Bouddhisme

Pour le bouddhisme, tous les êtres se valent

Présentations extraites de la voie des fondateurs
(présentations temporaires. Certains sites sont en anglais)

Une opportunité qui est en train de survenir pour les européens

Présentation des enseignements de l'école des fondateurs concernant le cheminement intérieur
(le site a pour l'instant repris certains aspects politiques. Mais ceux-ci étaient très minoritaires dans leur enseignement)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Présentations du bouddhisme

Présentation

URLs francophones
 

Ndlr
1a - Au sujet des réincarnations noter qu'une partie légendaire de l'Alliance (Neu Verso, ..) semble avoir suivi un autre chemin : ce qui subsisterait avant la vie ne serait pas une « âme », mais une énigme "psychique" [1b] qui réapparaîtrait ensuite sous une autre forme lors de la renaissance.
1b -  L'adjectif "psycho-physique" semble meilleur à première vue, mais des êtres comme Gabriel, Neu Verso (qui ressemble à l'archange Mikaël), etc. , y échappent.

Pour les sympathisant(e)s qui aiment la voie intermédiaire entre le bouddhisme et le gandhisme

Récit d'une découverte
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



 
 

Pour les sympathisant(e)s qui aiment le bouddhisme et le gandhisme

Le bouddhisme est très suivi en asie. Le gandhisme est moins connu. Ils commencent à avoir de l'influence en France.

Contrairement à ce qu'on pense, les boudhisme et gandhisme, doctrines non-violentes, sont aussi des des voies de résistance forgeant le moral.

Simplicité

Extrait de paroles d'un maître bouddhiste à un jeune novice
(travail en commun des gandhiens et des bouddhistes de l'Ecole)

Et plus anciennement
Apprendre à s'oublier soi-même































































































Une opportunité qui est en train de survenir pour les européens

Il y a des régions où les peuples ne sont intéressés que par l'argent ou les valeurs matérielles (alors qu'ils ne sont pas si pauvres) et n'ont que des faux sentiments. Pourtant dans ces régions le bouddhisme est la religion, une religion qui leur convient si peu (1).

 Au contraire de ces peuples, vous avez les européens et assimilés (australiens, canadiens, etc.), qui sont neutres, dans un retrait aimable et on peut dire, modérés.

 Contrairement à ce que l'on pense généralement, le bouddhisme n'est pas nécessairement fait pour les régions d'origine comme l'Asie (ce qui est déjà normal pour un grand "prophète" destiné à l'Univers entier et pas seulement à des régions particulières), et les peuples européens pourraient sans doute entrer en bien meilleure fusion avec lui que les premières régions où il a vu le jour. Une de ces régions typiques qui a repoussé le message du Bouddhisme durant près de deux millénaires est l'Inde, mais il y en a bien d'autres en Asie. Il suffit d'ajouter à ce cas toutes les régions féodales et cela fait une grande aire coupée du bouddhisme ou qui ne le mérite pas. Donc les européens et les vrais peuples de progrès (dont un bon nombre sont en cours de détermination pour le 21è siècle) sont très bien faits pour le bouddhisme et c'est en train de se confirmer.

 Vous trouverez ici un lien avec les préférences classiques mais désormais un peu anciennes du bouddhisme zen.

 L'ensemble des occidentaux (avec des variantes un peu en retard) est désormais mûr pour le vrai bouddhisme, et nous conseillerions dorénavant plutôt les entrées de recherches principales:

 En français

 En anglais

Note:

1a - Nous parlons ici uniquement du bouddhisme comme une opportunité car les Européennes et les Européens ont actuellement un penchant pour cette philosophie-religion.

 En réalité dans le message des fondateurs, pour certains domaines ce n'était pas cette religion qui était préférée.


1b - Nous mettons ici le doigt des lectrices et des lecteurs sur l'intransportabilité des notions entre ces deux types de civilisations, l'occidentale et l'asiatique: dans l'inconscient collectif, ici les "durs" ont nécessairement des armes. Là-bas, malgré tous les défauts que nous leur voyons, les "durs" sont les bouddhistes, des gens non armés dans les notions fondamentales (1c).

1c - En quelque sorte nous sommes ici dans un domaine au-delà même de l'incommunicabilité (les deux ensembles de notions et concepts sont en majeure partie, et quelquefois totalement, disjoints).

Un sens d'équilibre






























































































Extrait de paroles d'un maître bouddhiste à un jeune novice

 ".. Nous t'autorisons à penser pour toi-même que ce que tu connaît n'est presque rien et qu'il te reste encore des infinités à découvrir, mais dis-toi que cela n'a pas de rapport avec la vision de notre propre cohérence telle qu'en ont les fidèles et les autres, vivant de façon pacifique et naturelle dans la nature.

  C'est à dire la façon dont nous apparaîssons à autrui, comme les sages de cette Nature: par exemple, par rapport aux idéaux d'humanité et de compassion, il se peut que cette frange presque transparente de notre moi par sa finesse, soit cependant terriblement plus haute encore en élévation et en distance spirituelle, que ce que permet l'état de perception intérieure des novices.

  Par exemple, par rapport aux réalisations possibles de bonté, de compassion, etc., lorsqu'une personne est située au tout début de son chemin vers la connaissance et l'éveil, elle est encore complètement polluée par les objets et les propagandes autour d'elle.

  Tu verras alors que tu ressentiras notre force d'âme tranquille, cette frange, comme très consistante en quelque sorte pour l'intérieur de toi-même en comparaison, malgré sa très grande faiblesse [1].

   Ceci est chez la plupart d'entre nous, le résultat de la compassion et de l'apprentissage.

 Bien entendu par ailleurs, ceci n'est vrai que dans des contextes sociaux, humains, où agit et est présente la sociabilité [2], comme que nous te l'avons appris".

ndlr NSD: ceci est peut être la force du ou des vrais bouddhismes originels, indissociables du social, et cherchant à imprégner le milieu sociétal autour d'eux de cette sérénité et le calme  (le papalisme légaliste, cet horrible et puissamment destructeur manichéisme qui a lutté contre la doctrine de Yesu, est lui au contraire dissociable du social, du sentiment d'affinité et de contact avec autrui, ce qui explique les génocides qu'il a généré. On ne peut pas torturer les gens, leur faire subir des inquisitions, si on ne se dissocie pas d'eux).

Convergence des cultes

Révération de Lakshmi et Ecoles de Nodus de Paix, travaillant ensemble à l'avénement d'un jardin immense

Contrairement aux apparences, l'Islam n'a pas été oublié (cf. pages sur le Coran Vert), et les vrais chrétiens (les chrétiens esséniens) non plus. Mais il est encore trop tôt pour savoir si tous ces cultes frères et cousins parviendront à s'entendre cordialement. En ce qui concerne les demandes de celles et ceux qui veulent rejoindre les Chrétiens esséniens, nous essaierons de traiter la demande.
 

Ndlr

1 - Il est en train de dire d'une autre façon que la notre qu'il voit sa force masculine au service êtres faibles (des femmes notamment, et parce que c'est naturel dans les sociétés d'origine où le bouddhisme a vécu son enfance [ce n'est pas du matriarcat, il ne faut pas non plus le confondre avec cela] et des êtres encore plus faibles qu'elles).

2 - Certains bouddhistes encore plus à gauche (constatant les réflexes tribaux et les millions de morts qu'ont engendré les tribus manichéistes dans les siècles précédents) vont même jusqu'à évoquer "là ou est présente la socialisation", tant on peut douter de l'appartenance à l'espèce humaine de fous manichéistes.