Un relais oublié

  Les Lamas médicaux protecteurs suivirent de nouveau le couloir protecteur immensément vert, profond et vieux de Tathagata, mentionné dans le fameux Sutra de Bodhidharma De la descente à l'ïle de Lanka, qui met l'accent sur la doctrine intérieure rendue possible par la présence en chaque homme de la matrika (matrice) de Tathagata.

(ci-contre, en train de dépasser le promontoire le plus avançé du parc Sonjay Gandhi)
















Ndlr

A - Qui était basée sur une démarche de synthèse comprenant le bouddhisme et l'étude des plus anciens textes de l'humanité (hindous, chinois,..) concernant principalement la médecine, avant que de récentes découvertes (chinoise, russe, ..) ne permettent d'espérer un renouveau et un grand approfondissement.

B -   Sur la route de Tathagata il y a d'autres relais. Comme l'Alliance est partageuse (i.e. non accaparante des notions et des "richesses") elle admet que certains tronçons de la route ont pu être connus par d'autres.

C - Une autre étape de l'enfant a pu être celle-ci.

Autres notes

1a1 - Le(la) fidèle prenant conscience de cette illumination dépasse toute dualité entre sujet/objet, conditionné/absolu, etc. L'enfant Gabriel y résidait naturellement (autre suggestion de représentation de matrika ici).

 Plus tôt, il s'agissait peut-être en même temps d'une des étapes pour amener les enfants d'Hiroshima près des sourcesguérissantes pulsantes vertes.
 Autre vue d'un de ces anciens relais (il y avait aussi probablement la soeur de cette institution de l'autre côté comme toute organisation parrainée en partie par des Celtes).

(Pour les relations paisibles dans l'ancien temps entre le bouddhisme et le shintoïsme au Japon, voir ancienne période Nara et capitale de même nom).

1a2 - Mohammed utilisera la même notion et fondera dessus un des concepts.

(de l'autre grand Socle jaillira un jour l'Oiseau du Temps, aux Ailes immenses) [*].

Nalanda  (un centre d'études boudhiques antique sans aspect astronomique, plus tourné à privilégier les sentiments sereinement doux d'humaines et d'humains, ainsi que les entités et flux positifs en provenance de la profondeur du calme)

Un avis des analystes

1b - Un peu comme les procédés utilisés à la Tulum des fondatrices (cf. Samstag). Bouddhisme originel avant la version Sri Lankaise, ici.

1c1 - Comme dans un certain nombre d'autres fragments, la dénomination peut être vue selon une autre approche. Cela peut évoquer ici une étape spirituelle ou mentale vers une autre catégorie de buts, et non pas seulement un renvoi géographique.

  On peut voir par exemple dans la gorge de Tathagata une allusion à la destinée d'une espèce [1c2 ].

1c2 - Que certains rares éléments peuvent concevoir, les autres, notamment avec leur nationalisme, se comportant comme des animaux (et ce qu'ils voient comme des "qualités" - comme s'intéresser à la couleur de la peau, etc. - qui ne sont en réalité que des défauts et des approches exactement animales). Le jeune g. paraissait prononcer des paroles incohérentes en arrivant à cet endroit, que l'on attribua sur le moment au mal de mer : - "J'avoue, ils m'ont bien servi jusqu'à ce que tu reviennes". Questionné il dit qu'il avait d'abord demandé au Monsieur qui il était. Celui-ci lui en marmonnant en lui même "(Je suis à la fois une multitude et un) .. Grand Terroriste(s ?) ..". Gabriel avait donc su qu'il ne s'agissait pas de lui puisqu'il était un enfant, et aussi qu'il n'y avait qu'une personne derrière le bruit de la mer des petits puisqu'il y avait sa Voix principale. Ensuite, comme le petit lui demandait pourquoi il disait cela, l'autre lui avait répondu ce qui est indiqué [1c3].

1c3 - Il ajouta un peu plus tard, parmi des remarques enfantines - "Ils n'en savent rien" (ndlr : implicitement [à certaines époques] "ils courent en enfer mais ..").

