrôler le niveau de dégazage des poches de méthane.

5a2d1 - Une version plus proche des défauts et qualités réels des uns et des autres et non la version hyper-victimisante propagée par une secte (voir cette secte mentionnée ailleurs dans ces pages [5a2d2] ) appelant de fait à une vengeance artificielle (cachée mais réelle, donc une manipulation) contre tous les peuples.

5a2d2 - Attention (les sectes), il sera un peu trop voyant d'accuser une aile extrémiste des Esséniens qui aurait commis des "attentats" dans la population Essénienne modérée principale (en face de votre devise "diviser pour régner" l'Alliance a tendance a dire "Vade retro Satanas"). Un petit pan de cette histoire aurait été soulevé par un ancêtre fondateur. Mais une fois encore, ce n'est pas le sujet d'intérêt principal de l'Alliance / lien inverse vers note plus haut/ adossée à ses immenses ressources culturelles africaines -> Thumb de la tête de l'africain devant une bibliothèque /.

5a3a1 - L'Eglise Celte, avant le 3è siècle, professait sans aucune restriction que Lauren avait la couleur qu'il avait (naturelle), c'est à dire apparemment "claire" (c'est à dire comme un congolais d'aujourd'hui, pas d'un noir d'ébène) d'après les souvenirs des tribus perdues [5a3a2]. Il n'y a donc pas que de mauvaises églises menteuses et d'un sectarisme déformateur de la vérité dont le ridicule saute à la figure.

5a3a2 - comprendre, "clair" et s'approchant de couleur plus approchante à savoir celle d'un descendant de dravidien d'origine Inde du Nord

5a3b1 -  Il est très possible qu'elle ait été parmi les cas assez nombreux où à 17 ans un bon nombre de filles comme elle avait déjà eu 3 chasseurs (les 2 premiers morts glorieusement en chassant des bêtes féroces, dans le meilleurs des cas, ou des néanderhaliens cannibales d'enfants) comme copains [5a3b2] et même compagnons (à votre avis, de quel côté se rangent les paulistes et les grands volontaires, lorsqu'ils déclarent dans le "bien" ceux qui sont en train de massacrer des faibles et des enfants du haut des airs impunément et s'en vantent même effrontément ?).

5a3b2 - Et les clivants ici de bondir de leurs sièges les yeux révulsés ici en inventant à l'extrême - i.e. en diabolisant - : "Comment ? 3 maris déjà à 17 ans cela vous paraît normal ?".

Alliance - "A-t-on parlé de maris ici ?"

  Ces primates qui croient avoir inventé la poudre avec les diabolisations [5a3b2a] qui n'ont jamais pu s'élancer au dehors de leurs grottes avant un age avançé du fait que leurs territoires autour étaient gelés, ne connaissent rien à l'Afrique et au monde. A quoi sert d'avoir une caméra dans les trous de nez et les oreilles de chaque personne de la terre (comme ils le projettent) et d'espionner maladivement les messages de l'humanité entre elle, si soi-même on n'a aucune âme ni aucun sentiment et qu'on soit incapable d'aucune interprétation humaine ? Pourquoi ne pas sortir dehors et ne pas se mêler aux autres ? Ne voient-ils pas qu'ils sont obèses et pétris de maladies psychologiques du fait qu'ils n'ont pas de contact avec les autres humains comme toute espèce isolée ? Où va-t-on ainsi ? Vers une nano-colonie de fourmis ultra-cannibales enterrées et une surface entièrement dépeuplée et rendue désolée par leurs oeuvres ? Vers d'autres scénarios de ce genre ? Et au fait, demandez leur c'est quoi la liberté à part un son émis par leurs haut-parleurs, et vous pourriez bien être stupéfaits [5a3b2b] .. Vous pourriez bien y voir une liberté en pièces de puzzle aux formes tordues, respectant toutes leurs paranoïas d'êtres névrotiques minuscules [5a3b2c], une sorte de liberté géométrique anti-humaine [5a3b2d]. Si vous avez le malheur de commencer d'essayer de suivre leur liberté vous n'en finirez plus ! Leur liberté définie pour l'Afrique, le poumon de Revivification inobstruée (jusqu'à aujourd'hui) et la Source perpétuelle (d'inspirations, de modèles, etc.) pour toutes les femmes et les hommes de la terre (on devrait plutôt utiliser le mot "couloir" [5a3b2e] et non "liberté"), c'est en réalité sa mort (en deux mots pour les autres peuples de la terre : selon qu'ils réussissent ou non à tuer l'Afrique, vous avez votre destin entre vos mains ..). L'Afrique ne doit pas acheter des objets artificiels externes chers mais doit préserver ses terres, exporter ses valeurs, etc.

 Il est normal dans ces conditions que des africaines et africains commencent à penser que les puritanistes les agressent avec leurs fausses valeurs qui "leur sautent à la figure" et que tout cela n'est destiné qu'à les détourner de leurs attentions (qui prennent beaucoup de temps, sinon tout leur temps ; et que le temps exige d'eux ..) envers leurs parents et les vraies valeurs (bantoues, etc.) à perpétuer (les valeurs de leur sol, d'eux-mêmes, ..).

