La foule d'humanité immense qu'on a tous étiquetés indistinctement "communistes"
  (parce qu'ils ne voulaient pas s'aligner dans l'esclavage intellectuel, et notamment l'esclavage libéraliste déshumanisant)
Note: il n'y avait en moyenne en Asie et dans le tiers-monde qu'un partisan communiste parmi 40 citoyennes, citoyens et enfants. Et encore s'agissait-il d'un de leur défenseurs (voir l'appel des primates à venir effectuer plusieurs holocaustes - ou plus de 1000 11 septembres - et quasiment seulement sur les femmes et les enfants, à plus de 2 m de leur parc d'enfants, émerveillés d'avoir commençé d'apprendre à voler [plus seulement en volant les indien(ne)s génocidé(e)s chez eux] ).

   Il y a des vérités très dures à accepter.

   Prenez par exemple le début de l'affirmation courante en occident "les "communistes" ont tué..".

   La vérité extrêmement dure à entendre en réalité est: "Mais C'EST NOUS QUI AVONS TUE des millions de partisans à qui on avait collé une étiquette (nationaliste "communiste") présente à cette époque, comme prétexte pour les massacrer" (ndlr: cette étiquette a été moins utilisée en Algérie que dans les guerres du Vietnam et du Laos).

   L'affirmation inverse que nous reproduisons sans réfléchir équivaut à dire "Les jeunes ont tué, les enfants ont tué, les handicapés ont tué, les bébés ont tué ..".

   Si l'on ajoute les 50 millions de morts européens, africains et autres en esclavage (dont les 30 millions d'europénnes, d'européens et d'enfants en asservissement intellectuel qui furent décimés lors du deuxième conflit mondial par répression de leur tentative de 1936), cela devient une poutre énorme que nous avons dans l'oeil.

   Il faut arrêter de dire que les femmes, les enfants, les bébés vietnamiens ou les villageois Laotiens bouddhistes cachés dans des grottes que l'on venait napalmer, tous des citoyennes, des citoyens et des enfants bouddhistes, ou bien encore les leaders africains comme Patrice Lumumba et ses partisans, les pauvres du Timor qui ont tenté de se rebeller, les Chiliens sous Allende, ..., étaient donc tous des "communistes" qui venaient nous assassiner .. Si on venait massacrer de bons chrétiens français en les appelant tous des "communistes" est-ce que cela paraîtrait un discours plein de vérité ?

   Faisons sincèrement le compte de tous ces morts que l'occident a fait au nom d'une quête de la richesse et de l'extension de son influence, et nous commencerons de récupérer une attitude correcte que de plus nous permettrons aux jeunes générations de profiter.

   La difficulté de notre réflexion ne sera qu'une faible contrepartie en regard des millions de morts que l'occident à fait il faut bien le reconnaître et surtout, en premier (Qui donc a décidé de commencer l'esclavage ? Les esclaves ?). La vérité est qu'on a tué des millions de jeunes partisans pauvres, eux qui avaient choisi d'accepter d'être vus comme "communistes" sachant qu'ils allaient risquer leur vie contre des armes des milliers de fois plus fortes qu'eux pris individuellement avec leur propre corps, et que nous étions tellement satisfaits de leur faire porter cette étiquette, laquelle nous empêchait de réfléchir, que jusqu'à aujourd'hui nous continuons de véhiculer dans le langage de tous les jours ces (grandes et belles ?) paroles fascistes qui remettent en cause leur appartenance d'hommes, femmes, enfants, vieillards et populations toute entières, au rang d'êtres dignes. Et continuant de reproduire ces paroles subterfuges et mensongères, c'est peut-être un peu ignoble de prendre prétexte d'une étiquette qu'on leur avait justement attribué pour cela, à tous ces millions de morts. Ne pas nous leurrer: c'est nous qui nous dégradons tous les jours en continuant d'utiliser ces paroles de négation, en face d'eux.

   On pourrait croîre qu'il faudrait être un rustaud de templier pour raconter purement et simplement (downright) ce que ces derniers ont constaté: celui qui a vu les centaines de cadavres d'un village venant d'être bombardé avec les corps et les membres épars n'importe où, qu'ils soient adultes, vieillards ou enfants, ne vient plus dire que ces gens étaient des "communistes". Car alors qu'est-t-on soi-même ?

   Ceci est la vérité.