1d - Le Bouddha, qui a enseigné durant près de quarante ans, a légué une quantité impressionnante de discours prononcés au fil de ses pérégrinations. Transmis oralement, cet ensemble d'enseignements généraux et de conseils personnels, les uns circonstanciels, les autres d'une portée philosophique majeure, sera recensé et classifié par ses disciples. De ces listes primitives dénommées matrika, « matrices », vont émerger les premiers abhidharma, des traités destinés à dégager une cohérence doctrinale. Mais la dispersion géographique des communautés aux quatre coins du sous continent indien et la variété des interprétations vont favoriser des divergences doctrinales qui éclateront au cours de ce que la tradition présente comme un «concile », en 386 avant J. C.

  Deux groupes vont alors se distinguer : d'un côté, les Mahasanghika, « La grande assemblée », majoritaires, remettent en question la sainteté de l'arhat, le sage libéré du cycle des existences, que les Sthaviravadin, ou «Anciens», plus conservateurs et rigoristes, au contraire, défendent. Plus tard, sous le règne de l'empereur Maurya Ashoka (vers 250 avant J. C., cf p. 56), une deuxième réunion se serait tenue à Pataliputra, sa capitale, qui aboutit à la scission des Sthaviravadin en trois groupes : les Vibhajyavadin, qui donneront naissance au Sri Lanka aux Theravadin, les Sammitiya et les Sarvastivadin. Soit, au total, avec les Mahasanghika, quatre courants qui vont engendrer les dix huit écoles que comptera le bouddhisme ancien.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Un petit protégé et deux Lamas Protecteurs
Sur une plage analogue à celle du parc Sonjay Gandhi afin qu'il se détende

 On dit qu'un ultra-manichéen tenta une première fois une attaque indirecte contre le jeune.

Il y avait un sujet dont l'étude traversait les discussions à cette époque. Comme les lamas étaient au bord et en discutaient, un inconnu paraîssant au départ sympathique tenta de faire ami-ami avec le petit groupe.

Lama no 1 - "Juste avant de descendre nous en étions arrêtés à ce que ce serait moins que rien".
Lama no 2 - "Mais il est clair que c'est plus que rien".
Inconnu - "Escusez-moi, mais comment ?"
Un des lamas - "Parce que n'est pas symétrique"
Inconnu - "Pourriez-vous m'en dire un peu plus"
Lama no 2 - "Hélas non. Nous le savons, mais ce sont des proportions qui ne sont pas à laisser partir dans la nature".
Inconnu, s'énervant - "Comment, toujours en train d'essayer de nous cacher quelque chose depuis le début des temps, sales terreauristes"
Lama no 1 - "Nous t'avons reconnu maintenant, suppôt du manichéisme. La planète est en train de sombrer, les peuples risquent de s'effriter par pans entiers, et toi tu ne t'intéresse qu'à de petits chiffres mécaniques".


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Un récit parmi les autres types de voyages

 Après la lecture de la lettre que les analystes de l'Alliance ont mis des années à interprêter, ils ont conservé deux pistes : l'une vers la Tilma [1], et une autre qu'il ne s'agirait pas d'un voyage dans les dimensions réelles, ce qui revient à peu près au même.

Voir aussi

A travers les dimensions des métaformes près du (ou des) tableaux préservateurs

Dimensions ou directions 'inverses', apparemment suivies par les jeunes fondateurs
 

Ndlr

1a - Des runes qui furent apparemment laissées en Amérique du Sud, furent retrouvées par les jeunes navigateurs. On pouvait y lire que "des cavaliers venus de l'est à bord de vaisseaux, suivaient une aurore [1b] ou une sorte de manteau" [1c].

1b - Ndlr : non boréale.

1c - On suppose qu'il s'agit d'un des manteaux de la déesse mère (Lakshmi), avec son enfant [1d], qui était peut-être Vierge à l'origine (ils étaient déjà deux).

1d1 - Qui se présenta au Chevalier en haut d'une côte lors de son transport au début (ou à la fin) des temps [1d2].

1d2 - [attention, les exemples concrets aiguillent déjà sur un type de voie] Mais pour celles ou ceux qui ne peuvent voir sans exemples concrets : ce genre de situations peut arriver par exemple lors d'inondations catastrophiques (voir Pakistan - 2010  ). Les vénérables ne prennent évidemment pas la suite du mythe de Noé, donc revenir vite à la citation originale en oubliant l'exemple (voir aussi "mélanges". Figurés partiels, réels partiels, ..).