5a3b2a1 - Les successeurs des humanistes se sont étonnés au début du 3è millénaire d'un parti dit "républicain" aux U.S. qui reportait la faute de la crise (financière au départ) de 2008 sur le dos de l'état alors qu'ils l'avaient incarné. Ils ont ainsi pu voir l'éblouissante démonstration d'une propagande de primates (seulement les têtes de hiérarchies) en deux temps :

- Diaboliser (ce n'est pas la cible qui importe .. l'important c'est de diaboliser [avantage annexe: cette étape peut servir de prétexte] )

- Clamer sa propre supériorité (en supposant avoir réduit tous ses adversaires à l'état de cendres - réelles ou virtuelles, via un cercle qu'on qualifiera de sacré (en réalité diabolisateur, et qui est également  une autre version du bouc-émissariat [5a3b2a2] ) - à la première étape).*

 Et selon ce que l'on peut faire (si l'on est dans son propre camp il sera évidemment difficile d'y faire pleuvoir des calamités) on utilisera en parallèle la "coercition" (euphémisme) lors des deux étapes (ne pas confondre avec l'habillage en "carottes et batons") c'est à dire FRAPPER [5a3b2a3] (tout le but du jeu en réalité c'est d'habiller la frappe. Si cela ne marche pas, on pleure [5a3b2a4] ).

5a3b2a2 - (S'il veut percer [ou effectuer un sursaut] ) l'islam doit donc s'améliorer (voir également).

5a3b2a3 - Raison pour laquelle malheureusement encore au début du troisième millénaire, la propagande de certains enclos tribalistes ne peut encore être qualifiée autrement que de vagues éructations de primates (en suivant la même veine qu'indiquaient les existentialistes qui ne trouvaient aucune opposition [dotée de quelque chose de spiri[..] ] en face d'eux).

5a3b2a4 - Mais jamais on ne s'amende, et on ne peut pas s'amender parce qu'on est poussé en avant dans le dos par de sombres forces religiosistes manichéistes qui taxent en secret tous les autres citoyens de la terre et toutes les a-manichéennes de la terre avec leurs maris et enfants, de diablesses, forces "légalistes" qui se sont bien gardées d'abjurer le manichéisme (parce qu'elles se voient dedans).

5a3b2b - Ils vous décriront une nième fois une liberté selon eux, pas selon le reste du monde mais si vous avez un peu voyagé à votre retour vous les entendrez avec une oreille neuve (c'est la liberté selon la surveillance de Job).

5a3b2c - Volant les terres et les ressources des grands chasseurs et producteurs exerçant depuis l'aube de l'humanité et protégeant la terre.

5a3b2d - Une sorte de parc carré pour enfants, par rapport à l'immense variabilité du monde.
 Vous, vous entendez probablement "pour enfants"  dans cette allégorie, mais eux entendent carré ou à la rigueur, réserve carrée.
 La plupart des humains bons que la terre comporte n'a pu ainsi longtemps se faire qu'une idée très éloignée (à cause également de la propagande nuit et jour à double-face ne renvoyant que des mensonges sur l'état exact des actions et des processus engagés contre la planète et les peuples) des contours bizarroïdes et blessants projetés. Les européens et les peuples des pays avançés pour qui la mémoire des capacité de la nature est encore fraiche se souviennent et peuvent encore comprendre. Mais le mal contre des êtres de savane et d'air, vivant avec les résonnances et des myriades de grandeurs de couleurs et de sons, vivant à l'air libre, dans les atmosphères, dans les montagnes, dans les immensités fluides, etc., partout, naturellement, comme depuis des milliards d'années, est encore plus grand qu'on ne pense.

5a3b2e  - Un peu comme dans "couloir de la mort" (selon les propres termes des ultra-manichéens).

  Voir aussi

5a4a1 - Mais il semble que ce soit celui pratiqué par les pauliens depuis 2000 ans.

 Notons a contrario des prétendantes au titre de nouvelles vraies communauté chrétiennes comme les églises orthodoxes, l'église Celte. Cette dernière ayant été oubliée depuis 17 siècles après avoir été combattue par es Pauliens manichéistes qui pensaient commencer à avoir la paix avec elles [5a4b]. Mais c'était oublier tous les méfaits engendrés par le manichéisme qui se feraient jour le 23è siècle DY [5a4c].

5a4a2 - Il s'agirait d'une allusion ancienne au christianisme sans jeshua (mais avec yesu, le vrai christ) que découvrirent probablement les grands maîtres templiers. Toutefois l'Alliance n'encourage pas au manichéisme et il est préféré une version générale où les deux têtes se mettent en valeur mutuellement.

5a4b1 - Leur écart est cependant immense avec le christianisme primitif [5a4b2].

  Attention, toutes les tendances - évangéliques, catholiques, nouveaux haristes, etc., ont des écarts variables. Par exemple, il y a des poches dans de grandes religions qui a contrario de leur orientation principale, revenues plus proches.

5a4b2a - Et les thèses marxistes les plus avançées suggèrent qu'en tant qu'écritures de collabos de romains ayant récupéré puis transformé dans un sens impérialo-manichéen les sublimes ouvrages de référence de la résistance chrétienne défunte qu'ils avaient écrasé, il n'y a rien de plus faux que tout ce qui se dit "paroles d'évangile" paulien, ainsi que tout ce qui ne vise qu'à percer le Toit de la planète [5a4b2b].

5a4b2b1 - Une "Création" que selon eux ils révéreraient (et au passage que connaissent-ils en réalité de la création - celle-ci ou une autre ? -), ceci uniquement afin d'égarer tous les peuples et finalement les détruire [5a4b2b2].

