Durant toutes ces années de la résistance, le syndicat était l'émanation des sociaux-démocrates franco-allemands (partie majoritairement francophone ici). Pour sa position contre le néo-colonialisme moderne cf. ici. Pour son histoire à partir du début du 21è siècle cf. ici (mouvements cousins ici).

  Le comité oriental (la branche résistante féminine de l'Alliance) au 20è siècle était amie d'un courant qui représentait une aile des non-alignés et avait d'autres amitiés.

  Cette branche résistante via certains de ses cadres d'origine et leur position socialiste était marxiste non léniniste (voir également quelles sont les militantes et les militants de l'Alliance parmi les trois "L"). L'Alliance accepte les citoyens du centre de toutes origines (jeunes cadres, etc.. cf. ici). Il lutte contre les branches extrêmes de droite comme de gauche, et contre les fondamentalistes qui déforment les messages des grands prophètes modérés. Par ailleurs la tendance politique ne lutte pas contre le capital. Elle le souhaite meilleur pour tous.

  D'autre part certains refondateurs ayant appartenu à une élite de la résistance d'un pays socialiste asiatique très connu (qui a réussi son combat de libération du peuple, cf. guerres en Asie), fait que la jeune Alliance social-démocrate à l'intention des expatriés à l'origine peut revendiquer de représenter encore le (vrai) socialisme d'origine, branches fusionnées, c'est à dire avant, lorsqu'il avait encore en puissance les social-démocraties. Ce fil conducteur a été perdu par les partis socialistes et notamment le parti socialiste français, mais il reste de très anciennes traces à travers l'Alliance.

  Il y a eu des membres très minoritaires comme des amis de bouddhistes de départ qui ont parrainé et encouragé l'Alliance dès ses origines.

  Les nouveaux français justes arrivés notent, travaillent sur les exemples fournis par les principaux partis sociaux-démocrates pour enrichir ou adapter les expériences historiques. On citera comme exemples le parti du travail suédois dans les années 1940, et l'ensemble des partis sociaux-démocrates en général.

  La nouvelle Alliance a donc une vue par laquelle elle pourrait devenir un vrai parti social-démocrate neuf (cf. définition) pour qui paradoxalement la théorie du socialisme (avant Lénine.. c'est à dire le marxisme sans le communisme-léniniste) qui a existé avant 1917 est toujours une force révolutionnante, comme elle l'est pour les syndicats et pour le président Lulla au Brésil par exemple. Rappelons que la'Alliance nouvelle a été et est encore partiellement forgée par certaines personnes de son comité refondateur, et les personnes originaires du tiers-monde voient les choses différemment des pays du nord: notamment, un certain cheminement  est de rejeter le parti communiste parce qu'on rejette en fait le marxisme Russe de Lénine, tout comme nous rejettons ce marxisme, sauf que nous ne rejetons pas le parti communiste lorsqu'il est obligé de structurer un combat révolutionnaire en vue de défendre les pauvres. Dans ces occasions, son combat est celui de toutes les nations. Dans le tiers-monde aujourd'hui encore, comme au Brésil, le parti communiste qui défend notamment les Indiens est une force renouvelée.

  Nous nous remémorons (cf. pages consacrées à l'histoire de l'Alliance) que les familles ancestrales d'origine de l'Alliance ont choisi de ne pas prendre le virage d'un marxisme qui ne serait qu'avec Lénine, au tout début du 20e siècle (une des nièces suivit cependant ce marxisme), le marxisme étant un peu moins majoritaire par rapport à d'autres grandes branches comme la SAS.

Certains pourront noter également une autre ressemblance entre les luttes récentes de l'Alliance contre l'extrême-droite, et

les luttes des SPD et KPD-O allemands en 1928-29. (voir aussi sur wikipedia. Réminiscences de l'Alliance, cf. ici).