   Le reste n'est que gigantesque camouflage, une manipulation dans laquelle nous nous étouffons nous-mêmes. Où mènent ces discours sur ces "terroristes" ? C'est à dire les mensonges énormes de notre civilisation.

   Mais il faut apprendre que les mensonges tuent également les civilisations qui les pratiquent, surtout pour camoufler des dizaines ou des centaines de milliers de morts, voire même des millions de morts.. comme dans notre cas. Il suffit de relire les exemples des empires mayas et incas.

   Il faudra donc bien reconnaître un jour que c'est nous qui AVONS TUE des dizaines de millions d'innocents (nous nous pensons que c'est nos politiques et nos militaires qui les ont appelé "communistes" mais, chers amis, les autres ne voient pas cela comme nous. Il faudra donc peut être admettre qu'on a peut être appelé "communistes", accessoirement des gens qui étaient comme nous et peut être également devenus communistes sans le savoir, pour être nés à un endroit qui n'avait rien non plus de particulier tout comme le notre). Peu importe l'étiquette comme aurait dit un ancien président (qui disait "Peu importe la couleur du chat pourvu qu'il attrape des souris"), on n'a pas a leur mettre d'étiquette pour la raison qu'en mourant en tant qu'innocents ils sont devenus au-delà de tout. Et bien au-delà de nos mensonges terrestres.. C'est grotesque et dérisoire d'une part, cette continuation de vouloir en quelque sorte "affubler" des innocents d'un manteau de mensonge de vivants, et d'autre part c'est un peu pitoyable (au sens propre, c'est à dire que cela rabaisse) de la part de notre civilisation occidentale de continuer de s'étouffer elle-même sous cette chappe et de ne pas s'offir une issue de sortie digne.

   Car ne meurt-on pas d'étouffement en occident à cause de cette fausse présentation des faits ?

   Certains "cerveaux" du terrorisme ne s'y sont pas trompés. Ils ont correctement analysé que ce discours de diabolisation continue de ne laisser aucune chance à ceux qui le recoivent (les communistes étant oubliés, on parle ici de tous les étiquetés "communistes" de la terre: pauvres, sans-logis, etc.). C'est sans doute une des raisons pour lesquelles il y a eu des terrorismes comme la fraction armée rouge ou plus récemment comme la mouvance autour d'un certain Laden (le(s) vrais cerveau(x), c'est une autre histoire).

   Il faut se poser la question de savoir si nous voulons continuer à empêcher l'autre d'exister et donc de générer du "terrorisme boomerang" à cause de nos camouflages de vérités. De tels travestissements (bons teints pour nous) qui rendent méconnaissables la vérité, nient en fait l'existence des autres humains. Et ils sont probablement générateurs de terrorismes de refus d'inexistence en retour.

   Tout cela ne provient que d'un péché originel: les hommes et femmes issus du tiers-monde ne souhaitaient fondamentalement qu'une chose au départ: qu'on leur donnât le droit d'être des personnes. Discours diabolisateur et excommunicateur de notre part donc, envers ceux qui n'appartiennent pas à la civilisation "occidentale": "communistes" (partisans, jeunes hommes et jeunes femmes , enfants, vieillards, .. tous les gens en fait), chinois, habitants du tiers-monde, pauvres, russes, roms, etc.. Ce qui, chose un peu curieuse, commence à ressembler à une liste (brune) de triste mémoire.. Metterions-nous à jour (au clair) certains mécanismes fondamentaux par hasard ?

   Il faut bien dire les choses comme elles sont: ce mensonge (d'habiller les pauvres d'opprobre) est parmi les plus gros qui soient et en tant que tel il doit paraître pour les habitants du tiers-monde parmi les plus indigestes sur terre.

   S'est-on jamais posé la question de savoir quel était le sort réservé aux partisans pauvres qu'on arrêtait au Vietnam ? Ou à ceux du Timor oriental ?
   Un affreux vide de connaissances ? Enlevons la cire de nos yeux.
   Ne serait-ce pas que la convention de Genève .. n'aurait été jamais appliquée pour eux ?

Ndlr NSD: Timor: 300 000 pendus sans jugement. Laos et Vietnam, en violation de toutes les conventions sur la guerre: entre 7 et 8 millions de bombardés morts.
   Ce qui semble être le constat incroyable est: des gens qui juraient sur la Bible ont commis ces actes sans aucune sommation ni rémission possible.