5a4b2b2a - Qu'on ne vienne pas dire que c'est une pensée de "fou" (adjectif qu'ils utilisent également à l'encontre des supérieurs boudhistes, mais qu'on doit - lorsqu'il s'agit de personnes qui ont été égarées par eux (plutôt que de les traiter d'inféodés, brain-washed, bounties, collabos, etc.) considérer comme une première étape à diabolisation atténuée pouvant les faire retourner un jour vers le chemin de l'a-manichéisme) car depuis le massacre des enfants cathares et de leurs parents, les massacres des ex-occitans [5a4b2b2b] n'ont fait que s'amplifier en quantité à travers les croisades imbéciles [5a4b2b2c], les conflits mondiaux, etc. . La preuve est sous les yeux [5a4b2b2d].

5a4b2b2b - européens d'aujourd'hui n'osant même plus revendiquer leurs glorieuses racines.

5a4b2b2c - La merveilleuse histoire des chrétiens d'origine est portée par l'Injil que de sur-chrétiens préservent, et par conséquent pas par de faux (pluri) chrétiens pauliens ou d'autres rameaux (mono-chrétiens ou manichéens) créés ex-nihilo. La vraie tendances des jeshua-fleurs était ce qui est a-manichéen (message révolutionnaire porté par le premier Yesu qui osa revendiquer une paternité de religion hindoue,à Déesse suprême féminine donc non romaine, ce qui entraîna sa mort).

5a4b2b2d - Et qui rencontre-t-on encore parfois parmi ces pseudo-"chrétiens" sinon des voleurs et des perdus dans l'alcool à cause de la tristesse d'avoir le sentiment d'avoir été dupés ? (ce phénomène est particulièrement sensible chez les africains qui ont tout perdu : la tolérance, le multi-cultisme, le respect que leurs prodiguaient leurs sages, le fait de pratiquer une religion imposant que si vous respectez un bout de bois en croix vous devez dénigrer tout ce qui était pluriel et multi-ouvert comme les animismes, vous avez abandonné la préservation des terres ancestrales, le droit d'avoir plusieurs compagnes et d'être heureux, etc .. Mais heureusement, l'espoir commence de renaître de rarissimes et fragiles braises, un glorieux président Zuma ayant par exemple renvoyé crûment dans ses pauvres quartiers un protestant venu - hors d'age - lui faire la leçon après avoir encore réussi à traverser tout un continent).

5a4c - Pour les petits diabolisateurs de ces sectes ayant déjà commençé de bondir et de nous qualifier de "diables", et non pas en abondant dans leur direction, l'Alliance reconnaît que le postulat de Dieu est solide (mais les sectaires et les suiveurs du divisionnisme à la hache chez ses voisin(e)s, en sont exclus) [5a4c2].

5a4c2 - A noter aussi, qu'elle a attrapé de grands lamas la connaissance d'éléments négatons comme celui-ci : il existe des négatons qui sont porteurs de (petits) messages (sinon de vérités partielles [5a4c3] ).

5a4c3 - Puisque notre personna n'appartient qu'à l'Inconnaissable, même les plus méchants ne peuvent empêcher que leur bouche en émette (parfois, et à leur insu ou non, le fait leur apparaissant évident après coup parfois).

5b - Un musulman perçu la sorte d'éclair (ou de canal) avec lequel un bonze était entré en contact [5b2]. Si on omet (ou oublie) que toutes les espèces peuvent être élues un jour pour entrer dans le même type de contact et qu'on ne cherche (parfois sans le vouloir), ou bien qu'on ne puisse imaginer temporairement que cette forme d'interprétation [5b3], on dira par exemple que ce moine voyait votre idée à vous comme christologique [5b4], etc. .
  Dans le cas de Mohammed ce n'était pas parce qu'il manquait de l'adjectif approprié ("bonze" ou "Essénien" censément disparu) qu'il manquait de respect.

5b2a - Une des autres versions dit qu'il s'agit du "moine" [5b2b]

5b2b - (par manque d'adjectif le concernant) que Mohammed rencontra.

5b3 - Ou même dans certains cas minoritaires qu'on ne cherche systématiquement qu'à "récupérer" par effet de propagande, au profit (souvent à court terme) de sa secte.

5b4a1 - C'est à dire relevant d'une christologisation [5b4a2] ou christicisation.

5b4a2 - N'utiliser qu'avec parcimonie les adjectifs finissant par "ismes". Une christicisation (qui est le vrai sens de christicisme) par exemple, ne devrait faire allusion qu'à un processus atténué (voire presque calcifié). Avec toutes les exagérations (déformations) extrêmes qui ont été appliquées en effet à la Corée et à tous les pays du monde (en commençant par l'Eglise Celte, les Cathares, les enfants européens envoyés en marches à la morts, les indiens, les africains envoyés en esclavage dans des fonds de cales immondes, ..) où la moindre unité de meurtres de masse était en millions de morts, où la soi-disant idée de "sauver" (en réalité de purger pour faire de la place à des bassins de consommateurs fervents, centrés vers soi, et préalablement acquis au manichéisme) fut appliquée ("sauveurs" = traduction de "christs" [5b4a3] ), on ne peut en effet plus dire que cette idée (une christicisation au sens propre du terme de propagande) a du succès aujourd'hui.

5b4a3 - En qui tous les français et francophones associés ne voient que de faux "christs".

5b4b1 - Ceux qui au lieu d'appliquer ne serait-ce même qu'une petite conséquence de la maxime de Issa "Si on te frappe sur la joue .." pouvant se traduire par "Il faut demander pardon" s'en sont retranchés [5b4b2].

5b4b2a - Tout comme ils se sont retranchés des vrais chrétiens auxquels on ne peut les comparer [5b4b2b].

