Passage de trois fondateurs
(et probablement d'une fondatrice dissimulée au milieu d'eux)

  Ces "orthodoxes" étaient lourdement soupçonnés par les moines de la hiérarchie locale en faveur des Serbes, complètement isolés il est vrai, au milieu des musulmans.

  Les trois "voyageurs" avaient franchement l'air asiatiques, et bien que parlant correctement ils le faisaient d'une voie rauque très étrange (1). Le moine supérieur se demandait d'où ils venaient (2) et puait le racisme. Les jeunes lui dirent qu'ils venaient de l'Himalaya ce qui était très plausible. Les moines qui se souvenaient vaguement que Hitler y avait effectivement envoyé des émissaires réservèrent leurs pensées quant à leur origine, pensant toujours au nazisme, mais se trompant sur leur couleur politique.

 Les moines ne soupçonnèrent jamais qu'il s'agissait de sociaux-démocrates allemands de retour après de si longues années.

 Cet extrait de dialogue entre un de ces moines et leur patriarche montre bien la suspicion dont les jeunes dissidents étaient l'objet.

Leur destination
 

Ndlr

A - On parle ici d'orthodoxes sociaux-démocrates.

1 - Il s'agissait de descendants ayant appris l'allemand et le prononçant comme dans les années 1930 mais n'ayant jamais connu l'Allemagne. Cet accent détonait sur la langue des moines orthodoxes.

2 - S'ils venaient d'Ourgang, ils ne pouvaient le révêler.