   Bien des personnes ont avalé ce discours mensonger ambiant et toléré cela de leurs propres amis. Mais il y a eu aussi des dizaines de milliers de personnes qui ont manifesté contre les atrocités commises dans le tiers-monde. Cependant par la suite à un moment donné, comme par miracle, ces pauvres a qui on a dénié tous les droits (dont celui à l'existence), ont reçu une étiquette et ont été la cible d'une intoxication psychologique faisant croire qu'ils étaient des criminels.

   Comment cela a-t-il été possible ?
   La situation est simple, et pire encore pour ces gens qui apprtenaient à l'humanité: ils avaient reçu cette étiquette bien avant que leur extermination ne commence (génoxx.. serait plus exact, étant donné la proportion de victimes civiles. Cf. statut des pilotes américains comme criminels de guerre, donné par les victimes "de l'autre côté des barricades" durant la guerre du vietnam et du laos).

   Certains diront que la vérité est ignoble. Elle n'est pas belle à voir assurément.

 (pour les ex-vivants qui n'ont eu aucune chance, la vérité est nue. Les menteurs qui les ont assassiné (pas vous) ne sont habillés que pour eux-mêmes. Il n'y a plus besoin de masques pour les défunts).

   On n'aurait donc fait et on ne fait donc encore que rejouer le scénario des 2000 enfants des barricades de la Commune qui ont été fusillés sommairement. A plus grande échelle. Nous avons oublié l'esprit de la Commune.

   A moins que l'on accepte de déchirer un peu le voile qui nous préserve de ceux qui semblent bien avoir le statut de "non-occidentaux" et non de simples pauvres de la planète .. et à accepter de nous analyser nous-mêmes comme vivant dans une facilité sous-jacente à ces discours mensongers. Lesquels d'ailleurs comme nous l'avons vu reviennent à: "si ne peut les exterminer tous, du moins diabolisons-les ou maquillons-les préventivement ..". L'amalgame est fait ipso facto, et l'on entend: "les pays développés en ce sens, n'admettent les droits de l'Homme qu'en surface. Pas en profondeur pour se reconnaître eux, les auteurs des premiers crimes discriminatoires".

   Mais si on adopte l'attitude "tolérons-les (les mensonges)" mentionnée plus haut, il y a des corrélations frappantes. Par exemple le mal de vivre chez les représentants des minorités issues de l'immigration (eux dont on a quelquefois assassiné ou torturé les parents) est une des conséquences. Eux en tout cas, nous voient très bien enfermés dans nos discours de Ponce Pilate aveugles et sourds. Toutefois ce n'est pas le discours de reproche qu'ils vous tiendront en premier parce qu'ils sont malhabiles. Donc, comment s'y retrouver ?

   On en revient à un autre point d'origine de nos maux sans doute: ceux qui se réclament de la Bible (entre autre livre de référence. on pourrait citer également le Coran et d'autres textes) ni ne la maîtrisent, ni ne la respectent.

   Maintenant si d'autres qui s'inspirent d'autres livres, font la même chose que ceux qui ont menti et continuent de cacher la vérité ainsi .. peut-être ne faut-il plus s'étonner que plus personne ne comprenne rien ni personne.

   A moins de vous en délivrer, vous tes devenu(e)s aussi des otages de ces mensonges.

Liens

A propos des millions de citoyennes et de citoyens accessoirement bouddhistes massacrés au 20è siècle
Prise de position des bouddhistes du mouvement
La simplicité des résistants
La lutte contre la torture universelle
Une vue sur un des nombreux sites

Ndlr

  La volonté de Lakshmi (bouddha, allah, ..) se révélera sans doute
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

  Le sénateur McCain (un parmi tant d'autres) est issu d’une longue lignée de militaires obtus, imbéciles, et sans aucune conscience.

  Alors qu’il pilote un bombardier pendant la guerre du Vietnam, il est abattu le 26 octobre 1967 par un missile.

 Dans ses mémoires, il ose raconter qu’il s’est malgré tout entêté, juste avant l’impact, à lâcher ses bombes. Ejecté, il atterrit en parachute en plein Hanoï, avec une jambe et les deux bras cassés.

 Battu par la foule, etc.

http://www.liberation.fr/actualite/monde/electionamericaine/317091.FR.php