5b4b2b - Il est assez difficile de connaître leurs méandres déductifs. Mais étant donné les traitements qu'il n'ont jamais renié (indiens, africains, ..) leur ligne continue sans doute d'être que tous les peuples de la terre leur sont inférieurs.

5b4b2c - Le bonze de l'image qui s'est auparavant plaçé dans un endroit [..] et est devenu entre temps imperméable à nos contingences (temps, espaces, soumissions (de victimes et auteurs) aux propagandes, etc.) terrestres est isolé de toute raison de les haïr, quand à lui, à son stade.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Un passage de la vie de Yeshua/Lauren [1] dans une version humaine
  (il devrait être apparent que les coiffes des femmes sont encore exactement identiques à celles des femmes de Bethéem, et plus généralement à celles des femmes de palestine, de l'époque)

 La secte administrative (en dehors donc des trois grandes associations) épiait le jeune (un peu / oeil) mafia Lauren depuis un certain temps [ses sbires lui posaient des questions comme : "Où est ton cousin" ?].

 Enfin, une fois qu'il fut parvenu adulte, certains de leurs affidés parvenus au summum de l'insulte méprisante demandèrent au dernier Jeshua (en riant sous cape sans qu'il s'en apercoive [on ne pensait pas à lui en tant que christ, - voir Pensées de sa propre famille judaïque [du fait qu'il parlait araméen et non l'hébreu] à son sujet - mais on pouvait le sonder en tant que manager potentiel d'Israël] ) - "Dis-nous comment tu vas t'y prendre pour ne condamner ni les uns ni les autres ?"

Le dernier jeshua (n'ayant pas été instruit de ce que pouvait être une manipulation [ici tentée par des flatteurs] ) s'écria - (mais) "je prends tous les pêchés du monde sur moi !" (les supporters de cette secte : "Parfait. Maintenant tout sera justifiable") donnant ainsi le coup d'envoi à des rumeurs encore plus appuyées que c'était un être faible (ou plus faible que l'autre)..

 Et en effet nous avons pu constater depuis plus de 2 millénaires désormais comment pouvaient être justifiées à coup de fausses victimisations et autres double-languages toutes les horreurs.

 Les P.M. et P.M.S n'ont pas pris cette voie.

 On sait qu'au départ ils respectèrent les tentatives des archanges tentant de réouvrir les portes des voies des faibles et d'opérer les égalisations entre approches.

  "Que ceux qui peuvent respecter, respectent  !" semblent être leur message (il y a en effet certains passages "     .. ne respectent pas la lumière portée par les enfants" sans que l'on comprenne à qui ou avec quelle situation cela pouvait avoir un rapport [ou bien selon nous, ce qu'a été ou sera le destin des uns ou d'autres (ce qui était un but ridicule selon eux. Voir un rappel à l'ordre d'un fils adoptif "nazi")].

Légende de l'image : Secte romaine (plus tard .. et à peu près dans les mêmes endroits. Ici en Afghanistan)

En comparaison

Ndlr

A - Le titre signifie Jeshua le traditionnel (ou vu comme tel par John et Magda). Cet adjectif Lauren vient en droite ligne des révélations de Jhon l'Ancien (en anglais Lore signifie (les) traditions ). Un traditionnaliste est quelqu'un qui ne s'écarte pas d'un pouce des enseignements passés. Par traditionnel on entend donc quelqu'un qui ne s'en écartait pas beaucoup (ou pas assez pour être vraiment novateur).

Voir aussi

"Nous sommes légion" (parole après meilleure connaissance de Sathan dans le désert, et reconnaissant une partie de lui-même comme lui comme tout homme devrait le faire humblement) l'adjectif rappelant une autre identité de "peuple".

B1a - Mais ce n'est pas la principale explication. Celle-ci proviendrait qu'après lui la plupart de ses faux zélateurs, quand ils disent à quelqu'un "Je te hais", s'attendent à ce que l'autre réponde de même. Il est clair que dans aucun des commentaires, lettres, copies d'évangile pauliens, etc. , qui ont été retrouvés, aucun ne donne ce qu'elle n'a pas compris et qui n'a pas été transmis : Ce n'est pas parce que quelqu'un vous hait que vous le haïssez. Et de même pour l'amour ce qui est bien connu par exemple des amants ou amantes éconduits. Ainsi la phrase "aimez-vous les un(e)s les autres" ne signifie pas que l'on doive imposer sa forme d'aimer et de haïr aux autres (sans même parler ici des nombreuses catégories intermédiaires pratiquées par les civilisations a-pauliennes) et répandre la terreur en leur nom. Sur terre on ne partage pas les mêmes formes d'amour et de haine. L'amour et la haine d'une tribu, les formes de sentiments d'un peuple ne sont pas ceux d'une autre tribu ou d'un autre peuple. Ceci est bien connu des voyageurs et des voyageuses aussi se demande-t-on comment une telle connaissance ne fut jamais ramenée chez elles (on pense ici à Alexandra Néel) ou chez eux. "L'amour"' et la "haine" des gouvernants manichéens en particulier, ne sont a priori ni "l'amour", ni d'autres sentiments d'autres tribus a-manichéennes proches ou lointaines. Et dans un sens positif, car les humains parviennent à se rapprocher individuellement les uns des autres malgré les infectes formes de gouvernements que subissent certains d'entre eux qui n'y peuvent rien ou en sont les premières victimes, il y a certes "des mondes" au niveau individuel entre des personnes de terres différentes [B2], mais ceci devrait être perçu comme des perspectives rapprochantes.

