Diminuer l'empreinte de l'Homme sur la planète
Le difficile chemin devant l'Alliance, de toutes les citoyennes et citoyens de bonne volonté, au 21è siècle
 Un chemin d'ouverture et de dégagement de l'humanité pour son éventuelle survie

  Il s'agit ici d'un nouveau chemin Nadérien de gens responsables comme les françaises et les francais, qui par leurs comportements en faveur des produits équitables ou qui sont à 77% contre le manichéisme libéraliste et l'exclusion de la pluriculturalité comme ressource positive.

  Mais les (en réalité, non) franchouillards (les "frenchies" comme ils les appellent) ont jusqu'à présent été en butte aux sarcasmes des négativistes, irresponsables, racistes, qui sont contre la sécurité sociale chez eux, ont procédé à l'élimination physique des résistantes et de résistants verts avant la lettre (les afro-américains), et qui après les avoir déportés et pendus par millions continuent de mettre continuellement à disposition des armes en vente libre [1], et qui ont pratiqué la déforestation et la pollution biologique de régions entières (acceptation seulement récente du protocole de Kyoto).

  Il y a cependant un petit espoir qu'un certain nombre de peuples du tiers-monde se rallient progressivement à la résistance, comme une partie des francophones, en suivant l'exemple des grandes résistantes comme la "mère michelle" (obama), etc. .

Les grandes lignes ouvertes par les leaders comme José Bové et auparavant, les gandhiens

Nos (parfois tenaces) illusions sont-elles si solides ?
 
 

Ndlr

1a - Afin qu'ils aient le prétexte qu'ils se retrouvent plus derrière les barreaux qu'à l'université (voir aussi FEMA, dirigée contre tous les résistants).

1b - Voir aussi les résultats en Afghanistan et dans les régions limitrophes.

2 - Sans compter tous les pays pauvres où les OGM les plus nocifs pour la santé de l'homme et des générations à venir, ont été répandus.

Voir également Mutations, famines et phénomènes imprévisibles

3a - Ci-contre, une image donnant une idée du monde intenable projeté en avant [3b] par les manichéistes (pour une période approximativement vers la fin du siècle) si nous ne faisons rien (une terre pelée et aux peuples ayant quasiment tous disparus) alors qu'il y aurait une divergence anormale de température (dans une direction supérieure dans le cas de cette image) par rapport aux variations millénaires.

3b - Car il n'y a que des freins complètement grippés à la démocratie chez eux (ce sont les lobbies qui commandent à leur conseil - appelé congrès -, non les citoyen(ne)s ), raison pour laquelle José Bové s'est fait refouler à sa descente d'avion à New York (sous le prétexte d'attaque contre une de ces compagnies malfaisantes réellement aux commandes). Donc contrairement aux nuages de propagande qu'on entend ici, la réalité est que le train des lobbies contre la planète est bien lançé en avant et que nous ne l'avons pas encore freiné.

3c - Il devient par ailleurs de plus en plus évident que la pensée manichéiste (i.e. mécanique pour résumer ici) dans un monde fermé qui a besoin de respirer et qui a mis plusieurs millions d'années à réussir difficilement l'équilibre entre ses milliers d'écosystèmes, n'est pas compatible avec la vie (et peut-être même avec la survie) de la planète. Si vraiment donc il y a divergence entre les paramètres millénaristes (notamment climatiques), nous devrions d'abord assister à une descente (espérons progressivement freinée) suivie d'un plateau, puis d'une remontée qu'il faudra confirmer (il y a d'autres problèmes lors des étapes ici).
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


 
 
 

   Nos (parfois tenaces) illusions sont-elles si solides ?

   Lorsqu'on va commencer à exploiter de plus en plus intensivement la planète, des phénomènes de rupture d'approvisionnement massifs (angl : massive shortages) pourraient survenir pour telle ou telle resource, par continent. Chaque continent ou nation doit s'organiser en fonction de ses ressources propres, pas par rapport aux recommendations des autres.

























































































 
 




  Quand nous connaissons (si) peu et si nous sommes si petits
une reconnaissance humblement objective, et tenter de contenir nos paramètres de necessité par rapport aux autres espèces, voire même par rapport à nos semblables, sont de bons débuts