  Le mouvement avec Paul Frolich et August Thalheimer refusant le soutien à Hitler et de façon plus large, au fascisme, ses militants entrèrent en dissidence. Certains dirigeants ayant fui à temps d'Allemagne auraient organisé un KPD en exil qu'aurait connu la famille française social-démocrate fondatrice.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Grandes lignes des résistances encouragées

 Lutte pour la régulation publique des denrées agricoles par  une grande fédération sur le mode d'une coopérative, afin de diminuer la part du prix de la nourriture dans le budget des ménages des départements et régions les plus pauvres (martinique, réunion, etc.). Lutte contre les intox comme celle qui a entraîné environ 70 millions de morts dans les rangs des européennes, des africains, des asiatiques, de leurs enfants et de leurs maris depuis 700 ans, qui se reproduira si on continue d'accepter le culte des fous aériens (voir Saint Lô, Rouen, en ce qui concerne seulement le deuxième conflit mondial. Voir Kempa Vita et millions d'africaines et d'africains morts dans les soutes en allant en esclavage. Voir également les autres guerres contre les peuples au Chili, en Asie au 20è siècle) imposé par les coyotes jacobins blink-blink en tandem avec une police vichyste (le tandem fou des ultra-libéralistes qui a ravagé la planète depuis 400 ans), si l'on ne fait rien.

 Pour la protection et l'élévation du niveau de vie des femmes et des enfants (voir T.O. pour la lutte contre la sécheresse et tenter de restaurer des conditions de vie aux orphelins et aux tutrices et tuteurs), contre les manichéistes ultra-libéralistes centralistes à la pensée unique, colonialiste puis esclavagistes et simplement exterminateurs dans toutes les régions du globe en alternance. Résistance aux discriminations pour fonder une nouvelle Fédération maritime pluriculturelle dont le premier but sera de lutter contre les 2% de lobbies qui détruisent les ressources en poisson de 98% des peuples de la planète.

  Citoyennes et citoyens tolérants avec les minorités de toutes natures: bretonnes, africaines, doms, beures, alsaciennes, trans-océaniques, marseillaises, chties, auvergnates, picardes, asiatiques, etc ..(nouvelles françaises, nouveaux français, francophones, métropolitain(e)s et régionaux de mers et de terres), et surtout des territoires et régions parlant principalement français (mais en acceptant des compléments créole, breton, chti, alsacien, basque, kanak, tahitien, langues asiatiques, etc.), toutes les bonnes volontés ne veulent plus des ententes de voleurs et de banquiers avides que ne sont seulement les jacobins qui ont employé tous les moyens de répression : emprisonnements, etc. et finalement du fait qu'on ne les a pas arrêté avant, mensonges à 100% également aux européens également considérés comme les nouveaux esclaves par ces politicards achetés aux grands groupes artificiels (pas ceux de l'énergie qui défendent la France).

 Pour une existence moins misérable des françaises et des français. Tolérance aux peuples d'origine culturelle préservée sous la protection d'une Fédération de langue française solidaires avec les français. Rejet de leurs propagandes mensongères qui n'appportent aucun soutien aux peuples d'origine et aux nouveaux francophones, mais cherchent au contraire toujours à torturer les françaises et à déporter les autres. Résistantes de toutes origines et gandhistes, luxembourgistes, trotskystes etc. encadrant et soutenant les peuples d'origine pour la protection des personnes faibles mais riches en humanité, et des opprimés. Pour  la recherche de solutions solidaires de long terme qui furent la force et la beauté de l'âme celte et gauloise avant les romano-jacobins.


   La résistance contre l' exclusion des nouvelles générations du progrès (qui ne peut probablement être que non américanisto-libéraliste) avec les cadres luxembourgistes et ceux de la l.g.f. contre la privation des peuples associés de langue française des ressources alimentaires et de pouvoir d'achat, et pour les débarrasser de l'intox économique des anciens soi-disant "maîtres de l'univers en matière de pensée économique" (les ultra-libéraux américano-jacobins) qui se sont avérés n'être en réalité que des ultra-libéraux manipulateurs et escrocs, et accessoirement fous de divisions entre les français, et entre les français et les autres peuples du monde (voir la "perçée" .. vers un monde rétrograde, avec l'OTAN). La France a une vocation a être une grande puissance (maritime). Les nains jacobins qui veulent à tout prix faire avaliser la cesssion de la Louisiane et le dépecage du futur de la France, doivent être expulsés.

   Pour la défense des nouveaux français et des minorités (par rapport à la Terre) dans le monde du travail. Union des citoyennes et des citoyens défenseurs de bonne volonté, tous souffrant de la pluie d'intox mensongère des déportateurs romano-jacobins, selon les époques. La force des militantes, des militants et de la jeunesse du Camp pour la protection de toutes et tous des grandes démagogies sumériennes manipulatrices va-t-en-guerre. Toutes et tous unis avec les jeunes et les cadres dans la voie pluriculturelle solidaire maritime.

Exemple de comportements post-coloniaux ineptes décourageant à long terme les pays à rester des partenaires et des acheteurs de la France