 C'est donc probablement du temps même de Jeshua que sa parole fut mésinterprétée : il ne propageait pas l'idée que les gens avaient autour de lui d'un homme fort et d'une femme (ou d'autres personnes comme les enfants, les handicapés, etc.),  faible(s). Ce devait donc être un homme faible lui-même [B3].

B1b1 - Pourquoi les écritures pauliennes ne parlent-elles pas de ses longues années d'études chez les Esséniens ?

 Parce qu'il fut rejeté.

 Dans la première partie de son enfance, ce n'est qu'à regret qu'on l'admis comme un juif et il en garda une trace toute sa vie [B1b2]. De là vient qu'il dit longtemps après ses années de jeunesse "J'étais un étranger et vous m'avez accueilli". Après ses premières années durant lesquelles les familles comprirent sans doute leur erreur d'avoir rejeté un enfant qui avait paru illégitime mais dont on n'était pas certain à 100% qu'il l'ait été [B1b3] on l'envoya dans une école "supérieure" lui dit-on, en réalité pour lui faire passer la pilule de ce qu'on lui avait fait subir. Après la fin vers 66/7 de la répression romaine qui extermina la plupart des juifs et des savoirs le concernant, une période de réécriture légitimante dans des formes "classiques" [B1b4] justificatrices commença : un épisode où quelqu'un dit à Marie au cours de son voyage à Bethléem avec Joseph "Qu'avez-vous fait !" [B1b5], mise en scène de "nativité" dans la foulée pour une simple halte familiale puisqu'on n'avait pas compris que l'enfant était déjà là [B1b6].

B1b2 - C'est pourquoi certains le disaient parfois effaçé, "sans doute à cause d'un caractère faible".

B1b3 - S'il avait été adopté. Le rejeter revenait à dire que les tribus juives étaient incapables d'adoption.

B1b4 - On dit aussi "en forme canonique".

B1b5 - Et tout le monde suppose que son ventre était rond alors qu'un très jeune enfant qu'on supposa immédiatement être le sien, était debout sur ses petites jambes à ses côtés.

B1b6a - Ce qui justifiait l'urgence de l'enregistrer auprès de l'administration romaine et qu'il échappa au décret d'Hérode, etc..

  Une contre-visite eut lieu car on ne comprenait pas d'où venait cet enfant. Marie fut trouvée encore vierge et les ennuis de rejet commençèrent pour l'enfant [B1b6b].

B1b6b1 - On peut également penser que plus tard certaines sectes ultra-orthodoxes ostracistes ayant un souvenir de cette adoption "limite" montèrent en épingle son cas en présentant comme un "scandale" qu'il fut (qu'on le traite comme un) "juif" [B1b6b2].

B1b6b2a - Voir l'attention particulière portée au sens de ce mot (notion reliée à une "pierre") à l'intérieur des églises pauliennes, venant sans doute de là.

  Qu'on lui ait prêté une possible prétention en tant que leader spirituel de fait (ou bien qu'on ait prété à sa famille, toute à son amour de sa simplicité, l'intention de le porter [B1b6b2b] ) à devenir "roi des juifs", et malgré qu'il aît probablement tenté de faire comprendre que "même" (il était sur la défensive et se défendait maladroitement) s'il était une petite "pierre" il ne souhaitait que la réussite de descendants qui seraient également de "petites pierres" à son image, les attaques apparemment continuèrent car personne de ces sectes ou possibles familles nazoréennes rivales ne le comprenait [B1b6b2c]. On a malgré tout du mal à imaginer qu'un si petit village ait pu engendrer de telles inimitiés. Y avait-il une possession de vergers verdoyants ou d'une autre quelconque richesse ? N'était-ce pas son père qu'on attaquait à travers lui ? Et autres pistes [B1b6b2d].

B1b6b2b - Comme dans tous les cas d'adoption une ou deux personnes du cercle intérieur ne se montrent pas aussi chaudes pour la défense du(de la ) nouvel(le) arrivé(e). Sa famille fit donc certainement un complexe inversé en voulant l'élever aussi haut que possible, et comme il était peut-être plus brillant dans les études que ses frères et soeurs (dont l'existence fut également niée durant des millénaires) il est possible que la différence eut été frappante.

B1b6b2c - Peine perdue sans doute que les arguments de Jeshua, car dans un monde de brutes manichéennes les "faibles", c'est à dire ceux ou celles qui se défendent faiblement, ont tort.

Voir aussi

Doctrine dominante de ce temps qui était et est encore ni plus ni moins qu'une doctrine de loups (lupus) assoifés de sang : ci vis pacem para bellum. Ce même lupus qui détruira peut-être toutes les espèces.

B1b6b2d - Une des pistes est que la région de Nazareth était le foyer de rétheurs qui pouvaient démontrer toute chose et son inverse, communément appelés "menteurs" ou "mentant comme des voleurs" dans les écritures. Serait-ce que, sous l'angle scientifique, Nazareth fut le point focal de toutes les idées mystiques (christologiques [messianiques], etc.) qui s'étaient développées durant les deux derniers siècles, et par conséquent un creuset d'idées, suffisant à lui seul à engendrer nouveau mythe ?

B2a1 - Expression reprise du fondateur Riyad (mais on trouve également cette forme d'expression en bien des endroits éloignés, par exemple chez des tribus asiatiques côtières [B2a2] ).

B2a2 - On se demande ainsi comment de jeunes tribus de quelques milliers d'années auraient pu en connaître autant que certaines qui avaient des millions d'années derrière elles. Ou comment se peut-il qu'on soit venu les massacrer durant des siècles pour tenter de leur imposer encore et toujours à la fin, des concepts spécifiques comme celui de l'amour et de la haine selon les sumériens, les romains ou leurs collaborateurs,  qu'on ne connaîssait de plus pas même soi-même ?

  On se souvient par exemple aussi de la honte lorsqu'après les génocides imposés à ces tribus africaines, indiennes, asiatiques [B2b], etc.,  quand après un blocus de renégats post-génocides [B2c], on crût bon de leur imposer des accords secrets d'autorisation d'implantation d'églises paulistes sur leur sol faisant ainsi à ces tribus un sort de guerres d'indépendances perdues [B2d].

B2b - Nous parlons ici du Vietnam et du Laos plus particulièrement.

B2c - un blocus est assimilé à une guerre sur le plan international.

B2d - Mais tout ceci sera mis au jour un jour par exemple lors du nouveau procès de Nuremberg, rendant ainsi caducs ces soi-disant accords imposés aux victimes.

B3 - C'est cet argument qui fonde qu'il ne peut y avoir de chrétiens dans la bouture paulienne. Par contre on ne doit parler de pauliens, paulistes, que comme les représentants de la hiérarchie de cette bouture. C'est pourquoi, malgré l'aspect désuet des termes, on ne devrait utiliser que les adjectifs papiste, papaliste, etc.

...................................................................................................................................................

Autres notes

1a - Dans son prénom, rien de "Marie", Maryam, encore une autre invention post-chrétienne (bouture dite légaliste, puis les autres branches en découlant. A noter qu'il y a des boutures qui ne tiennent pas) [1b].

 On ne peut évidemment s'empêcher de songer quelquefois à la ré-érection de la branche (africaine) principale, qui prêcherait les vérités dans la compréhension de toutes et tous, pour le plus grand bien de l'humanité. L'Alliance observera et encouragera ce redépart d'une lignée de vraies papesses et vrais papes a-manichéens.

1b - On peut donc comprendre celles ou ceux qui ne voient rien de plus dans Jeshua qu'un homme (seulement) comme les autres, et cette appréciation de jeunes marxistes verts [1c] -> + note dans le réembarquement de Jeshua/Josué (malheureusement peut être piteusement sous des huées) allant aussi vers ce &

+ lien 2 (autre note)

1c - L'Alliance a possédé un petit clan de jeunes marxistes turbulents [noter qu'aujourdh'ui de fait, presque toute la terre est marxiste verte. En effet qui nierait qu'il y a une séparation - et même un fossé - entre riches (ou moins pauvres) et acculés à la pauvreté"] condamnés à une version extrémiste :

JMT (il existe des supporteurs en colère) - "le faux récupéré (jeshua, yoshi, etc.) go home ! Les remorqueurs de faux claivoyants ne sont que de purs mythos et de faux sauveurs qui ne génèrent dans leur sillage / Lien vers le remorqueur de dieu sumérien ? / que des marches à la mort d'enfants [dont les européen(ne)s qui sont dans Jarden comme tous les autres peuples] on n'en veut pas !"  (les versions pauliennes de jeshua toutes aussi triturées dans tous les sens - ce qui témoigne sans doute d'une grande imposture - ont fini par énerver toute la planète. Voir une version calmante ici).


1d1 - Qui aurait existé mais s'affirmant peu [1d2].

1d2a - Certains analystes allant jusqu'à le considérer comme "une petite fille" [1d2b] on imagine bien la pitié qu'il aurait pu inspirer à Ponce Pilate ce qui lui aurait évité toute peine disproportionnée.

1d2b1 - Selon les analystes les plus avançés il pourrait donc y avoir une confusion de rôles dans le tableau de la Cène de Léonard de Vinci (car on pourrait considérer que le maître riait sous cape de ce chiffre mythifié de 12 puisqu'il l'attribuait à un nombre de planètes dans le système solaire / lien / et que par conséquent il aurait pu [oh, scandale ! figurer les deux maîtres se répondant à travers le temps, le premier plus ferme de caractère, et le second plus effacé [1d1b2] ] ).

1d2b2 - Ce secret répondant au critère de non-assistanat puisqu'il nous est impossible à voir tant que nous resterons plongé(e)s dans le manichéisme des 3 x 4, etc. .

2a1 - Comme M.P. doutait du message de John l'Ancêtre, les Etres supérieurs lui firent percevoir durant des mois la compassion d'une femme nommée Lauren envers son mari mourant (Steve Jobs). Le message ainsi complété est sans doute que Jeshua avait des qualités complémentaires de compassion ce qui n'est marqué nulle part dans les écritures des pauliens [2a2]. Il n'était donc pas faible (au sens de la ligne déplète), épithète facile semblant provenir d'ignorants. Comme il ne fut pas compris de son temps, ce qui paraît normal, on peut comprendre que certains aient tenté de franchir le saut (gap, manque, en anglais).

 A noter que les pauliens ne sont pas accusés d'avoir tenté quelque chose après ce saut mais seulement d'avoir promu plus tard par leurs actions le manichéisme [2a3]. Ils sont donc appelés pauliens à cette époque et paulistes plus tard.

2a2 - De là vient que M.P. a soulevé la question de savoir si on pouvait déterminer s'il y avait quelque chose de (vraiment) vrai ou non dans ce corpus d'écritures (les chrétiennes et chrétiens 2000 ans plus tard furent bien en peine de lui répondre [après toutes les défigurations paulistes] ).

2a3 - Voir difficiles problèmes soulevés par les gens qui n'ont pas de respect envers les autres (car n'en n'ayant sans doute pas non plus envers eux-mêmes, ou bien l'inverse) envers leur entourage. Les pauliens de base, victimes des vrais pauliens hiérarchiques - les seuls vrais "paulistes" adeptes d'une ligne déviante où il n'y a pas de compassion (voir Cathares) -, ne doivent donc pas être diabolisés. Mais on ne peut pas non plus les nommer (vrais) chrétien(ne)s. Il faut les accepter sans l'étiquette (et ceci montre au passage qu'il y a des cas simples où l'étiquette gêne. Ce problème de fausseté induit par nos dénominations ne peut que s'amplifier dans les échelles supérieures).

2b - Sachant que Léonard de Vinci était homosexuel, il est clair que la hiérarchie paulienne ne s'intéresse pas à l'amour mais seulement à ce qui est charnel et matériel.

 Voir aussi,

 L'amour de la torture par les romano-pauliens (cathares, Inquisition, etc., et bénissant les armes de tous les camps à toutes les époques tout en torturant toute leur vie de pauvres ex-séminaristes) ce qui a probablement déteint sur le mythe qu'ils ont écrit.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


 La question Ohne legende ("sans légende" *) est abordée par l'Alliance à travers la voie de John l'Ancien, dont la présence existe dans la famille Pierre.

 Il y a bien eu un élève, mais de tous temps les histoires (historiettes) de créations ont été juste destinées à émerveiller les élèves quand les conteurs africains les disaient aux enfants *.
 

Ndlr

A1a - Qui semble se référer à la suggestion d'un archange (N.V.) au P.M.S. selon laquelle il existe une étendue "sans temps", mais dans laquelle eux peuvent survivre (serait également lié à un éclaireur avec son oiseau, improprement écrit christbird par des mariniers {A2} ).

A1b - Ne pas y voir seulement comme certains matérialistes immobiliers, un déni de l'existence commerciale (voir aussi).

A2 - Histoire à prendre avec précautions car les mariniers sont un peu trop avides de voir des oiseaux à l'approche des côtes.

(l'image d'un éclaireur muni d'un oiseau non moins éclaireur n'est toutefois pas mauvaise en soi. A l'origine, bien avant tout, bien avant les espèces humanoïdes dans des configurations planétaires très particulières, il y avait des sondeurs et sondeuses. Les mythes de fauconniers sont arrivés bien plus tard sur cette terre notamment).

1a - L'Alliance ne suit pas non plus (à 100% [1b] ) la version de la bible du roi Jacques qui en ne reconnaissant que le message de l'Almah, revient à dire que le nouveau testament n'a pas existé en tant que création par un être réel. Par rapport à la version de la famille Pierre qui suivit les contacts de Mr. Po avec John l'Ancien et professait qu'il n'y a que quelques feuillets de Marc qui soient authentiques, elle va jusqu'au point de suggérer qu'on pourrait suivre une voie où n'y eut aucun évangile produit par un fidèle d'un être réel.

  Par rapport à cette photo, pour les temps anciens, juste enlever les éléments modernes. A part cela l'ambiance était strictement identique et la forme des habitations similaire.

1b - Mais peut être grandement sur ce point précis.

2 - Il y avait des visites intéressantes à faire dans la région comme cette bibliothèque.

3 - Noter que d'autres sortes d'êtres participent à la communication (et que la destruction des espèces périphériques à l'espèce humaine envoie un mauvais signal).

B - Les histoires de Créations sont des histoires clivantes. Les résistantes en pensent ceci.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


     Yesu et Magda y passèrent de longs moments *. Si longs même que le souvenir de leurs recherches fut consigné dans la mémoire d'habitant(e)s des lieux.

    Le climat de la région se prêtait à l'épanouissement de dons de visions (et peut-être de communications avec) de l'avenir.

    Nous ne savons pas sur quelle sorte de texture ces communications entre peuples différents - en réalité souvent artificiellement rendus tels par des propagandes agressives - seraient ou sont réellement, basées.

   Certaines docteurs de la résistance (essénienne à l'origine) auraient repris les premières tentatives de recherches effectuées par une certaine Alexandra.

Ndlr

A1a -  Car il s'agissait peut-être de l'avant dernière période de sa vie et il leur fallait prendre une grande décision.

  Comme Yeshua ne parvenait pas à revenir au niveau de son ancêtre et à le dépasser [A1a2], Magda lui dit :  "Un jour des jeunes s'éveilleront et diront : voilà ce qu'est (devenu) l'amour chrétien, car tu ne vois pas ce que les choses vont devenir en restant ainsi (car il n'avait que "peu  conçu" par lui-même selon elle), mon chéri :

 (Jeunes) - "Le faux amour chrétien [A1a3] c'est ni plus ni moins de fait, que ceci : Une fois que je t'ai écrasé, toi le converti, et que tu ne peux être devenu que comme moi et croire aux mêmes travestissements des vérités (comme une première résurrection), travestissements asservissants ou mensongers, ou les deux, de fait lorsque j'ai remplaçé ton cerveau, tes coutûmes, ton pays, ta langue, tes ancêtres, tes connaissances, tout jusqu'au moindre soupçon d'atome, je t'aime, je t'adore même. Il est entendu de toute évidence que je ne veux rien entendre de tes souffrances, qui dans mon discours et mon attitude ne peuvent exister, car l'entente, la 'communion' même, ne peuvent venir qu'entre gens équivalents (clônes et pucés rfid si possible et plus), et que par conséquent les idioties de ton discours selon lequel "c'est l'amour et même l'adoration de voir les gens gémir sous mes tortures" sont irrecevables, inanes, et ne peuvent relever à la rigueur que d'êtres inférieurs qui n'ont rien compris, ce que je condamne aussi sans trop bien comprendre, mais il faut qu'il soit bien entendu que je suis blanc comme neige et que mon discours immaculé, de pureté et d'amour absolus, parfaits, avec mon "sauveur" brandi devant moi comme emblème est le seul valable, et te sauvera mon frère" [A1a4].

 Alors que chez les autres religions et positions morales comme le boudhisme et autres, cela ressemble à :

 "Une fois que j'aurai fait assez d'efforts pour te respecter au mieux, pour avoir peut-être réussi à comprendre un tout petit peu tes valeurs, ce que tu es, tes espoirs et tes peines, tes ancêtres, ta famille, ton pays, ta langue, les connaissances irremplaçables que tu as acquises en étant enfant et en ayant été heureux ou malheureux, etc.., une partie des transmissions qui nous été léguées sur terre chez toi comme chez tous les autres et une partie seulement chez nous bien entendu, etc .., que j'aurai reconnu mes crimes passés au passage si je ne l'avais pas fait auparavant et que tu auras accepté ma forme de respect extrêmement imparfaite je le reconnais, alors je serai grandement heureux si nous commençons à bâtir une estime réciproque".

A1a2a1 - Elle disait à peu près - "Tu n'as pas assez de consistance. C'est pourquoi les suppôts de certaines sectes t'utiliseront" [A1a2a2].

  (pour la petite histoire, on comprend que les deux amoureux, et surtout Magda, se posaient des questions sur le sens à donner à leur relation pour le futur. (Du point de vue de Magda plutôt) Jeshua serait-il assez solide ?).

A1a2a2 - On dirait de nos jours "manipuleront".

  (les femmes ont toujours dit bien d'autres choses (mais on ne sait pourquoi, la plupart du temps les hommes sont inaptes à les entendre).

A1a3 - Les jeunes évoquaient en réalité des pauliens, une branche boutûre ayant bien pris durant 2000 ans.

A1a4a - C'est pourquoi les Supérieurs comme M.P. récuseront l'étiquette de "sauveurs" pour ne tolérer à la rigueur que celle de "visionnaires" (du moins et du plus) de façon aussi en parallèle à mettre en avant des valeurs d'êtres étrangers à leur civilisation (Léonard de Vinci, Jules Verne, ..) et à bien faire comprendre leur position par rapport à certaines fausses valeurs répandues (nationalismes, manger avant d'aller secourir l'autre, ..).

A1a4b - On a bien compris que puisque les pauliens croient pouvoir s'affranchir de l'indication "Vous jugerez quelqu'un à ses actes" en la remplaçant par une loggorée de bas acabit, il s'agit ici d'une totale perversion au sens que l'autre n'est en réalité (de fait, en actes, de facto, en réalité vraie) accepté comme "frère", "soeur", etc. , que lorsqu'il a abandonné son cerveau (d'autres communautés à des pourcentages divers - ceci incluant également certaines minorités qui ne sont pas vues comme toutes parfaites - devraient en prendre également de la graine). Dans leur façon de traiter le message (qu'ils n'ont jamais entendu) de Yesu, on ne devient "frère" que si on accepte en silence les pires tortures et d'abandonner les connaissances qui ont maintenu (préservé) la terre jusque là (le fameux (faux) discours "Tu es comme moi". C'est faux, les minorités ne sont pas, ne veulent pas, et ne voudront jamais être comme ces sectaires, "Que la Déesse, nos glorieuses ancêtres impératrices africaines, de la mer, etc., nos mânes, nos guerrières et nos guerriers, nos tribus, nos ami(e)s dans la tolérance comme nous, etc.., nous en préservent").

A1b - A la suite des fondatrices et des fondateurs, l'Alliance s'appuie ici sur la collection privée de Septime comme les pauliens (il s'agit bien ici de yesu et non de yeshua. Que les lectrices et lecteurs excusent la présentation mosaïque).

A2a - L'Alliance n'est toutefois pas autorisée à affirmer que des membres des familles de Kephas et/ou Marc auraient fortement soutenu le cousin de Magdalena au point qu'une flottille était en attente au large des côtes de Galilée à un certain moment critique de la vie de Jeshua (subodoré juste avant cet épisode) bien que bien des résistantes jugent le transport possible [A2b] malgré qu'il ait été secret (et il aurait eu une replica au 20è siècle).

A2b - Après avoir clairement délimité les territoires dans les langues où les pauliens ont sévi (et avoir annulé tous les ajouts clairement dans le style de l'ancien testament et détonant de façon éclatante dans le Nouveau, comme nuls. Exemple).
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



 

Elevé par les résistantes (plus tard)

Etre collet-monté quand on a autour de soi un entraînement par des résistantes vertes enthousiastes, est-ce approprié ?

 Ne devrait-il pas penser à la récupération des populations et à la défense de la planète verte ?
 

Ndlr

 (contrairement aux pauliens) les esséniens ont évolué en 2000 ans.

Voir aussi
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Je ne suis pas une proie sous l'arbre d'une soi-disant Création

Ndlr : elle veut dire Je ne suis pas une proie (à venir chercher avec des bombardiers) sous l'arbre de ces créations (elle les assimile à des destructions, bien qu'il s'agisse de deux domaines différents. Voir aussi, notion de cyanure commençant d'être répandu très haut, peu après les premières Créations, selon l'archange Neu Vers. . Elle vise les paulistes acharnés contre les femmes et les enfants depuis les Cathares).

La lutte concrête ("pas les mascarades propagandistes hideuses" dans son idée)